lundi 23 juin 2014

Rythmes scolaires : Appel à manif devant le conseil municipal

Les parents d'élèves appellent à manifester aujourd'hui devant l'Hôtel de Ville contre le projet de la mairie sur les rythmes scolaires qu'ils jugent inacceptable en l'état... 

manif rythmes scolaires 19
(Clic sur l'image pour agrandir)

12h00 : Actualisation : Vidéo du conseil municipal du 26 mai (voir plus bas)
La séance publique du conseil municipal de ce lundi soir risque d'être chaude.
Maryse Joissains a inscrit à l'ordre du jour deux délibérations portant sur sa vision de la réforme des rythmes scolaires. De très nombreux parents d'élèves, qu'ils soient membres de fédérations ou pas, sont mécontents de la façon dont eux et leurs enfants sont traités par la mairie. Après trois mobilisations dans les rues d'Aix, ils ont décidé de venir manifester devant l'Hôtel de Ville. Nous devrions donc assister à une confrontation musclée des points de vue.
Nous, élus de l'opposition, serons évidemment présents et ne manquerons pas d'intervenir dans le débat pour défendre le nôtre, notamment sur les horaires de début des journées pour les faire avancer de 9 heures à 8h30 et pour les contenus des activités périscolaires qui ne peuvent pas être de simples garderies, dont la mairie envisage d'ailleurs d'augmenter les tarifs.
Si Maryse Joissains persiste dans cette voie et fait entériner son projet en dépit du bon sens, les enfants seront soumis à une forte pression permanente due à des rythmes sans fluidité alternant enseignement éducatif, activités périscolaires et temps de garderie tout au long de la journée. Cela est contraire à leurs rythmes de vie, tous les chronobiologues n'ont cessé de le démontrer.
La réforme proposée par le gouvernement vise à tenir compte de ces données fondamentales qui garantissent une répartition harmonieuse des activités sur la semaine et à l'intérieur de chaque journée. Or, tel qu'il est annoncé pour l'instant, le projet de la municipalité en fait fi en établissant des grilles d'horaires inadaptées et en rupture avec les capacités et les besoins des enfants.
Nul doute que les échanges seront rudes.
On pourra lire ci-dessous le communiqué de la Fédération des conseils de parents d'élèves des Bouches-du-Rhône et d'Aix-en-Provence.

rythmes FCPE Arythmes FCPE B

Actualisation
Pour le débat sur les rythmes scolaires, c'est à partir de 1'24"

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 20 juin 2014

Rythmes scolaires : Les parents contre le projet de la mairie

Plus de 200 parents d'élèves ont manifesté hier dans les rues d'Aix contre le projet de la mairie. Nous leur avons apporté notre soutien en tant qu'élus de l'opposition...

manif rythmes scolaires 19
Les parents d'élèves ont manifesté dans les rues d'Aix
(Clic sur l'image pour agrandir)
 

De nombreux parents d'élèves aixois sont en colère. Et l'ont fait savoir en manifestant hier en fin d'après entre le rectorat et la place de l'Hôtel de Ville, comme ils l'avaient fait samedi matin à la place de la Rotonde. Nous, élus de l'opposition, y étions aussi pour leur apporter notre soutien.
Suite au retrait lors du conseil municipal du 26 mai de la délibération relative à l'application de la réforme sur les rythmes scolaires, rien n'a vraiment avancé. Bien au contraire. En effet, Maryse Joissains a inscrit à l'ordre du jour du conseil du 23 juin deux nouvelles délibérations encore plus inacceptables. La première, à caractère politique, exprimant son refus de la réforme ministérielle qui a pourtant force de loi. La seconde, proposant une organisation des activités d'enseignement et périscolaires qui ne satisfait personne.
L'inquiétude de la communauté éducative et des parents est grande quant aux propositions vers lesquelles se dirige la municipalité. Notre vigilance grandit avec celle des parents, réunis dans un collectif ou via des fédérations, qui ont protesté bruyamment dans les rues formant un cortège de plus de 200 personnes.
Ils s’inquiètent légitimement d'un projet catastrophique avec des journées à rallonge qu’auraient à subir leurs enfants. Ils sont porteurs de propositions alternatives beaucoup mieux adaptées aux rythmes des enfants.

manif rythmes scolaires 19
Les revendications 
(Clic sur l'image pour agrandir)

Comme eux, nous sommes opposés à ce que les apprentissages débutent à 9h. Un horaire qui contraindrait une grande majorité des familles à laisser les enfants à la garderie du matin et génèrerait des journées épuisantes pour tout le monde. Les enfants commenceraient l’école après une demi-heure ou plus de garderie (dont les tarifs seront augmentés). Ils seraient alors dans un état d’esprit très peu propice aux apprentissages. 
Parce que nous ne voulons pas que les élèves aient à choisir entre manger et s’amuser, nous restons opposés aux "animations gratuites" pendant la pause méridienne. Parce que de très nombreux enfants rentrent chez eux dès 16h15, les activités périscolaires ne doivent pas se dérouler de 16h15 à 17h15.
Nous demandons donc à ce qu’une très grande attention soit réellement portée aux rythmes de vie des enfants. Ainsi, prévoir une garderie le mercredi entre 12h et 12h30 n’est pas adapté. A 11h30, les enfants ont déjà l’estomac dans les talons ! Qu’en serait-il à 12h30 si aucun service de cantine n’est prévu ?
La réforme voulue par le gouvernement vise à l'épanouissement des enfants et en particulier des plus fragiles d'entre eux. Les précédents projets proposés par la municipalité ne permettaient pas l'organisation optimale d'activités périscolaires de qualité malgré l'environnement culturel, sportif et citoyen que propose notre ville
Nous continuerons à nous opposer à tout projet qui ferait fi des enfants. Car s’agissant du bien-être des élèves, nous estimons que tous les efforts doivent être mis en œuvre. Quelle que soit l’opinion des élus décisionnaires, aucune manœuvre politicienne ne devrait venir entraver une réforme pour le mieux vivre de nos enfants.
Par des propositions inadaptées, par choix idéologique et par souci d’économies de bouts de chandelle qui outragent l’avenir, la majorité s’enferme dans un projet dangereux. Conséquence : nos enfants ne seraient plus en mesure d’apprendre dans de bonnes conditions avec, pour les plus vulnérables d’entre eux, un risque de rejet de l’école et de ses apprentissages.
Le groupe "Démocratie pour Aix" dit oui à la réforme, mais non à ce projet municipal ! Nous le ferons savoir haut et fort au conseil municipal de lundi qui s'annonce tumultueux.

manif rythmes scolaires 19
Jusqu'à l'Hôtel de Ville
(Clic sur l'image pour agrandir)

"Conseil municipal : Grosse bataille sur les rythmes scolaires" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2014/05/28/29962627.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 18 juin 2014

Aix : La pomme de discorde de la place de la Rotonde

La marque à la pomme a ouvert sa boutique de téléphonie place de la Rotonde. Visite attristée sur le lieu d'un crime architectural qui ne dissimule même pas son mobile...  

apple store 17
(Clic sur l'image pour agrandir)

C'est pire qu'un rayon de supermarché ! Et encore, là-bas au moins, les pommes y sont vivantes et craquantes. Et les croquer ne vous ruine pas le smic d'un seul coup d'un seul.
Place de la Rotonde, la boutique de téléphonie qui vient d'ouvrir ses portes, ou plutôt ses larges baies vitrées, est, je le déplore, d'une vulgarité sans nom mais qui en porte un, Apple store. Une dénomination en langue anglaise, qui, pour faire tendance, est déclinée de la même façon que sur tous les continents, misant sur la renommée acquise de la marque et abusant du matraquage publicitaire sans se préoccuper le moins du monde de tisser le plus petit lien charnel avec son lieu d'implantation.
Même recette indigeste et indigente que celle de McDo qui ne s'embarrasse jamais des formes et des couleurs locales pour s'intégrer dans le paysage. Pourquoi se gêner, puisque ce qui compte d'abord, c'est le commerce et surtout le tiroir-caisse.
A voir la clientèle qui déambulait hier, un peu moins fournie que le jour de l'inauguration mais assez conséquente quand même, pas de doute que le succès de fréquentation est garanti. Mais qu'y a-t-il de si extraordinaire ?
Le bâtiment réservé au public est formé d'un seul bloc tout en transparence qui laisse apparaître des tables en bois clair sur lesquelles sont étalés des modèles d'appareils de téléphonie et autour desquelles les visiteurs aimantés, bientôt acheteurs captifs, tournent, s'amassent et s'inclinent pour découvrir comme sous hypnose des gammes qu'ils ont déjà vues et explorées sur internet. A part ça, rien d'autre à vrai dire. Les appareils sont rois et les clients en sont les esclaves.
La municipalité de Maryse Joissains a vendu l'ex-office de tourisme à un marchand qui l'a aussitôt détruit pour le concéder à la firme américaine qui y a conçu cette grande cage de verre sans visage, sans histoire, sans valeur ajoutée pour le patrimoine aixois. La décoration intérieure est minimaliste, à l'exception de trois téléphones géants aux couleurs criardes peints sur le mur du fond, comme des pictogrammes censés être reconnus même par des illettrés.
Il y a peu encore, aux abords du défunt bâtiment, il y avait un peu de verdure, un semblant de nature. Là, il n'y a plus que du dallage, du minéral nu et triste. Oui, je le dis comme je le pense, cette boutique est un désastre architectural. En un mot, c'est une honte pour Aix ! La pomme est croquée, il ne reste qu'un gros pépin. Pauvre cours Mirabeau ! Pauvre place de la Rotonde ! 
Je ne serais guère étonné qu'un jour ou l'autre les trois grâces de notre fontaine chérie dont l'image se miroite malgré elle à droite de la funeste façade désertent le lieu pour tenter d'oublier le mobile du crime. 

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

vendredi 13 juin 2014

Un élu de la majorité Joissains dans les griffes de la justice...

Elu depuis à peine deux mois sur la liste UMP de Maryse Joissains, il a été placé sous contrôle judiciaire renforcé dans le cadre d'un micmac de blanchiment d'argent...

ravi andré portrait - Copie

Pour lui, coup de bol, cela s'est finalement joué à une place près. Il porte en effet le n° 42 sur la liste UMP de Maryse Joissains qui a remporté... 42 sièges fin mars. Il est donc le dernier entrant de la majorité dans l'ordre officiel du tableau des élus.
A la séance publique du conseil municipal du 26 mai, Ravi André était étrangement absent sans avoir cependant donné son pouvoir à aucun autre de ses collègues. Cela n'en fait pas un suspect en quoi que ce soit mais, d'ordinaire, en tout cas en début de mandat, la chose est plutôt rare. C'est pourtant alors qu'ont commencé à circuler ici et là des chuchotis selon lesquels il aurait eu maille à partir avec la justice.
Deux jours plus tard, des informations plus précises parues dans La Provence confirmaient les premiers éléments l'impliquant dans une affaire de micmac trouvant son origine au sein d'une bijouterie marseillaise de renom située en plein centre-ville. On apprenait ainsi qu'une enquête avait été ouverte suite à une note de Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins), organisme dépendant du ministère de l'économie et des finances chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent.
Un ensemble de sept personnes a été interpellé, dont le gérant du commerce qui a été incarcéré, un avocat bien connu qui a été mis en examen et suspendu par le conseil de l'ordre des avocats pour quatre mois, et notre élu, inspecteur des finances, placé sous contrôle judiciaire. Tout cela pour cause d'ententes et de "petits" services réciproques peu conformes aux lois.
Hier, la cour d'appel d'Aix était appelée à se prononcer sur l'incarcération ou non de l'avocat. La chambre de l'instruction a décerné un mandat de dépôt à son encontre. Il y a donc maintenant deux personnes en prison. Quant à Ravi André, il a été placé sous contrôle judiciaire renforcé et laissé libre alors que le parquet avait également demandé sa mise en détention provisoire.
Pour l'heure, il est encore impossible de savoir quels autres prolongements judiciaires pourraient intervenir dans cette affaire. En revanche, concernant l'élu aixois, on peut s'interroger sur son sort politique au sein du conseil municipal, deux mois à peine après l'élection.
Maryse Joissains, dont il faut rappeler qu'elle est elle-même sous le coup d'une double mise en examen depuis mai, lui avait confié une délégation consistant à assister l'adjoint à l'urbanisme. Va-t-elle la lui retirer ? Et puis, aura-t-on le plaisir de le revoir aux deux conseils municipaux des 20 et 23 juin ? Peut-être en saura-t-on un peu plus à ce moment-là…

Plus de détails dans l'article de La Provence :
http://www.laprovence.com/article/actualites/2917047/marseille-le-stratageme-foireux-de-lavocat-et-de-lagent-du-fisc.html

La fiche professionnelle de l'élu :
https://www.linkedin.com/pub/ravi-andre/72/a6b/a14

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

mardi 10 juin 2014

Le Ravi de juin sonne la résistance par l'exemple et par l'action

une ravi 119

Vous êtes estomaqué par les avalanches de sondages quotidiens, sur tout et sur rien, et surtout sur rien. Ou bien encore par certains scores électoraux qui agitent tant les peurs primaires et les réflexes épidermiques au détriment de la réflexion et dont vous vous demandez comment on les fabrique et à qui cela profite. Vous vous laissez aller sur la pente du pessimisme et vous pensez peut-être alors que tout va à la catastrophe.
Je trouve quand même déconcertant qu'un pays comme la France qui a toujours su relever la tête se complaise à entretenir des sentiments négatifs à son propre égard.
Bon, on ne va pas nier, il est vrai que tout ne va pas très bien. Mais est-ce une raison pour se résigner et attendre que cela passe tout seul ?
Le Ravi de juin recense pour nous quelques pistes pour organiser la résistance face à la noirceur du tableau. Il y consacre sa grosse enquête, illustrée d'expériences concrètes, histoire de suggérer des idées, de susciter des formes de mobilisation et de montrer qu'aucune lutte n'est jamais perdue si l'on prend toutefois un tant soit peu la peine de s'engager, en fonction de ses convictions, de ses envies ou de ses moyens.
Ces quatre pages centrales sont donc à lire mais aussi tout le mensuel qui fait écho à cette nécessité de sortir du repli sur soi pour s'impliquer activement dans la vie collective à travers toutes sortes d'initiatives. Franchement, cela remonte le moral de voir comment parfois les plus faibles mènent et gagnent des combats à la force de leur courage.
Vous l'aurez compris, ce numéro du Ravi est l'exemple même de ce qu'il appelle lui-même "la presse pas pareille", une presse qui ne radote pas en boucle, qui ne fait pas ses unes sur les faits divers mais qui traite de sujets dignes de réflexion, voire d'action.
Réjouissante aussi la distinction du mois attribuée à Maryse Joissains qui se voit gratifiée du Ravi de plâtre pour ses déclarations hautement philosophiques en tous genres et son style châtié à faire pâlir Victor Hugo.   

Le sommaire du numéro de juin :
http://www.leravi.org/spip.php?article1794
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/pages/le-Ravi/129098087994
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 5 juin 2014

Aix : Le scandale de la terrasse du forum des Cardeurs

Une immense terrasse illégale s'est installée sur le forum des Cardeurs au vu et au su de tous. Des procédures sont en cours. Mais ce n'est pas le seul cas... 

cardeurs 14
Une immense terrasse édifiée sans autorisation sur la place des Cardeurs
(Clic sur l'image pour agrandir)

On ne peut pas ne pas la voir. Sur le côté du forum des Cardeurs où les extensions de terrasses ne sont pas autorisées, une infrastructure couverte géante ressemblant plus à un hangar qu'à une véranda a fait son apparition dans la partie haute de la place en février dernier. Et sous la façade même de la mairie qui plus est !
C'est l'excellent blog Poubelle la vie (voir lien ci-dessous) qui a le premier donné l'alerte, images à l'appui, alors que la construction (poutres métalliques et toiture) venait à peine de commencer. Pourtant, peu à peu, le restaurant La Traviata a achevé son édification et a ouvert ses portes à la clientèle. La Ville a bien engagé des procédures mais, peut-on se demander, pourquoi seulement un mois après alors que l'infraction était visible dès les premiers aménagements ?
Quoi qu'il en soit, j'ai tout vérifié, la société est constituée en forme de Sarl et son capital déclaré au registre du commerce s'élève à 100€, oui à peine 100€ (je ne vous fais pas le topo). Elle a pour activité principale la fabrication de plats préparés.  
Autrement dit, selon la nomenclature en vigueur, cette activité est classée comme faisant la part belle à des plats cuisinés élaborés, c'est-à-dire assaisonnés et cuits, et prêts à être consommés. Ces plats sont traités, congelés, surgelés, réfrigérés, appertisés (de la conserve, quoi) ou sous vide.
Vive donc l'horreur industrielle à tout-va maquillée en art-naque culinaire ! Voilà pour le menu d'un lieu de restauration au nom si culturel qui, dévoyé à ce point, causerait à Giuseppe Verdi des troubles digestifs immédiats et peut-être les mêmes crises phtisiques que celles endurées par son héroïne.

cardeurs 14
Le banc public annexé par le restaurant
(Clic sur l'image pour agrandir)

Mais que reproche-t-on à cet établissement ? Résumons.
D'abord, le fait de ne pas avoir demandé d'autorisation. Ensuite, d'avoir édifié la véranda sur le côté interdit. Mais cela n'est pas tout. La règle qui prévaut sur la place est de ne pas aller au-delà de 25m² de terrasse. La Traviata en occupe près de 80 !
Par ailleurs, un banc public en pierre scellé au sol a été inclus et privatisé à l'intérieur de l'espace couvert. Il a été plus ou moins camouflé sous des plantes ornementales.
Petite anecdote : le 14 mars, traversant par là, je me suis approché du restaurant qui avait déjà des clients pour le photographier de près. Après la deuxième photo, un homme, sans doute le gérant, m'a aperçu et a fait signe à un ami, ou un client attablé, de venir me photographier avec son portable. Pensait-il que j'étais missionné ? Je n'en sais rien. Mes photos prises, j'ai décidé de quitter les lieux sans m'attarder. J'ai publié un article sur mon blog le 20 mars.
Surprise, en séance publique du conseil municipal du 26 mai, une délibération complémentaire à l'ordre du jour évoquait enfin l'affaire (lire ci-dessous). La Ville rapportait les faits constatés et les procédures engagées. Et demandait aux élus l'autorisation de faire appel d'une décision qui avait été favorable au gérant ! Cela a donné lieu à des échanges entre majorité et opposition dont La Provence a rendu compte (lire ci-dessous avec la réaction du patron de La Traviata).
La place des Cardeurs semble cumuler diverses irrégularités puisque, à l'heure actuelle encore, il y aurait plusieurs dizaines d'autres procédures liées à des infractions en tous genres commises par certains restaurateurs et cafetiers de la place…
Voilà, je m'abstiendrai de plus de commentaires aujourd'hui. Aux lecteurs de se faire leur propre opinion.

cardeurs 14
La terrasse installée sur la place des Cardeurs en toute illégalité.
On peut également juger du stationnement anarchique de véhicules sous les fenêtres de la mairie à quelques mètres de là…
(Clic sur l'image pour agrandir)

CM 3 traviata titreCM 3 traviata ACM 3 traviata B

CM 3 traviata encadré

La délibération du conseil municipal du 26 mai 2014 est => ICI

Le blog Poubelle la vie a été le premier à en parler le 19 février :
http://poubelle-la-vie.over-blog.com/2014/02/mercredi-17-f%C3%A9vrier-retour-au-forum-des-cardeurs.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

lundi 2 juin 2014

Souk des sciences : Des moments ludiques et magiques

Les sciences qui descendent dans la rue, oui, c'est possible. Mercredi dernier, le Souk des sciences présentait de surprenantes animations aux Allées provençales...

souk des sciences 27
Le stand du Muséum d'histoire naturelle d'Aix
(Clic sur l'image pour agrandir)

Ce projet très original qui n'existe que dans notre région a germé dans l'esprit d'Hassane Bitar, enseignant chimiste à Aix-Marseille-Université, AMU ayant mis à contribution sa Cellule de culture scientifique et obtenu le soutien de la Région, du Conseil général et le la Communauté du Pays d'Aix. Pour sa dixième année, la manifestation Souk des sciences, initiative aussi intéressante que ludique, a mobilisé de nombreux stands d'animation une journée durant.
27 structures, institutions, associations et entreprises ont eu tout loisir d'étaler des "attractions" tous publics faisant la part belle à des démonstrations concrètes, chacune proposant son lot de surprises : minerais, cristaux, papillons, rayons lumineux, la liste serait longue à énumérer.
Certaines présentations plus spectaculaires ont réjoui les visiteurs. Un homme faisait du feu sans allumettes à partir d'une boule de paille, un exposant proposait un jeu africain de semailles avec de petites boules en forme de graines, un astronome faisait admirer les taches noires du soleil à travers des filtres verts ou rouges de téléscopes, un intervenant était fier de son bidule en forme de xylophone dont la partition de l'Hymne à la joie programmée sur ordinateur était jouée par un marteau. Un vrai régal des yeux et des oreilles.
Les plus émerveillés ont bien sûr été les enfants, mais les adultes n'ont pas été en reste face au spectacle. Saisi par les découvertes, je n'ai eu personnellement aucune envie de rater la magie de chaque instant. J'ai donc visité tous les stands. Y compris l'un de ceux qui me tiennent à cœur, celui du Museum d'histoire naturelle d'Aix.
Et, je me permets d'ajouter ceci, c'est avec un immense plaisir que j'ai effectué cette magnifique tournée aux côtés d'Hassane Bitar et de Roger Meï, maire de Gardanne, vice-président de la CPA, délégué à la culture scientifique. Et maintenant, vivement l'année prochaine... 

souk des sciences 27
Le stand du Musée de préhistoire des gorges du Verdon
(Clic sur l'image pour agrandir)

souk des sciences 003
Le stand du jeu d'awalé où j'ai joué et gagné la partie !
(Clic sur l'image pour agrandir)

souk awalé
Pour en savoir plus : 
https://sites.google.com/site/lawaleenpaca/home

Souk des sciences AMU :
http://cps.univ-amu.fr/souk-des-sciences

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 30 mai 2014

Une balade aixoise organisée par les Amis du Montaiguet

montaiguet balade bastides 30

La belle balade de 2013 au départ de la bastide de la Fécilité
(Clic sur l'image pour agrandir)

C'est bien volontiers et avec immense plaisir que je relaie cette année encore cette annonce de l'Association des Amis du Montaiguet qui propose une superbe balade aixoise au sein du massif des quartiers Sud où se nichent des trésors insoupçonnés.
J'ai personnellement gardé un souvenir ému très fort de celle de l'an dernier. Je ne puis qu'inciter tous les amateurs de la nature et tous les défenseurs du patrimoine à s'inscrire pour passer une journée aussi originale qu'exceptionnelle tant par l'ambiance que par la qualité des découvertes. C'est dimanche ou jamais !

montaiguet balade 1

montaiguet balade 1

(Clic sur l'image pour agrandir)

montaiguet bastide felicite

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 28 mai 2014

Conseil municipal : Grosse bataille sur les rythmes scolaires…

Le calme de chaque début de séance publique à la CPA et au CM n'est pas toujours de bon augure. Pour preuve, les vifs échanges qui ont eu lieu jeudi et lundi...

LAC CM 26
Lundi soir au conseil municipal (Clic sur l'image pour agrandir) 

Alors que la séance publique de la Communauté du Pays d'Aix de jeudi dernier à Saint-Cannat a duré un peu plus de quatre heures, celle du Conseil municipal de lundi a dépassé les cinq heures.
Notre groupe Démocratie pour Aix y a été chaque fois au complet. Nous avons pu proposer nos candidatures et être élus dans diverses commissions ou instances stratégiques. Certaines se sont déjà réunies et nous avons également été présents. Autant le dire pour que les électeurs sachent que nous honorons totalement nos engagements.
A la CPA, un débat en forme de règlement de comptes s'est longuement invité en fin de soirée, hors ordre du jour, entre des élus de droite au sujet de la survie de l'entreprise LFoundry. Le maire de Pertuis, mais pas que lui, a reproché au maire de Châteauneuf-le-Rouge de s'occuper de cette affaire sans être officiellement mandaté par la CPA. Au final, une motion a été décidée pour dire non au démantèlement, oui à la poursuite de l'activité.
Au CM, la délibération sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires a provoqué de vifs échanges pendant une heure. La Ville nous avait envoyé le rapport inscrit à l'ordre du jour. Or, un autre rapport remis en séance annulant le précédent nous a surpris. Dans le second, ont été ajoutées quelques phrases qui changeaient le sens du positionnement politique de la Ville.
Un, Maryse Joissains répétait qu'elle est contre la réforme mais que le projet était présenté par précaution au cas où la loi s'imposerait définitivement. Deux, le rapport annonçait une forme de chantage : la municipalité déclarait qu'elle reviendrait en arrière si l'Etat ne pérennisait pas au delà des deux premières années son aide financière à l'amorçage.
Nos collègues, Noëlle Ciccolini-Jouffret, Gaëlle Lenfant et Hervé Guerrera ont tour à tour pris la parole pour s'étonner et constester avec force cette nouvelle version découverte en séance et la teneur des menaces pesant dès lors sur la mise en route effective d'une réforme indispensable pour le bien des enfants.
De l'adjointe à l'éducation à Maryse Joissains en passant par une élue de la majorité qui parle souvent pour ne rien dire, la confusion s'est alors lourdement installée au sein de l'assemblée. Nos élus ont bataillé ferme pour souligner l'ineptie et le caractère inacceptable de la nouvelle rédaction de la délibération et annoncé que nous ne la voterions pas si elle était maintenue en l'état. 
Au bout du compte, la maire a proposé de la retirer de l'ordre du jour et de la représenter au conseil du 23 juin en deux parties, l'une (politique) exprimant le refus de la Ville d'appliquer la réforme, l'autre (technique) précisant les modalités d'application si la loi ne pouvait être éludée. Pour notre part, nous aviserons le moment venu mais nous sommes déterminés à ne pas laisser faire n'importe quoi.  
Voilà comment cette municipalité continue de se comporter quand il s'agit de respecter une loi votée par le Parlement. Maryse Joissains n'en est malheureusement pas à son premier essai. Rappelons-nous en effet son refus de mettre en place les conseils de quartiers et sa contestation de la loi sur la Métropole...

LAC blog CM prov 26

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

lundi 26 mai 2014

L'extrême-droite en tête dans 30 bureaux aixois sur 90...

30 bureaux aixois sur 90 ont placé l'extrême-droite en tête. Dans le mien, que j'ai présidé, impossible d'en percevoir le moinde signe sur le visage des électeurs...

européennes mairie 25
Vers 21 heures, gros bouhaha lors de l'annonce des résultats à l'Hôtel de Ville 

Dimanche, sur 1050 inscrits dans le bureau de vote n°51 des Floralies, 466 personnes ont mis un bulletin dans l'urne, soit 44,66%.
J'ai présidé ce bureau puisque cela fait partie de mes obligations en tant que conseiller municipal. C'est aussi celui où je vote depuis toujours.
Je connais beaucoup d'habitants de ce secteur et j'y ai des amis de longue date ou plus récents. J'ai donc vu ou revu défiler des voisins en quelque sorte. Toutes les opérations se sont déroulées dans une ambiance sérieuse et agréable, sans anicroche aucune. Les personnels municipaux présents ont parfaitement rempli leur rôle, avec dévouement et professionnalisme.
Au soir du scrutin, je me suis rendu à l'Hôtel de Ville pour livrer l'enveloppe cachetée des procès-verbaux et des résultats. Il y avait foule et gros brouhaha dans la salle des Etats de Provence où tous les présidents des bureaux patientaient stoïquement avant d'être appelés tour à tour pour la vérification des documents. Les résultats officiels par bureau faisaient alors leur apparition sur l'écran géant et étaient annoncés un à un par Maryse Joissains.
En rentrant chez moi après cette longue journée, diverses pensées ont traversé mon esprit. D'abord, celle de l'apparence d'une quasi similitude des votes dans tous les bureaux de la ville.
Ce matin, en regardant les résultats détaillés dans la presse, j'ai dénombré que, sur 90 bureaux aixois, 30 bureaux ont mis en tête, avec plus ou moins d'écart, l'extrême-droite. Même si ce n'est pas le cas dans mon propre bureau, je ne peux m'empêcher d'être troublé par les 81 voix du FN, soit 17,49% de celles exprimées (contre 20% sur l'ensemble de la ville).
De 8 à 18 heures, j'ai vu des visages souvent souriants mais impossible de détecter le moindre signe perceptible ou la moindre manifestation d'humeur laissant deviner la nature du vote. Bon, me dira-t-on, c'est la règle que la neutralité soit de mise. Evidemment.
Pourtant, en sortant faire quelques achats ce matin dans mon quartier, je n'ai pu me départir de regarder les personnes croisées ou entrevues et de me dire qu'en moyenne près d'une sur cinq n'avait pas hésité à accorder sa voix à l'extrême-droite.  

européennes bureau 51 25

européennes résultats Aix

Posté par CASTRONOVO à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]