Suite à une question que j'ai posée sur la cohérence du développement urbanistique, un débat vif a eu lieu entre les élus du conseil de territoire sur les orientations stratégiques du Pays d'Aix à intégrer dans le Plan local métropolitain. Les territoires devront-ils appliquer le même taux d'évolution démographique ou pourront-ils y déroger en raison de leurs singularités ? 

PLUi Pays d'Aix

Au conseil de territoire de jeudi dernier, un rapport était présenté aux élus pour avis au sujet du futur Plan local d'urbanisme intercommunal. La métropole étant désormais chargée de coordonner l'ensemble des PLUi des six grands territoires qui la constituent doit d'abord agréger les données pour ensuite les harmoniser. Ainsi, le développement urbain devrait gagner en cohérence pour les actions à mener. Cela posé, la métropole a déjà travaillé à des orientations stratégiques en concertation avec les six territoires. C'est le sens du dudit rapport.
Je suis intervenu pour faire part de mes observations. En particulier, pour demander si le Pays d'Aix tient à affirmer ses choix d'urbanisme et à s'assurer qu'ils ne seront pas noyés dans le document final. Je ne me doutais pas que cela allait entraîner un débat d'une demi-heure pendant lequel on a découvert que les élus n'avaient pas forcément une même vision.
Le point qui a provoqué les échanges est celui de l'évolution démographique du territoire métropolitain qui prévoit une augmentation globale de 0,80% par an jusqu'en 2040. J'ai demandé si ce pourcentage est uniforme pour les six territoires ou si des modulations spécifiques à chacun d'entre eux sont possibles et seraient dans ce cas prises en considération.
On a appris que le PLU du Pays d'Aix table sur une fourchette de 0,40 à 0,50% tandis que Marseille veut se contenter de 0,40%. Cela veut-il donc dire que Marseille ne ferait pas beaucoup d'efforts, laissant aux autres territoires le "soin" de compenser ?
Comment le faire savoir à la métropole ? La discussion a été vive.
Le rapport étant seulement soumis pour avis, difficile de l'accepter tel quel et pas moins difficile aussi de s'y opposer en courant le gros risque de tomber dans un piège, celui de bloquer le PLUi du Pays d'Aix pour plusieurs années. Evidemment, les pour, les contre et les partisans d'une abstention avaient du mal à s'entendre.
Finalement, le rapport a été voté assorti de réserves demandant le respect des orientations définies par le Pays d'Aix. La métropole en tiendra-t-elle compte, sachant qu'harmoniser est une chose et singulariser en est une autre ? C'est tout l'enjeu de la métropolisation.
Pour rappel, le PLUi du Pays d'Aix, ainsi que les Plans de l'habitat et des déplacements urbains ont bel et bien mutualisé leurs stratégies à travers des compromis. Alors…

CT 21 21

(Clic sur l'image pour agrandir) PLUi AMP