lundi 22 janvier 2007

Hulot, retour triomphal à TF1

hulot_outVoilà, maintenant, on sait. Par lucidité, Hulot a dit non à la candidature et oui à TF1. Nul doute que la chaîne la plus écologique d'Europe lui fera un triomphe et lui accordera un plus pour ses programmes. On s'en réjouit d'avance pour lui. Moi, je vais me contenter de verser quelques larmes vertes car, ne regardant jamais TF1, j'aurai moins souvent l'occasion de le voir à la télé et dans les médias. Lisons quand même ce que Claude-Marie Vadrot publiait sur son blog hier dimanche.

Hulot : l'insoutenable attente

Séquence frisson : Nicolas Hulot, demain lundi au Palais de la Découverte, dira si oui ou non il est candidat. Ce naïf en politique, dans le fond persuadé que pour l’écologie, la droite et la gauche ont les mêmes réponses et les mêmes outils, aura réussi en quelques mois, à entretenir l’impression que les politiques étaient sur le point de se préoccuper sérieusement d’écologie : séquence illusion.

Il aura réussi aussi, hélas, à faire croire qu’en dehors de lui, il n’y avait point d’écologie : séquence déception. Tant pis pour les autres, ceux qui ont construit et proposé depuis des années, des programmes autrement efficaces, structurés et radicaux que le pâle "Pacte écologique" : séquence destruction.

Nicolas Hulot a pris le risque de ruiner son efficacité de présentateur télé (maintenant) voué à l’écologie. Il fait aussi la preuve que si les télévisions évoquaient plus souvent les questions d’environnement et de protection de la nature, l’opinion publique serait mieux informée et ferait pression sur des élus qui ne se sont vaguement et provisoirement lancés dans l’écologie que pour avoir l’air de ne pas laisser passer une mode.

Que Hulot se présente ou non, parce qu’il aura attendu bien trop longtemps pour se décider, il aura fait beaucoup de dégâts. Sauf dans le monde politique qui oubliera vite l’écologie.

Le 24 janvier, le Conseil de la Fondation Nicolas Hulot, dont tous les membres sont opposés à la candidature de leur porte-parole, se réuniront pour faire le compte des dégâts et pour envisager l’éventualité de la disparition de la Fondation.

http://horreurecologique.blogspot.com

Posté par CASTRONOVO à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 4 décembre 2006

Boutin au couvent : fini de rigoler

Faut la comprendre, quoi qu'elle en dise, elle ne sait résister à aucune tentation même la plus condamnable. D'abord, elle se déclare candidate à la présidentielle. Merci de ne pas grimacer ! Puis, elle dit qu'elle ira jusqu'au bout. Merci de ne pas rire ! Ensuite, elle ne peut pas quand même avouer qu'elle a du mal à obtenir assez de signatures. Merci de ne pas ricaner ! Puis encore, elle ne veut pas diviser son camp, un monde sans cacophonie, pas vrai ? Merci de ne pas vous esclaffer ! N'écoutant que sa voix, la seule qu'elle aurait récoltée, elle renie son dernier adage "je ne suis pas celle que vous croyez". Merci de ne pas pouffer ! Enfin, elle se rallie au petit caractériel qu'on voit partout, pensant que c'est le bon cheval (elle a toujours confondu UMP et PMU). Merci de ne pas gigoter ! Franchement, quand on connaît sa vision rabougrie de la société, elle ferait mieux de se retirer dans un couvent, non ? Ah, c'est ce qu'elle vient de faire ? Alors, pleurnichons un bon coup et joyeux débarras.

Posté par CASTRONOVO à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 22 novembre 2006

MM à la Tart Ac

Lu dans la presse (on s'en fiche un peu, mais finalement pas trop) : "Mireille Mathieu chantera sur le plateau (… à tarte !) de la Star Ac sur TF1." Et moi qui la croyais naïvement au Japon ! Ca m'arrange quand même, je ne regarde jamais la chaîne estampillée UMP qui se gave de parts de marchés. "Mais elle n'envisage pas, pour le moment, un retour sur les scènes du Midi." Là, je vais savourer, mais alors grave, les vacances qu'elle offre ainsi à mes oreilles. Les malheureux, ce sont ceux qui vont se la farcir à la pelle (… à tarte, bien sûr !) dans les autres régions. Et qui vont l'entendre encore un peu vociférer sa propagande pour Chirac, promoteur en pommes et expert en parts de gâteau. Et maintenant, forcément, pour sa nouvelle idole, vous savez, là, le caractériel qui sait tout, qui est partout, qu'on voit partout, qui connaît la meilleure recette, qui nous veut tant de bien et qui donnera du pain sec à tout le monde en mouille-farine populiste qu'il est. La petite, elle, la bonne pâte populaire, elle est bien innocente, elle ne se rend pas compte… Elle ne fait pas de politique, puisqu'elle ne sait qu'a-dooo-rrrer ! Peu importe qui. Dire qu'elle vient du peuple et qu'elle chante pour ceux qui ont du blé…

Posté par CASTRONOVO à 03:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]