L'image de l'Arena est maintenant connue de tout le monde. Mais dès son ouverture, le public a été confronté à des difficultés criantes, accès et stationnement. Au-delà des apparences, on a découvert dans le rapport du délégataire au conseil de territoire que d'autres aspects jamais abordés posaient également problème. Je suis intervenu pour en savoir plus...

logo arena aix

L'un des derniers rapports du conseil de territoire de jeudi dernier présentait le compte-rendu annuel de la gestion de la salle Arena par son délégataire. On a beaucoup parlé de cet équipement original et multi-fonctionnel, autour de 70 millions d'euros tout de même, et du succès qu'il connaît depuis son ouverture.
On a aussi pas mal critiqué les énormes difficultés d'accès au site et le nombre largement insuffisant de places de stationnement. Par instants, on se croirait presque téléporté dans les parages de la gare TGV. Tout cela créant des embouteillages monstres aux alentours.
Dans le document présenté pour la première fois aux élus, on a pu découvrir que d'autres aspects jamais abordés posaient problème. Par exemple, les chiffres de la fréquentation sont inférieurs aux prévisions faites dans l'offre remise par le candidat ayant obtenu le marché.
On apprend également que certains points affectent négativement l'exploitation de la salle. Par exemple, l'absence d'unités de gestion des issues de secours (travaux en cours), l'insuffisance de couverture WIFI et GSM (travaux en cours), les consommations en fluides nettement supérieures au prévisionnel fourni, contrainte liée à la mise en configuration handball.
M'appuyant sur ces constats, je suis donc intevenu pour obtenir des explications. Un débat s'est ouvert et plusieurs élus ont donné leur avis qu'on pourra lire dans l'article de La Provence ci-dessous.
La conclusion s'impose d'elle-même : il n'est jamais inintéressant d'aller chercher des informations qui reflètent la réalité au-delà des seules apparences. 

CT 18 11