le Blog de Lucien-Alex@ndre CASTRONOVO

lundi 27 juin 2022

Aix-Marseille-Métropole : La loi met fin aux conseils de territoire

FERMETURE. Que la loi s'applique ! Les six conseils de territoire qui ont donné naissance à Aix-Marseille-Métropole seront officiellement dissous début juillet. Ce sera un échelon juridique de moins dans la gestion des collectivités. Ce que j'approuve et j'en donne mes raisons...

CT 1 23

Petit retour historique depuis 1993. Cette année-là, six communes limitrophes, Aix-en-Provence (avec le maire Jean-François Picheral), Bouc-Bel-Air, Coudoux, Saint-Cannat, Venelles et Vitrolles se constituent en communauté de communes pour mutualiser leurs énergies. 13 nouvelles communes y font ensuite leur entrée. La loi Chevènement de décentralisation sur les intercommunalités leur permet en 2001 de se transformer en communauté d'agglomération du Pays d'Aix (CPA). 14 nouvelles communes rejoignent la structure. Plus tard, d'autres encore font monter le nombre à 36. 
La dernière évolution intervient en 2016 suite à la loi MAPTAM de 2014 qui crée la métropole en fusionnant administrativement les six intercommunalités. Cette dernière réunit désormais 92 communes. A titre transitoire et éphémère, les intercommunalités se voient confier un rôle sans personnalité morale jusqu'à leur disparition donc en ce mois de juillet. 
La bagarre en Pays d'Aix contre la métropole et cette disparition a été menée, souvent avec outrance, par Maryse Joissains qui voulait défendre l'idée d'un "village gaulois" pour conserver son pouvoir. Mais, vainement. Jusqu'à aujourd"hui, les conseils de territoire n'étaient plus sollicités que "pour avis" et quelques "décisions", la métropole endossant et exerçant son pouvoir souverain. 

CT 25 28

Mon opinion est que la clarification par la fusion était nécessaire pour envisager une gestion rationnelle sur un périmètre dont les politiques à mener se recoupent de manière transversale : transports, logement, urbanisme, environnement, etc.
En siégeant quelques mois à la CPA en 2001, et pleinement en tant que conseiller territorial de 2014 à 2020, j'ai pu me rendre compte de ce qui allait et de ce qui n'allait pas. D'abord, l'absentéisme endémique des élus rendant les quorums aléatoires. Si des débats ont bien eu lieu, je percevais que pas mal d'élus votaient les yeux fermés donnant l'impression de ne pas ouvert les dossiers. La parole revenait en général aux maires. Les rares oppositions ne se manifestaient pas plus que ça. J'ai (très) souvent été l'un des seuls à intervenir pour poser des questions et donner un avis différent sur la gestion.
Par ailleurs, je me suis réjoui de la réduction par la loi du nombre des élus qui me semblait inutilement pléthorique et qui permettait ainsi de faire économies en termes d'idemnités. De même, l'élection au suffrage universel des élus qui n'étaient jusque-là que des délégués désignés par les conseils municipaux a assis une légitimité nouvelle à leur rôle. Je considère que ce sont là des avancées démocratiques.
On l'aura compris, je ne suis pas choqué par la disparition des conseils de territoire. Certes, il va falloir encore du temps pour que la métropole devienne totalement performante mais je ne désespère pas qu'elle y parvienne.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 19 juin 2022

Législatives 2022 : Résultats du 2nd tour en Pays d'Aix

Voici les résultats définitifs du second tour des législatives en Pays d'Aix.

Législatives 2022 2nd tour 11ème

Législatives 2022 2nd tour résultats 11ème

Législatives 2022 2nd tour 14ème

Législatives 2022 2nd tour résultats 14ème

Posté par CASTRONOVO à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 17 juin 2022

Législatives 2022 : Peuchère, ils ont été éliminés !

GAMELLES. Des éliminations plutôt réjouissantes ! L'Assemblée nationale y gagnera peut-être. En tout cas, on peut l'espérer. J'ai répertorié les noms de perdants (que je n'apprécie pas) mais la liste n'est pas exhaustive. Le second tour devrait l'allonger...

Législatives 2022 battus

On me fera crédit d'aimer la vie politique. Pour m'informer, je lis la presse et je suis régulièrement les programmes de la chaîne parlementaire qui permet de voir les élus en action. J'ai donc eu l'occasion de me faire une idée sur certains d'entre eux. Pour être clair et ne pas passer pour un antiparlementariste, j'en appprécie plus que je n'en déteste.
Au soir du premier tour des législatives, je me suis réjoui d'en voir en bonne place pour (re)devenir députés et pas moins réjoui de découvrir l'élimination de candidats qui ne méritent pas de siéger à l'Assemblée nationale. On peut ne pas être d'accord avec mes goûts mais qui regrettera certains des noms qui suivent ?
Sur les 577 députés élus en 2017, ou arrivés en cours de législature, 441 étaient sur la ligne de départ de ces élections. A l'issue du 12 juin, ils sont 66 (de toutes les formations politiques) à avoir été éliminés parfois avec des scores proches de la poussière. On ne reverra pas non plus dautres députés qui ne se représentaient pas.
Voici une liste non exhaustive de députés sortants ou nouveaux candidats que je n'aimais pas.
Candidat démago :
Honneur à Z (Var) comme héros Zéro, historien faussaire, personnage haineux et moyenâgeux
Sortants battus :
Martine Wonner
(Bas-Rhin), LRM, médecin psychiatre antivax
Guillaume Peltier (Loir-et-Cher), FN, puis UMP et LR, puis avec Z
Julien Aubert (Vaucluse), machiste frôlant l'extrême droite qui se rêvait président de LR
Guillaume Larrivé (Yonne), LR, qui a tenté de se rapprocher de Macron 
Joachim Son-Forget (Français de l'étranger), LRM, loufoque rallié à Z 
Candidat pour la première fois :
Jean-Michel Blanquer (Loiret), LRM, ex-ministre de l'Education nationale
Stéphane Salord (Aix), ex-adjoint de Maryse Joissains, candidat NUPES, caméléon et nomade électoral à qui il a manqué 300 voix (dont la mienne) pour être au second tour
Non candidats :
Gilbert Collard, député européen RN passé chez Z
Benjamin Griveaux (Paris), LRM, qui aimait bien montrer ses attributs
Candidats battus antivax :
Florian Philippot (Moselle), ancien député européen, ex-FN devenu Patriotes
Francis Lalanne (Charente), chanteur soi-disant écolo mais rigolo
Attendons le second tour pour la charrette suivante.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 12 juin 2022

Législatives 2022 : Résultats du 1er tour en Pays d'Aix

Voici les résultats définitifs du premier tour des législatives en Pays d'Aix.

Législatives 2022 candidats 1er tour

Ma satisfaction du jour : l'élimination de Stéphane Salord
Législatives 2022 résultats 12

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 10 juin 2022

Législatives 2020 : Régis Delalande, seul vrai candidat de gauche

LA GAUCHE AUTHENTIQUE. Pour le premier tour, mon choix est fait. Le candidat qui représente la gauche dans ma circonscription est Régis Delalande. Je le connais bien parce que c'est un ami. Il n'a jamais varié dans ses convictions et c'est un battant. On peut lui faire confiance, c'est un homme d'engagement sincère et d'action au quotidien... 

Régis 31
Lors de la réunion publique du 31 mai dans les quartiers sud

Oui, je connais bien mon ami Régis Delalande. Il propose de réconcilier le citoyen avec la politique et l'environnement. Pour lui, seule la proximité, garante de démocratie et d'efficacité, peut permettre à chacun de reprendre en main son destin et d'agir pour tous. Qu'il s'agisse du droit au logement, à la santé et à la dignité, de transports doux, d'alimentation saine, d'énergie durable, de préservation des diversités, autant de questions qui doivent trouver plus que jamais leurs solutions au niveau local et régional. Ses points forts sont la justice sociale, l'égalité femme-homme, la revalorisation des bas salaires, des retraites et des minimas sociaux.
Il mènera le combat pour faire disparaitre les déserts médicaux. Il prône l'innovation dans les énergies renouvelables, l'agriculture paysanne et le développement du bio. L'ensemble de son programme contient des mesures au plus près de l'humain marqué par la lutte contre les inégalités, le refus des peurs et de la méfiance vis à vis de l'autre. Il veut redonner toute sa place au citoyen en lui octroyant le pouvoir de participer aux décisions locales, hexagonales et européennes.
Tout cela me convient pour incarner une politique forte de gauche. Oui, Régis Delalande est le seul vrai candidat de gauche de la 11ème circonscription. Le 12 juin, il ne faut pas rater l'occasion de soutenir et de voter pour sa candidature avec sa remplaçante Sabine Tautil. 

Régis Anonymal 9
Hier matin, jour de marché, tractage auquel j'ai participé et interview de Régis
par la télé Anonymal sur le cours Mirabeau

Régis Delalande : à voir et à écouter

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 9 juin 2022

Ah, tu t’abstiens ? Oui, mais alors ensuite il faudra que tu fermes ta bouche !

LIBERTÉ CHÉRIE. L'abstention n'est pas une attitude responsable. Car c'est laisser à d'autres le soin de choisir à notre place. Non, tous les programmes sont loin d'être pareils et nous avons la possibilité de voter librement pour telle ou telle orientation politique du futur gouvernement. Ou alors on perd le droit à la parole...

Législatives 2022

Dans la presse locale, une enquête trottoir a rapporté des paroles de personnes qui ne comptent pas aller voter. Parmi elles, des jeunes qui se désintéressent de la politique et donc de leur propre sort. A quoi ça peut servir de mettre un bulletin dans l’urne puisque rien ne change, disent-ils. Ah bon ? Sont-ils bien informés voire conscients que ce n’est pas pareil de voter pour la gauche, le centre, la droite ou l’extrême droite ? Que les décisions diffèrent radicalement ?
Il y a des programmes qui penchent fortement en faveur des plus aisés et d’autres en faveur des plus modestes. Les propositions pour l’éducation, la santé, le handicap, les déplacements et les transports, le social, le logement, l’emploi, les retraites, la lutte contre le dérèglement climatique, pour ne citer que quelques thèmes majeurs qui concernent tout le monde, ne recevront pas les mêmes réponses selon le gouvernement qui exercera le pouvoir.
Pourquoi, en s’abstenant, laisser à d’autres le choix que l’on peut faire soi-même ? Difficile de venir se plaindre ensuite. Car en n’allant pas aux urnes on perd tout droit de protester, de manifester ou de défendre son opinion.
Je trouve triste, sinon scandaleux, de ne pas prendre cinq petites minutes pour faire savoir qu’on est pour ou contre une politique qui engage le pays pour cinq ans. Un vote, c’est exactement le même geste que l’on fait chaque jour dans sa propre vie personnelle. Il nous faut toujours trancher pour des options les plus satisfaisantes et les plus en accord avec nos pensées. Alors, ne passons pas notre tour pour dire clairement ce que nous voulons.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 6 juin 2022

Législatives 2022 : Ah non, surtout pas Stéphane Salord !

CAMÉLÉON. S’il y a un candidat qu’il ne faut pas élire, c’est l'opportuniste Stéphane Salord. Ce beau parleur se prétend maintenant de gauche alors que de 2001 à 2008 il a été adjoint de Maryse Joissains qui a fini par le virer. Depuis lors, il essaie de se recycler par tous les moyens en faisant du nomadisme électoral, ne craignant pas à jouer de l'imposture. Rappel de faits... 

Législative 11ème circonscription - Copie

Comme les gens sincères de gauche de la NUPES (Nouvelle union populaire écologiste et sociale) ont-ils pu, tant au niveau national que local, se laisser duper en l’investissant dans la 11ème circonscription ? Le connaissent-ils bien, lui qui tente de se présenter désormais à chaque élection sous des étiquettes "écologistes" en effaçant son passé à droite. Pour rappel, il a été assistant parlementaire du député UDF Christian Kert et deuxième adjoint de Maryse Joissains RPR. Le voilà maintenant ripoliné en homme de gauche ! Mais que ce soit sur son nom ou dans une liste, il n'a réalisé jusqu'ici que de piètres résultats et n'a plus jamais été élu ou réélu. 

* Municipale 2008 : 12,70% en tant que n°7 sur la liste MoDem
Municipale 2009 : 7,08% en tant que tête de liste centre et droite
Régionales 2010 : 2,36% sur la liste Alliance écologique de France Gamerre ancienne adjointe de Jean-Claude Gaudin
Municipale 2014 : 8,10% en tant que n°4 sur la liste centriste composite de François-Xavier De Peretti
Municipale 2020 : 4,70% en tant que tête de liste Vert Aix alors qu'il y avait une liste EELV
Régionales 2021 : 16,90% en tant que n°10 sur la liste EELV, PS, PCF de Jean-Laurent Claude Félizia

Et pour continuer à se rafraîchir la mémoire...

Je connais Stéphane Salord depuis assez longtemps. Lisez sur mon blog les articles sur le scandale du CECDC du Jas de Bouffan (pompeusement appelé Centre européen de création et développement culturel) et sa gestion toute personnelle. Et sur la pépinière de mini-entreprises (Espace agir ensemble) qu'il avait créée et qui avait été liquidée en laissant une dizaine de jeunes sur le carreau sans qu'ils puissent retrouver leurs mises de fonds initiales de participation.

"Scandale au Jas : La fin prévisible du CECDC" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2007/11/08/6811787.html
"Que se passe-t-il au Centre culturel du Jas ?"
:
http://castronovo.canalblog.com/archives/2007/01/22/3761919.html
"Où est passé l'argent de la pépinière ?"
:

http://castronovo.canalblog.com/archives/2009/03/16/12987810.html
"Salord, consul honoraire des Commores, limogé"
:

http://castronovo.canalblog.com/archives/2010/04/30/17736148.html

Posté par CASTRONOVO à 12:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 23 mai 2022

Revendications : Les grévistes y sont allés droit au bus !

BLOCAGE. La grève des bus aura duré trois pleines semaines. Mais ce n'était pas la première. Depuis 10 ans, les conflits entre les personnels et Keolis ont été réguliers. La direction ne finit par accepter d'entendre les revendications que dans le rapport de force, oubliant que c'est un service public qui a des devoirs envers ses employés et les usagers !  

AIX EN BUS 25

Ça vous étonne, vous ? Moi, pas. Depuis 2012, date à laquelle Keolis s'est vu attribuer la délégation de service public, mots très importants, le personnel ne cesse de réclamer de meilleures conditions de travail et une revalorisation de leurs salaires. Rien de scandaleux là dedans. L'entreprise n'a toujours pas acquis le sens de l'écoute et du dialogue. D'où les grèves ou arrêts de travail récurrents.
Rappelez-vous, Keolis avait obtenu la gestion en 2012 en remplacement de Véolia. Puis, il a été reconduit en 2019 pour neuf ans. Mais dès le départ, c'était le chaos avec un chamboulement total du réseau qui avait provoqué l'incompréhension et la colère des usagers. A l'époque, Maryse Joissains avait été obligée de tenir plusieurs réunions publiques, houleuses, pour les entendre.
Quelques améliorations avaient été apportées dans la foulée. Puis, au fur et à mesure, des ajustements ont aussi adouci l'ambiance, notamment sur les tracés de lignes, les fréquences et les arrêts de bus. Tout cela, les personnels l'ont subi mais s'y sont conformés montrant ainsi leur bonne volonté.
La grève continue qui a commencé il y a trois semaines est la plus longue car elle porte sur la gestion globale du réseau, tous points confondus. La direction ne veut rien entendre et surtout ne veut rien lâcher. Hasard du calendrier, le sujet a pu être évoqué au conseil municipal de vendredi. Surprisement, Sophie Joissains a rejoint les récriminations exposées par ses opposants, tout en se dédouanant d'une responsabilité directe, renvoyant de la sorte la gestion de ce dossier à la métropole qui la compétence des transports. Ce qui n'est donc pas faux. Or, la maire d'Aix a peu de chances d'être prise au sérieux. Depuis qu'elle s'est brouillée avec Martine Vassal, elle est mise à l'écart. Elle en paie donc le prix. Mais la présidente de la métropole ne pourra pas laisser les choses filer car elle en paierait elle aussi les frais à son tour.
Aux dernières nouvelles, sur le site de Keolis, on découvre qu'un accord a été trouvé entre la direction et les personnels. Le service reprendra entièrement ce lundi. 
Les usagers vont fêter ça ! Pour en savoir plus sur les avancées obtenues, même si des problèmes subsistent, lire ci-dessous l'article de La Provence de ce dimanche. 

Aix en bus site grève

aix en bus grève fin prov 22

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 17 mai 2022

Voici pourquoi il est difficile de trouver un toit à Aix…

INCURIE. Sujet récurrent, s'il en est. Cela signifie qu'on ne cesse d'en parler car, malgré les constats, la politique publique d'Aix en matière de logements manque de vision globale. Une étude a fait le diagnostic et propose des solutions...

Logement caricature - Copie

Les prix à l'achat (source FNAIM : prix moyen au m² 5.763 euros allant de 3.679 à 7.792) ou à la location sont prohibitifs. Les nouvelles constructions sont décidées au coup par coup et ne s'insèrent pas dans un plan d'ensemble qui devrait répondre aux besoins réels de la population. On privilégie les habitations privées au détriment de celles du public. Les rénovations de l'existant sont insuffisantes, notamment au centre-ville, ce qui augmente le nombre de logements vacants et paupérise les immeubles anciens. Les nouveautés se concentrent dans les quartiers excentrés comme Puyricard, Luynes, les Milles, la Duranne et à l'avenir à la Constance.
Il existe pourtant un Plan local de l'habitat (PLH) qui était censé fixer des règles et des projections en termes d'évolution et de répartition des constructions. Hélas, on constate des distorsions de toutes sortes, y compris dans le déséquilibre social entre quartiers. Dans les secteurs les plus favorisés, on trouve des constructions convoitées par des familles aux revenus aisés et qui deviennent des résidences secondaires, c'est-à-dire qu'on y habite par intermittence.
Ceci n'est qu'un résumé de la diversité des problèmes qui éloignent d'Aix les ménages à revenus modestes plus enclins à aller chercher un logement dans les communes environnantes du Pays d'Aix qui offrent des conditions un peu plus abordables. Mais pour des personnes qui travaillent à Aix, cela induit des frais de déplacements, cause des pertes de temps et aggrave la pollution déjà conséquente sur les grands axes routiers.
J'ai été destinataire d'une intéressante note produite par le Cercle Mirabeau d'Aix-en-Provence qui dresse un état des lieux alarmant de la situation aixoise et qui fait des propositions pour aider à apporter des solutions de bon sens afin d'éviter des points de non-retour.

Quelques chiffres

- Même avec une démographie qui stagne, le besoin en logements par an est estimé à 1.200 
- On constate cependant et paradoxalement une forte augmentation du nombre de logements mis sur le marché, par exemple entre 2008 et 2018, 6.747 soit trois fois les besoins consécutifs à l'augmentation de la population 
- Ce nombre comporte 1/3 de résidences principales et 2/3 de logements vacants ou des résidences secondaires
L'étude indique : "On connaît les raisons de la distorsion existant entre l’augmentation du nombre de logements et la faible augmentation de la population, qui sont à rechercher dans le développement des hébergements saisonniers – type Airbnb – et dans les séparations ou les divorces ou encore la recherche de logements mieux adaptés, consécutive à l’inadéquation des logements anciens ou/et de centre-ville, trop exigus, sans ascenseur, mal configurés, sans parking à proximité."
- En centre-ville, la part de logements vacants représente 9,38% des logements (chiffre de 2018), alors que la moyenne admise comme "normale" ne devrait pas dépasser 5%
L'étude précise : "Ainsi, ne devrait-on pas, pour enrayer cette dérive, mettre en oeuvre une politique volontariste, vis-à-vis du parking des résidents ou de la rénovation et de la mise aux normes modernes d’habitabilité, de ces logements, lorsque cela est possible ? La question mérite d’être posée…"
Et ceci : "Concernant l’augmentation du nombre des résidences secondaires, doit-on laisser dériver le parc immobilier aixois vers ce type de logements, qui ne sont pas utiles aux Aixois, ne font pas vivre l’économie locale, dégradent l’environnement, par le bétonnage, les problèmes de voisinage et la stérilisation de terres agricole et des espaces naturels qu’ils engendrent ? Là encore, la question mérite d’être posée…"

Quelques solutions du Cercle Mirabeau à l'intention des pouvoirs publics (Ville et Métropole)

- Recensement des locations saisonnières 
- Augmentation de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires
- Mise en place d’une taxe sur les logements vacants
- Aide à la rénovation de l’habitat, susceptible d’être financée au moins pour partie, par la taxation des résidences secondaires
- Respect des quotas de logements sociaux, qui ne représentent que 15% du total des logements à Aix, ou des logements de catégories intermédiaires
- Règlementation et suivi des locations courtes, type Airbnb, ou saisonnières 
Voilà qui est dit.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 9 mai 2022

The Camp : Qui pour sauver cet ovni et comment ?

ROULETTE. Peut-être du nouveau pour renflouer l'ovni The Camp. Après bien des déboires, un appel à candidatures pour une reprise de l'affaire a été lancé. Une négociation est en cours entre l'entreprise retenue et la direction et ses actionnaires. A l'issue des discussions, le sauvetage sera-t-il viable ? On évoque un rachat pour quelque 48 millions. Pour mémoire, à l'origine, le projet avait bénéficié de fonds privés et de prêts publics. Espérons juste que ce ne sera pas de l'argent perdu... 

The Camp photos - Copie - Copie

Bon, ce n'est pas vraiment comparable avec l'EPR de Flamanville qui compte 12 années de retard dans sa mise en service initialement prévue en 2012 et qui pourrait démarrer en 2023 et dont le coût de 3,3 milliards est passé à 12,7, mais le campus de l'innovation de The Camp (situé sur le plateau de l'Arbois) souffre lui aussi de maux qui le fragilisent.
Je vous ai entretenus du sujet il y a exactement un an. Face à ses déconvenues, entre autres, fermeture administrative pendant de longs mois dont ceux de la crise sanitaire, dettes, compression des charges et réduction des effectifs, qui risquaient de mettre en péril tout le site, 20 millions d'euros ont été injectés pour recapitaliser l'opération qui était de l'ordre de 80 millions à l'origine en 2017. 
Une grosse bouée de secours était nécessaire. Il fallait trouver un repreneur. Plusieurs candidats se sont manifestés. Un seul a été retenu et ainsi une négociation exclusive a été ouverte entre cette entreprise marseillaise et la direction et ses actionnaires. Le défi n'est pas mince. On évoque un rachat à hauteur de 48 millions, 27 pour le foncier et 21 pour combler les dettes. Il y aura sans doute également une réorientation du projet pour mieux l'adapter aux innovations technologiques incessantes.
Voilà donc comment The Camp espère sauver son affaire qui, il faut bien le dire, est unique en son genre. Il a bénéficié de fonds privés (entreprises et banques) et d'importants prêts publics des collectivités qui restent à rembourser. Espérons que ce ne sera pas de l'argent perdu ! 

Budget initial en 2017

Ainsi se dessinaient les contours du modèle économique du programme de The Camp : un projet public (Région PACA, département des Bouches-du-Rhône, la métropole Aix-Marseille, la chambre de commerce) et privé (Accenture, AccorHotels, Air France, Cisco, CMA CGM, Crédits Agricole, Groupe VYV, La Poste, Maïf, SNCF gare et connexions, Sodexo, Steelcase, Vinci) financé à hauteur de 80 millions d’euros : 40 millions d’euros pour le bâtiment, 40 millions pour les premières années de fonctionnement, jusqu’à arriver à l’équilibre en 2020. 

The Camp prov 21

"The Camp : Un château de sable qui prend l'eau" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2021/04/26/38937316.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 2 mai 2022

Pont de l'Arc : Une révision cauchemardesque des sorties de l'autoroute A8

DÉLIRANT. On pense d'abord au sketch de Raymond Devos sur les automobilistes pris au piège dans un rond-point et devant tourner en rond sans aucune sortie possible ! Hélas, cette blague risque d'arriver à Pont de l'Arc. En effet, un projet prévoit de modifier les sorties 30 a et b de l'autoroute en redistribuant les trajets. Gros embouteillages en vue ! Le point sur les soi-disant avancées...

Pont Arc A8 G - Copie
(Clic sur l'image pour agrandir)
Cliché pris le 1er mai

La Provence du 22 avril a publié un article qui résume bien l'affaire, une affaire très bien exposée sur le site du CIQ des Facultés, plans à l'appui. De quoi s'agit-il ? Il est envisagé de requalifier et donc de modifier les deux sorties 30 a et b d'accès au pont au-dessus de l'autoroute A8, avec suppression du tourne-à-gauche.
En venant du sens Lyon, les véhicules ne pourront plus aller qu'en direction de Pont de l'Arc et ceux venant du sens Nice devront se diriger obligatoirement vers le Rond-Point de la 4ème Région aérienne menant à l'avenue Pierre-Brossolette. Si ces derniers véhicules souhaitent aller à Pont de l'Arc, ils devront franchir le pont sur l'autoroute. D'où des encombrements s'ajoutant aux problèmes déjà considérables dans ce secteur très impraticable. Le CIQ a produit plusieurs schémas très explicatifs qui montrent clairement les impacts sur la circulation et l'alourdissement du trafic.
Ce projet est aussi invraisemblable qu'inepte. D'autant que tout le secteur n'a pas fini de souffrir car, j'en avais parlé, un énorme projet immobilier est prévu sur un terrain de près de 11.000 m² aux abords mêmes du rond-point de la 4ème RA, avec son lot de 175 logements, un immeuble de bureaux, un établissement universitaire et une résidence étudiant. Le CIQ indique que "plus d’un millier de personnes sont susceptibles de transiter sur le site : 1200 dans l’école + 150 dans les bureaux + 175 dans les logements-étudiants".
Les autorités ont-elles vraiment intégré toutes les données concernant les conséquences néfastes qui s'accumuleraient ainsi dans ce périmètre très surchargé qui est voué au blocage ?

Schémas figurant sur le site du CIQ

Pont Arc schémas 1

Pont Arc schémas 2

Pont Arc schémas 3

Pont Arc schémas 4

Pour signer la pétition : 
https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-suppression-du-tourne-%C3%A0-gauche?signed=true

Le site du CIQ des facultés : 
https://www.ciqdesfacultes.com/

"Pont de l'Arc : Un énorme projet immobilier qui va rendre la vie infernale" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2021/10/18/39181584.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 25 avril 2022

Présidentielle 2022 : Résultats aixois du 2nd tour

Voici les résultats définitifs du second tour de l'élection présidentielle à Aix-en-Provence.

Présidentielle 2022 2nd tour dessin

Présidentielle 2022 2nd tour résultats

Le Pen renvoyée dans sa litière à chats ! Dès mardi, en tant que mise en examen, elle sera expulsée en charter chez Poutine ou Orban. Notre pays sera ainsi épargné de sous-France.

Présidentielle 2022 2nd tour affiches
Coïncidences : le résultat semblait déjà être annoncé dans la numérotation des panneaux avec un décor bleu blanc rouge !

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 18 avril 2022

Présidentielle 2022 : Mon vote pour le second tour

Dimanche, deux choix sont possibles. Deux choix qui n'auront pas les mêmes conséquences. D'un côté, la démagogie, la fin des libertés et la casse sociale. Dans l'autre, le moyen d'éviter le pire, que l'on adhère complètement ou partiellement à la ligne politique du candidat. En ce qui me concerne, même si Emmanuel Macron n'est pas tout à fait ce que j'aurais préféré, pas d'abstention, pas de bulletin blanc ou nul, je voterai pour lui, sans abandonner le droit d'être vigilant et critique chaque fois qu'il le faudra...

présidentielle 2020 vote

Serions-nous arrivés aux dernières élections libres ? C'est loin d'être une interrogation farfelue. Car si l'extrême droite parvenait à ses fins, nous n'aurions alors plus que nos yeux pour pleurer. Jamais nous n'avons été si proches d'une catastrophe pareille. Il est temps de bien réfléchir et de prendre clairement position pour éviter cette issue. Car y a-t-il encore un doute sur la supercherie et la dangerosité que représente l'ex-Front national ripoliné Rassemblement national ? Personnellement, je me joins aux côtés de ceux qui refusent et combattent la démagogie, le populisme, la haine, le racisme et l'exploitation de la misère qui sont le fonds de commerce traditionnel des illuminés frontistes.
L'application d'une telle politique de casse sociale et de disparition des libertés publiques ferait passer la France dans le camp des états dictatoriaux qui se repaissent de l'aliénation des peuples. Je ne laisse jamais personne choisir à ma place même quand les candidats ne sont pas forcément conformes à mes attentes, notamment au regard du principe d'éthique et des valeurs d'honnêteté et de probité.
Je déplore tous les comportements de dévoiement, les trahisons, les combines, les calculs d'ambitions personnelles au détriment des engagements collectifs qui doivent fédérer sur l'essentiel et l'intérêt général plutôt que diviser. Trop de personnalités, en particulier de droite, ayant déjà servi et cherchant sans doute à se refaire une place me semblent encombrer les soutiens qui entourent Macron. Honte à ceux qui ne donnent pas l'exemple dans l'usage de l'argent public et provoquent l'antiparlementarisme et le sentiment du "tous-pourris". Hélas, beaucoup trop d'électeurs s'abstiennent systématiquement ou se tournent aveuglément vers l'extrême droite qui n'est pas plus propre.
On ne trouvera jamais le candidat ou les candidats parfaits. Ils n'existent pas. Mais on peut voter par défaut, ce n'est pas interdit, car il serait irresponsable de s'abstenir ou de gâcher sa voix en la rendant blanche ou nulle. 
On l'aura compris, au second tour, comme en 2017, je voterai contre le RN en utilisant mon bulletin pour Emmanuel Macron, même si je n'adhère pas totalement à sa ligne qui n'est pas celle qui me correspond le mieux en tant qu'homme de gauche. J'espère simplement que, face aux manquements des partis politiques de ces dernières années, à l'abaissement du débat public et à la confusion des esprits qui en découle, ce vote sera peut-être la seule solution pour éviter le pire.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 11 avril 2022

Présidentielle 2022 : Résultats aixois du 1er tour

Voici les résultats définitifs du premier tour de l'élection présidentielle à Aix-en-Provence.

Présidentielle 2022 1er tour
(Clic sur l'image pour agrandir)
Devant tous les bureaux de vote de mon quartier, des affiches manquaient, étaient à moitié arrachées, lacérées ou recouvertes. 

Présidentielle 2022 1er tour résultats

présidentielle monstrueuse le pen

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 4 avril 2022

Procès des frères Guérini : Tuiles pour Jean-Noël, taule pour Alexandre

GNOUF. Même tard, tout finit par arriver. Les frères Guérini se voient de nouveau condamnés en appel. Jean-Noël à 3 ans de prison dont 18 mois ferme, Alexandre à 6 ans de prison où il a été incarcéré sans attendre. Et puis jetons un coup d'œil sur une demi-douzaine de candidats à la présidence de la République dans les griffes de la justice...

guerini decharge et cege - Copie

La justice française n'est pas expéditive, c'est son honneur, elle permet à tout accusé de réfuter chaque jugement jusqu'à épuisement des recours. Les frères Guérini en ont usé comme de droit. Mais à un moment on ne peut plus vraiment échapper aux preuves assénées plusieurs fois par les juges. Les deux frères vont tenter une dernière chance en cassation.
Mercredi, Jean-Noël Guérini a vu sa peine confirmée, déclaré coupable de "prise illégale d’intérêts". Trois ans de prison, dont 18 mois ferme, 30 000 euros d’amende et 5 ans d’inéligibilité : la même sanction que celle du tribunal correctionnel de Marseille, le 28 mai dernier, mais cette fois, la cour n’a pas prononcé d’exécution provisoire sur l’inéligibilité (source : La Provence). Son frère Alexandre a eu moins de chance. C’est la peine de 6 ans qui a été confirmée elle aussi, mais le chef d’entreprise, arrivé libre, est reparti entre deux policiers. La cour a prononcé un mandat de dépôt à la barre et il dort à la maison d’arrêt d’Aix-Luynes (source : La Provence). Les deux hommes ont longtemps cru être si puissants qu'ils pouvaient demeurer dans l'impunité.
Mauvaise pioche aussi pour Jean-Claude Gaudin. Il y a quelques jours, même s'il plaidait coupable, il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis dans l'affaire des heures supplémentaires indues des agents municipaux de Marseille. Certaines personnalités de son entourage ont également été condamnées. Pour rappel, à Aix, après de longues années de procédures, Maryse Joissains a été condamnée à 8 mois de prison avec sursis et 3 ans d'inéligibilité, perdant ainsi son poste de maire pour "prise illlégale d'intérêts et détournements".
Et aussi des candidats à l'élection présidentielle
Au niveau national, six candidats à la présidence de la République ont eu ou ont affaire avec la justice.
Marine Le Pen pour détournement de fonds publics du parlement européen au profit de son parti. Eric Zemmour quatre fois condamné (dont deux fois de façon définitive) pour provocation à la discrimination raciale, pour injure et provocation à la haine. Valérie Pécresse sera jugée en décembre pour diffamation publique en 2020 envers un fonctionnaire membre de la Cour régionale des comptes qui avait participé à un rapport d'étape sur la gestion de la région Ile-de-France.
Quant à Jean-Luc Mélenchon, il a été condamné pour s'être insurgé lors de la perquisition houleuse des locaux de son parti. Sans compter que son association de soutien à sa candidature de 2017 a été mise en examen pour "escroquerie aggravée, tentative d'escroquerie aggravée, faux et usage de faux". Par ailleurs, lui-même a été condamné pour injure publique et diffamation envers des journalistes de Franceinfo qu'il avait traités d'abrutis et de menteurs. Il avait déclaré : "Ils ont l'air de ce qu'ils sont, c'est-à-dire d'abrutis. Pourrissez-les partout où vous pouvez." Anne Hidalgo, la maire de Paris a été condamnée en 2016 pour diffamation envers le Front national. En 2012, elle avait affirmé que le parti avait "soutenu" la collaboration avec les nazis. Elle a également fait l'objet d'une autre condamnation pour diffamation, pour avoir accusé un architecte d'avoir utilisé des documents municipaux "à des fins personnelles pour un colloque". Yannick Jadot avait été condamné lors de ses années à Greenpeace.
ET TOUS CES GENS VEULENT GOUVERNER !

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]