Maryse Joissains se trouve irremplaçable. Parce que, pense-t-elle, si elle n'était pas candidate en 2020, Aix s'écroulerait. En octobre 2017, elle laissait entendre qu'elle n'affonterait plus les urnes. Mais hop, six mois après, elle veut encore s'accrocher. Explications...

Joissains interview dans La Provence 16 avril 2018 2020

Maryse Joissains songe à se représenter en 2020. Sinon, pense-t-elle, sans elle, Aix ne tarderait pas à sombrer dans le chaos. Elle cherche donc encore à s'accrocher. Alors que six mois avant, elle ne se voyait plus affonter les urnes.
Et comment justifie-t-elle cela ? Oh, c'est simple, elle déclare qu'elle souhaite continuer à livrer bataille contre la métropole. Le hic, c'est qu'elle n'en a gagné aucune et que la métropole est bel et bien là. Car qu'ont donné les nombreuses procédures que Maryse Joissains a engagées devant les tribunaux ou face au préfet ? Toutes perdues, aux frais des contribuables de surcroît.
Mais il ne faut peut-être pas aller chercher ailleurs ce qui motive cette envie de récidiver à la mairie. Dans son équipe, des prétendants commencent à avoir des ambitions. Il y en a au moins trois qui convoitent le trône, prêts au pugilat mais qui font mine de s'entendre… en façade, chacun dans son coin s'estimant évidemment légitime et compétent pour assurer la succession.
C'est bien connu, car les exemples ne manquent pas. Quand des ambitions personnelles sont mises en avant et qu'une telle configuration de discorde se fait jour, les risques de division sont assez rarement synonymes de victoire. Maryse Joissains n'ignore pas cela. Elle a encore entre les mains le pouvoir de faire ou de défaire les destins en tenant son monde sous sa coupe.
Elle a en tête l'élection de 2008 où elle avait réduit à néant deux de ses ex-adjoints qui avaient voulu s'émanciper pour présenter leur propre liste. Donc, comment faire pour conserver la mairie à droite ?
Il n'est pas tout à fait exclu, du moins sur le papier, si on ne peut préjuger du sort qui lui sera fait en correctionnelle dans un mois, que Maryse Joissains puisse faire un nouveau mandat. Elle passerait ensuite en cours de route la couronne et le sceptre qui va avec à Sophie Joissains, sachant que l'affaire se règle en interne et non par un nouveau recours aux urnes.
Qu'en pensent les Aixois ? Laisseront-ils ce cas de figure advenir ou estimeront-ils que trop c'est trop ? Mieux vaut y réfléchir sans tarder, en toute connaissance de cause !
Regardons un peu ce qui se passe depuis quelques temps dans certaines communes du Pays d'Aix. Des majorités se déchirent et les démissions vont bon train. Tous les prétextes sont bons. Ici ou là, tel maire est accusé de tous les défauts et maux : on dit qu'il n'écoute que lui-même, qu'il méprise ses adjoints et son opposition, qu'il ne tient pas les engagements pris devant les électeurs…
Divers recours devant les tribunaux sont déposés par les dissidents, souvent qualifiés de "traîtres", ou les opposants. Par exemple à Peynier (droite) contre le Plan local d'urbanisme qui conduirait à sacrifier 15 ha de terres agricoles pour les rendre constructibles. Des inscriptions anonymes fleurissent à répétition sur les murs pour dénoncer de supposées magouilles du maire à Trets (droite). Des élus en colère quittent seuls ou groupés la majorité ou démissionnent en grand nombre du conseil municipal qui ne peut plus se réunir entraînant de fait de nouvelles élections intermédiaires comme cela vient d'avoir lieu à Rognes (centre ?) et à Saint-Estève Janson (droite). Autres symptomes caractéristiques de scissions latentes, des affrontements houleux enveniment l'ambiance à Cabriès (droite) et à Simiane-Collongue (droite) où la gestion contestée des maires amène ces derniers à retirer les délégations aux rebelles.
C'est sans doute ce qui doit actuellement inspirer Maryse Joissains à ne laisser aucune tête dépasser de ses rangs, comme on dit, pour tenter de maintenir son camp aux manettes. Etonnant, non ? (hommage à Pierre Desproges disparu il y a exactement trente ans)

LAC prov 24

Joissains interview dans la Prov 16

Joissains interview dans La Provence 12 octobre 2017 AJoissains interview dans La Provence 12 octobre 2017 B

Joissains interview dans La Provence 17 septembre 2016 - Copie