On peut être pour ou contre la métropole, mais le débat ne devrait pas être encombré par des disputes stériles de cour de récréation du style "na na na, moi je suis plus fort que toi !". Maryse Joissains veut faire sécession en dépit de la loi. Jean-Claude Gaudin n'approuve pas et étrille ses mauvaises manières. Au milieu des deux, Martine Vassal se voit diriger Aix-Marseille Métropole qui serait fusionnée avec le département. A deux ans des échéances électorales, pour assurer sa propagande, elle vient d'entamer une tournée des popotes, fort coûteuse...

Métropole Palais du Pharo

Mardi 17 avril 2018 20h00 : Actualisation (voir plus bas)
Maryse Joissains répond à Jean-Claude Gaudin : quelle élégance !

Maryse Joissains passe et perd son temps à vouloir quitter la métropole pour tenter de créer la sienne en forme de village gaulois pour conserver son pouvoir et, je n'insisterai pas, les prébendes qui vont avec. Rien d'étonnant. Ne nous a-t-elle pas habitués à concentrer les avantages pour sa propre famille et le cercle de ses proches ?
Mais, cela ne marche pas comme ça. Car la loi a changé la donne en permettant un regroupement plus large des communes en vue d'une mutualisation des moyens et d'une efficacité accrue pensée à un niveau supérieur semblable à ce qui se passe dans d'autres pays européens.
Aix-Marseille Métropole recouvre autour de 60% du territoire des Bouches-du-Rhône, et elle abrite un peu plus de 90% de la population du département. C'est l'échelle pertinente pour avoir une vision globale des politiques à mener et agir de manière plus performante.
On parle maintenant d'une éventuelle fusion entre la métopole et le département avec une redéfinition des compétences. Bon, ce n'est pas encore fait mais ce serait une nouvelle étape judicieuse pour enfin se débarrasser des doublons ou des triplons qui rendent la gestion des territoires confuse et souvent fort coûteuse à cause de dépenses improductives.
A deux ans des élections municipales couplées aux métropolitaines, on voit déjà des prétendants s'agiter pour essayer de rafler les postes de pouvoir. Martine Vassal, présidente du département, fait le tour des popotes, façon Guérini, pour vanter son bilan de mi-mandat (avec les sous laissés en héritage par la gauche). Nul ne peut échapper à sa propagande en forme de matraquage massif pleines pages dans les médias et chacun devrait se poser la question sur son coût réel. La tournée en dix réunions publiques, qui a commencé vendredi à Aix en présence d'une Maryse Joissains quasiment envoûtée, et qui s'achèvera le 17 mai, est calquée sur le modèle des spectacles superproductions qui attirent les fanatiques absolus et captifs.  
Martine Vassal semble vouloir jouer sur tous les tableaux pour se positionner et prendre la succession de Jean-Claude Gaudin à la métropole et, qui sait, à la mairie de Marseille ? Mais, en bête politique qu'il est, Jean-Claude Gaudin reste maître du jeu. D'ailleurs, interrogé par La Provence il y a une semaine, il n'a pas hésité à étriller Maryse Joissains sur ses lubies de sécession et ses bien extravagantes manières. Il a eu cependant l'élégance de ne faire aucune allusion à son imminente comparution en correctionnelle…

métropole prov 10

Métropole marseillaise 14

Métropole marseillaise 14

Actualisation :
Maryse Joissains enfin élégante… (b
outade !)

Métropole MJM interview Prov 16