mardi 29 décembre 2009

Un dîner vraiment parfait… ou presque !

dinner_for_onePour clore l'année, voici enfin de quoi sourire et même rire. Un enivrant cadeau à voir jusqu'au bout et à déguster sans modération. Ce type de moment étant plutôt inhabituel, un avertissement s'impose : tout contrevenant à l'obligation de regarder cette vidéo se verra contraint d'opter illico entre payer la tournée ou être privé d'accès à mon blog. (rires)

Le thème : Miss Sophie fête ses 90 ans à table entourée de ses amis de toujours et servie par son majordome James…

La vidéo obligatoire : (Merci à jpduf pour le lien)

http://www.dailymotion.com/video/x5zld2_diner-pour-un-humour-anglais

Pour en savoir plus sur "Dinner for one" :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dinner_for_One

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

lundi 30 novembre 2009

Les "Gérard", des récompenses à pourrir de rire…

C'est lundi. Pour aujourd'hui, j'ai hésité entre encore un vilain sujet à nous pourrir la semaine et un billet plus aérien pour rire dans une semaine. Allez, lâchons-nous.

J'ai toujours été frappé par ce phénomène récurrent, le foisonnement d'humoristes et de comiques en période de maladive morosité. Et, depuis quelques années, crise aidant, c'est carrément l'inflation.

Bien sûr, tout est loin d'être bon là-dedans. On voit pas mal de nullards qui pensent avoir trouvé le filon en nous gratifiant d'anecdotes sans intérêt et de pétomaneries genre grivoiseries inconsistantes et bien grasses, si vous voyez qui je veux dire, censées à la fois plaire à tout le monde et ne fâcher personne.

Pourtant, en dépit de la médiocrité submergente, et à mille lieues au-dessus d'elle, on se sent déjà un peu mieux lorsqu'on décèle du construit, du rentre-dedans et de l'efficace. C'est plutôt vers cette catégorie que penchent mes petites préférences. Tout cela dépend des goûts. Pour ne parler que des vivants et même bons vivants, j'aime bien les Guy Bedos, Christophe Alévêque, Stéphane Guillon, Didier Porte et François Morel qui ont un sens de la formule qui tue.

Rayon presse, j'apprécie aussi Le Canard enchaîné, Charlie Hebdo et Siné Hebdo qui n'y vont pas par quatre chemins pour balancer. A la télé, parmi ceux qui me font rire, il y a les gugusses ose-tout aux gros sabots de Groland et, moins connus du grand public, les chansonniers du Théâtre des Deux Anes qui, chaque mois, font une revue de presse aussi désopilante que caustique.

Il faut dire que nous sommes gâtés. On dirait que certains politiques font vraiment tout pour prêter flanc à la satire. Et comme leurs consternantes turpitudes en tous genres contribuent largement à faire baisser le niveau de la morale publique et du débat estimable, il n'est donc guère étonnant ou choquant que nos talentueurs y trouvent matière nutritive pour s'en donner à cœur joie et remettre tout le monde à sa place. Jamais on n'aura autant brocardé des personnalités de premier rôle, des ministres, et même un président, avec cette férocité qui pourrait bien cacher un cri de désespoir.

La prochaine salutaire gaudriole sur les faux-culs et le pire du grand barnum qu'est devenue la télévision se déroulera exactement dans une semaine. C'est lundi en effet qu'aura lieu la cérémonie annuelle des Gérard, joyeux pastiche des soirées de remise de récompenses. Ce soir-là, pour les plus méritants, pas de statuettes, pas de coupes, pas de médailles, pas de chèques, pas de bouquets de fleurs. Non, non, juste des trophées en forme de parpaings finement dorés à la bombe pour rendre la moquerie plus railleuse. Et des vainqueurs à pourrir de rire.

Ce sera un peu notre vengeance et nous pourrons sourire sans risque.

         

Les_Gerard

          

Parmi la quinzaine de catégories retenues par le décapant jury de l'Académie des Gérard, voici une sélection qui devrait assurer aux lauréats un avenir en béton :

Ÿ Gérard du titre d'émission d'Arte qu'on comprend pas, alors qu'il est même pas en allemand

Ÿ Gérard de l'animateur à qui plus personne ne veut faire la bise car à force de lécher le cul de ses invités, il a une haleine de tout-à-l'égoût

Ÿ Gérard de l'animateur qu'on confond toujours avec un autre animateur

Ÿ Gérard du gros has-been qu'on a récupéré dans les poubelles du PAF pour lui donner une dernière chance, et bizarrement, c'est toujours aussi ringard

Ÿ Gérard de l'invité idiot

Ÿ Gérard de la personnalité qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari

Ÿ Gérard de l'animatrice tête à claque

Ÿ Gérard de l'animateur tête à claque

Tout sur les "Gérard" :

http://www.paris-premiere.fr/content/emissions/les-gerard/ceremonies.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 3 février 2009

"Globe de cristal" pour Anaïs, les boules pour... Carla

anais

Le sujet peut paraître léger mais il y a quelque raison à l'évoquer. Hier soir, la télé diffusait la cérémonie annuelle des "Globes de cristal". Les trophées étaient attribués dans une quinzaine de catégories artistiques, chacune mettant en compétition cinq sélectionnés.

Pour la catégorie de la meilleure interprète chanson, la gagnante n'est autre que la jeune et pétillante aixoise Anaïs.

Nous serons certainement un certain nombre à nous réjouir de cette récompense. En effet, nous connaissons bien sa maman qui a été candidate à nos côtés sur la liste municipale menée par Michel Pezet. Nous la félicitons donc chaleureusement pour la persévérance et le succès grandissant de sa fille.

Et puis, relevons un détail. L'exploit d'Anaïs ne passera pas inaperçu car, parmi les concurrentes, il y avait la déjà confirmée Vanessa Paradis et... une très incertaine Carla Bruni.

Il y en a UN au moins qui ne devrait pas trop la ramener pour une fois.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 22 mai 2008

Chez Picsou : Une lettre drôle qui vaut de l'or…

bank

Un autre ami m'a transmis cette lettre authentique et audacieuse envoyée par une dame de 86 ans à sa banque américaine. Le directeur du New York Times l'a trouvée suffisamment amusante pour la publier ! Tordant…

Cher Monsieur,

Je vous écris pour vous remercier d'avoir refusé le chèque qui m'aurait permis de payer le plombier le mois dernier. Selon mes calculs, trois nanosecondes se sont écoulées entre la présentation du chèque et l'arrivée sur mon compte des fonds nécessaires à son paiement. Je fais référence, évidemment, au dépôt mensuel automatique de ma pension, une procédure qui, je dois l'admettre, n'a cours que depuis huit ans.

Il faut d'ailleurs vous féliciter d'avoir saisi cette fugace occasion et débité mon compte des 30$ de frais pour le désagrément causé à votre banque. Ma gratitude est d'autant plus grande que cet incident m'a incité à revoir la gestion de mes finances.

J'ai remarqué qu'alors que je réponds personnellement à vos appels téléphoniques et à vos lettres, je suis en retour confrontée à l'entité impersonnelle, exigeante, programmée, qu'est devenue votre banque. A partir d'aujourd'hui, je décide de ne négocier qu'avec une personne de chair et d'os. Les mensualités du prêt hypothécaire ne seront dorénavant plus automatiques mais arriveront à votre banque par chèques adressés personnellement et confidentiellement à un(e) employé(e) de votre banque que je devrai donc sélectionner.

Soyez averti que toute autre personne ouvrant un tel pli commettrait une infraction au règlement postal.

Vous trouverez ci-joint un formulaire de candidature que je demanderai à l'employé(e) désigné(e) de remplir. Il comporte huit pages, j'en suis désolée, mais pour que j'en sache autant sur cet(te) employé(e) que votre banque en sait sur moi, il n'y a pas d'alternative. Veuillez noter que toutes les pages de son dossier médical doivent être contresignées par un notaire, et que les détails obligatoires sur sa situation financière (revenus, dettes, capitaux, obligations) doivent s'accompagner des documents concernés.

Ensuite, à MA convenance, je fournirai à votre employé(e) un code PIN qu'il/elle devra révéler à chaque rendez-vous. Il est regrettable que ce code ne puisse comporter moins de 28 chiffres mais, encore une fois, j'ai pris exemple sur le nombre de touches que je dois presser pour avoir accès aux services téléphoniques de votre banque. Comme on dit : l'imitation est une flatterie des plus sincères.

Laissez-moi développer cette procédure. Lorsque vous me téléphonez, pressez les touches comme suit :

Immédiatement après avoir composé le numéro, veuillez presser l'étoile (*) pour sélectionner votre langue

Ensuite le 1 pour prendre rendez-vous avec moi

Le 2 pour toute question concernant un retard de paiement

Le 3 pour transférer l'appel au salon au cas où j'y serais

Le 4 pour transférer l'appel à la chambre à coucher au cas où je dormirais

Le 5 pour transférer l'appel aux toilettes au cas où je coulerais un bronze

Le 6 pour transférer l'appel à mon GSM si je ne suis pas à la maison

Le 7 pour laisser un message sur mon PC. Un mot de passe est nécessaire. Ce mot de passe sera communiqué à une date ultérieure à la personne de contact autorisée mentionnée plus tôt.

Le 8 pour retourner au menu principal et écouter à nouveau les options de 1 à 7

Le 9 pour toute question ou plainte d'aspect général. Le contact sera alors mis en attente, au bon soin de mon répondeur automatique.

Le 10, à nouveau pour sélectionner la langue. Ceci peut augmenter l'attente mais une musique inspirante sera jouée durant ce laps de temps.

Malheureusement, mais toujours suivant votre exemple, je devrai infliger le prélèvement de frais pour couvrir l'installation du matériel utile à ce nouvel arrangement.

Puis-je néanmoins vous souhaiter une heureuse, bien que très légèrement moins prospère, nouvelle année ?

Respectueusement,

Votre humble cliente.

En "commentaires", lire les précisions d'un visiteur avisé sur l'origine de cette lettre.

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 27 octobre 2007

Marseille : Les rats attaquent...

bataille_de_rats

Je vous parle d'un temps que les moins de… Oui, enfant, j'ai vécu quelques années à Marseille, boulevard Chave, vous savez bien, là où passait le légendaire tramway de la ligne 68.

A deux pas de chez moi, il y avait le Jarret, un gros ruisseau qui fut ensuite couvert (époque Gaston Defferre) pour devenir une grande voie urbaine, reliant Plombières et la Capelette, si longue qu'elle hérita de quatre noms pour la désigner toute entière : boulevard Maréchal Juin, avenue Françoise Duparc, boulevard Sakakini et boulevard Jean Moulin.

Je me souviens que, le jeudi – c'était alors le jour de congé scolaire, c'est bien la preuve que je parle d'un autre millénaire – il arrivait que, avec mes frères et nos copains, nous passions par le Jarret en longeant les rives qui n'étaient que de pauvres tertres hideux. Parfois, nous nous y arrêtions pour nous ébahir de la vue d'un spectacle insensé, celui de centaines de rats n'ayant aucune pudeur pour se montrer même en pleine journée.

Avec l'éloignement et le temps, j'ai toujours trouvé amusant d'essayer de faire mon intéressant, comme je le fais encore ici, en narrant ces scènes vécues comme témoin privilégié d'une époque révolue.

Et puis, ce mercredi 25 octobre, regardant le journal de France 2, je me suis demandé si je n'étais pas pris d'une soudaine hallucination. Un reportage sur Marseille me ramenait en quelque sorte à ma souricière.

Là, sur mon écran, un défilé d'images mettait à l'horreur une parade de rats au cœur même de la ville – "un million, des rats gros comme des lapins, parole de Marseillais", dit la journaliste ! Un million, un par habitant, et même pas assez de chats !

Vous voulez vraiment mon humble avis ? Je n'éprouve aucune tendresse pour ces rongeurs, trop, trop modernes à mon goût. Je préfère encore le temps des souvenirs (merci ami Marcel Pagnol). Oui, je trouve que les rats de ma jeunesse avaient quand même plus fière allure… et c'était rat.

                     

la_souris_et_l_ordinateur

             

Le reportage de France 2 (1mn45), mercredi 25 octobre :

http://www.dailymotion.com/video/x3avax_marseille-les-rats-attaquent-le-cen

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 8 septembre 2007

La tête comme un ballon

rubgby_fete

(Clic sur l'image pour agrandir)

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 29 mai 2007

Ce que veut dire "être à la page"

A_la_page

(Clic sur l'image pour agrandir)

Ah ! L'éducation nationale ! Et c'est signé "le recteur" ! Un peu comme les feuilles d'impôts à l'automne, mai voit pleuvoir les convocations des enseignants pour les jurys d'examens. Toutes instructions sont données aux correcteurs et examinateurs sur les dates et lieux d'exercice, les conditions de travaux et de relevés de notes.

En général, cela représente trois feuillets. Et, au cas où se serait glissé un imbécile de professeur ne comprenant pas qu'il faut lire les trois pages, on lui indique qu'il faut tourner lesdites pages. Logique ! Mais là où cela devient fort, c'est la mention "suite page… suivante" !

C'est vrai, quoi, un professeur n'est peut-être pas forcément quelqu'un à la page.

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 28 mai 2007

Mon sarkordinateur fout le camp

ordi_panne

J'ai trouvé ce message sur le net. Un internaute interroge son cher service après-vente qui lui répond. C'est plein d'humour. Il ne faut pas s'en priver.


Question d'un utilisateur

Madame, Monsieur,

Il y a un mois, j'ai changé ma version Chirac 2.0 par la version Sarkozy 1.0 et j'ai noté que le programme a lancé une application inattendue appelée MVAVEC (Maintenant_Vous_Allez_Vraiment_en_Chier) 1.0 qui a considérablement réduit les performances de mon processeur. Dans la notice, cette application n'était pourtant pas mentionnée.

De plus, Sarkozy 1.0 s'installe dans tous les autres programmes et se lance automatiquement lors du lancement de n'importe quelle application, parasitant l'exécution de celles-ci. Des applications telles que LDE (liberté-d-expression) 8.9 ou VE (vivre-ensemble) 3.2 ne fonctionnent plus.

De plus, des programmes occultes (virus?) nommés Folie Furieuse 11.5, Démagogie 7.0 et Autoritarisme 9.5 se lancent de temps en temps et soit plantent le système, soit font que Sarkozy 1.0 se comporte de façon totalement inattendue.

Je n'arrive pas à désinstaller ce programme ce qui est très embêtant, surtout quand j'essaie d'exécuter l'application JVL (Joie_de_Vivre_en_Liberté) 8.2.

Par exemple, la commande : / service_public.exe ne fonctionne plus. D'autres utilisateurs de Sarkozy 1.0 m'ont fait part de l'existence d'applications telles que TTPC (t'as_tes_papiers_connard) 6.0 et AZCB (allez_zou_charter_bamako) version 3.4 liée à l'utilisation de Sarkozy 1.0 sur certains processeurs.

J'envisage de revenir à la version Chirac 2.0, voire Mitterrand 2.0, que j'avais avant, mais cela a l'air très, très compliqué.

Que faire ?

Un utilisateur démoralisé.

Réponse du SAV
Cher Monsieur,

Votre plainte est très fréquente chez les utilisateurs de Sarkozy 1.0, mais elle est due le plus souvent à une erreur de conception de base. Beaucoup d'utilisateurs passent de leur version Chirac 2.0 à Sarkozy 1.0 en pensant que Sarkozy 1.0 n'est qu'un programme d'utilitaires et de divertissement.

Cependant, Sarkozy 1.0 est bien plus que cela, il s'agit d'un SYSTÈME D'EXPLOITATION COMPLET conçu pour gérer TOUTES vos applications, même les plus personnelles. Il est entendu que le retour à Chirac 2.0 est impossible.

Deux options s'offrent à vous :

- Vous avez décidé de conserver Sarkozy 1.0, et vous attendez 5 ans avant de changer pour un système d'exploitation plus performant. Pour ce qui concerne les programmes Démagogie 7.0 ou Autoritarisme 9.5, ce sont des programmes d'ancienne génération utilisés sous Berlin 34, Madrid 36 ou Vichy 40, qui aujourd'hui connaissent des problèmes de compatibilité eu Europe (mais pas aux États-Unis, Australie, Zimbabwe ou Birmanie).

- Des mises à jour de République_Française, bientôt téléchargeables, devraient permettre de résoudre le problème. Évitez cependant d'utiliser les touches "Échap" et "Suppr" sous Sarkozy 1.0, car vous risquez de lancer des applications néfastes comme CDMDLG.EXE (coup_de_matraque_dans_la_gueule.exe) ou PFPB.EXE (prison_ferme_pour_broutille.exe).

Il vous faudra de plus lancer manuellement la commande C:/allô-c-est-pour-dénoncer_mon_voisin.exe (très efficace dans certains pays anglo-saxons) ou manifestation_de_soutien_ump.exe pour rendre le système stable.

ATTENTION : Il va sans dire que les déceptions lors de l'utilisation de votre outil peuvent être nombreuses. Une autre solution est une restauration complète du système. Pour cela il vous faudra tout simplement télécharger le patch Je_ne_vote_pas_UMP_aux_législatives 1.1 pour récupérer l'ensemble des fonctionnalités de votre ordinateur et en augmenter les performances. Sarkozy 1.0 vous enverra des messages d'alerte, mais votre système fonctionnera beaucoup mieux.

Cordialement,

Le SAV bureautique toujours à votre service.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 9 mai 2007

C'est quoi une manif de droite ?

Les manifs ne sont pas l'apanage de la gauche. La droite aussi sait aller dans la rue. Le morceau de bravoure que l'on peut voir à partir du lien ci-dessous (datant de 2003) montre que la droite a une capacité inventive aussi forte que celle de la gauche : pancartes, slogans, refrains, accoutrements, rien n'est laissé au hasard. Voir et la vidéo et mourir… de rire !

http://www.dailymotion.com/video/x1tl2l_manif-de-droite 

Posté par CASTRONOVO à 00:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 28 avril 2007

Les Chirac, nouveaux voisins dérangeants

chirac_appart

(Clic sur l'image pour agrandir)

Retour de bâton pour Jacques, ses voisins de palier se plaignent de menus désagréments déjà entendus ailleurs. Les Chirac vont-ils être expulsés par Sarkozy ?

Posté par CASTRONOVO à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]