Son bêtisier de l'avenir enfin révélé

Grand éclat de rire, mais aussi interrogations, en découvrant la soi-disant "Grande consultation" lancée par Bruno Genzana qui ne voit jamais les choses en petit. Difficile, en parcourant son site, de maîtriser les zygomatiques. Car son laïus grandiloquent réserve de fausses nouveautés et, surtout, recèle d'énormes perles bien alignées à la queue leu leu. Un vrai collier.

Ce qu'il y a de plus comique, c'est sans doute le bilan politique de l'équipe dont il fait partie, s'il ne nous abuse. Citons-le : "La majorité municipale actuelle à laquelle j’appartiens a mené, en six ans, sous la conduite de Madame le Maire, de nombreuses actions nécessaires et positives. Vous êtes les témoins de ce dynamisme. Pour aller plus loin, je crois que nous avons besoin d’une perspective, d’un cap, de repères clairs, pour bien décider de la direction dans laquelle doit s’engager notre ville pour construire un vrai avenir." Autrement dit, j'ai ma part dans la catastrophe, je veux fuir de cette équipe et je veux vous sauver.

Hypocrite : "Et si le temps de la campagne électorale des municipales n’est pas arrivé, par contre, le temps de construire ensemble un projet pour Aix et le Pays d’Aix est venu. Je vous propose de mettre à profit les mois qui viennent pour bâtir cette ambition. Ce dialogue ne s’inscrit pas en opposition avec l’action municipale. Bien au contraire, il est destiné à l’amplifier et la prolonger." Donc, résumons, ce n'est pas l'heure mais le temps presse. Il ne s'agit pas de tout bousculer, juste d'"amplifier et prolonger". Joissains ne saurait-elle donc pas le faire ?

Hilarant : "Les idées neuves ne doivent pas nous faire peur." En effet, il suffit de repasser quelques plats. Quelques exemples ? "Réorganiser le nettoiement." Pourquoi ? Ca ne marche pas ? Accès de lucidité ? "Redéfinir les lignes et les fréquences des bus". Merci Chorro de se décarcasser pour rien et de ne pas avoir expliqué à Genzana qu'il n'y a plus ni charrettes ni fiacres dans nos rues.

Risible : "Bien se loger à Aix aujourd’hui est un véritable parcours du combattant. C’est possible avec une politique municipale volontaire." Mais, voyons, voyons, elle ne l'était donc pas ? Pire, était-elle carrément involontaire ?

Cocasse : "Acheter des terrains pour les mettre à la disposition des organismes de logements sociaux, afin de satisfaire les demandes légitimes de ceux qui attendent depuis des années l’attribution d’un logement social ou qui souhaitent depuis trop longtemps une mutation." Là, c'est le bouquet ! Genzana, chargé du Plan Local de l'Habitat et administrateur de l'OPAC Pays d'Aix Habitat, ferait mieux de ne pas trop s'en vanter.

Désopilant : "Engager une révision du Plan Local d’Urbanisme afin de sortir de la crise actuelle." Sans blague, pourquoi est-il resté silencieux lorsque le maire a prononcé le report de la procédure pour après les élections ?

Burlesque : "Donner du coeur et du sens à la vie de tous nos quartiers." Le style même de Genzana : la compassion sous vide, sans date de péremption.

Tordant : "Moderniser l’accueil des écoles maternelles et primaires qui sont au coeur des compétences fondamentales des villes. Créer des places de crèches. Innover dans l’offre culturelle et sportive en direction des jeunes. Etre attentif au souci des 40.000 étudiants qui sont la richesse et le gage du rayonnement international d’Aix." Ouf, l'avenir, c'est pour demain.

Crevant : "Doter Aix-en-Provence comme toute les villes modernes d’un système de vidéosurveillance, outil indispensable à la sécurité et l’aide à la personne." Joissains lui aurait-elle caché qu'elle a déjà fait voter son projet au conseil municipal ? Vite, une rediffusion pour Genzana.

D'où viennent les clichés ?

Bon, le site est plein de clichés et d'incantations. Mais, j'ai été fort intrigué par un certain nombre de coïncidences au sujet de la galerie de photos qui illustre les pages.

Bizarrement, à la rubrique "crédits", aucun nom d'auteur n'est mentionné. Pourtant, on retrouve d'identiques photos de marché et de fontaine sur le site, lié à la mairie, de l'Office de tourisme, dont Genzana est le délégué municipal. Sur ce site, à la rubrique "copyright", un avertissement précise clairement les limites d'utilisation des documents (*).

La fontaine avait aussi décoré sa carte de vœux dans le cadre de ces mêmes fonctions.

Sur la plaquette, éditée par la mairie, des "Rendez-vous de l'International", dont il est l'organisateur, qui contient par ailleurs un mot du maire, il y a une photo de réception donnée à l'Hôtel de Ville le 24 juin 2006.

Toutes ces photos ont visiblement été prises aux frais de la Ville. A-t-il seulement pris soin de consulter la loi ? De quel droit emprunte-t-il des images dont les noms des auteurs, eux, sont précisés sur le site de l'Office et sur la plaquette ? A-t-il versé des droits ?

J'avais déjà signalé ici même que lors des vœux qu'il avait présentés en tant que conseiller général, sans mention de son mandat d'adjoint, il avait utilisé le service d'affranchissement de la Ville pour l'envoi de ses cartes (j'en ai gardé la preuve).

Je trouve tout cela bien troublant pour ne pas dire plus. Et là, ce n'est plus l'avenir, c'est plutôt lave noir.

(*) L'Utilisateur reconnaît que le contenu de ce site et les éléments qui le composent sont protégés par des droits de propriété intellectuelle et que toute copie, reproduction, diffusion, vente, ou exploitation, quel que soit le procédé, sont strictement interdits. Seule reste permise l'utilisation à titre exclusivement privé et à des fins non commerciales.