mercredi 24 juillet 2013

Métropole votée, Maryse Joissains un peu plus cabossée…

La loi sur la métropole Aix-Marseille a été votée hier. Le raffut à la Don Quichotte de Maryse Joissains n'a servi qu'à lui faire perdre ses grandes illusions et son restant de crédit...

métropole vote solennel du 23

Hier, l'Assemblée nationale a adopté par 294 voix contre 265 le texte de loi sur la modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles. Pour nous, cela signifie que la création de la métropole Aix-Marseille-Provence est désormais actée pour une mise en œuvre opérationnelle en janvier 2016.
Depuis un an, les débats, les protestations et les bouderies ont occupé une grande place dans l'actualité et les discussions politiques. Avec, d'un côté, les partisans d'une réforme nécessaire pour l'organisation rationnelle des pouvoirs et la mutualisation des moyens. Et, de l'autre, les tenants d'un certain immobilisme préconisant des formes moins globales de gouvernance.
Ça, c'est la présentation qui a été faite et répétée par les uns et par les autres, à l'envi et à longueur de discours. En fait, ce qui n'a pas toujours été ouvertement dit, c'est que la ligne de partage des deux camps cache d'autres motifs.
Les premiers sont favorables à une avancée radicale et plus efficace du mode de fonctionnement au service d'objectifs communs tels, par exemple, que le dynamisme économique, les politiques des transports et de l'habitat. Les seconds jouent sur les mots en affirmant n'avoir rien contre une métropolisation pourvu qu'elle soit limitée à quelques domaines. Autrement dit, oui à des retouches cosmétiques mais pas plus.
Et pourquoi donc cela ? Petite piqûre de rappel : comment ont été créées les intercommunalités ? Exactement sur le principe des métropoles avec transferts massifs de compétences obligatoires jusque-là communales vers un supra-organe unique chapeautant des dizaines de communes. C'est d'ailleurs là une des nombreuses incohérences et contradictions dans le raffut permanent mené à la Don Quichotte par Maryse Joissains qui n'a jamais trouvé abusif ou choquant le fait de faire endosser à la Communauté du Pays d'Aix plusieurs dossiers municipaux de compétences purement facultatives pour s'épargner les dépenses afférentes.
J'en viens maintenant à l'une des raisons sous-jacentes, qui ne concerne pas le fond même de la réforme mais qui, selon moi, peut éclairer le sens de ces manifestations de fronde qui ont réuni une centaine de maires, de droite et de gauche, du département. Je vise bien sûr la peur pour certains de se voir privés de prérogatives et de parcelles de pouvoir, la peur de perdre des situations installées comme si chacun en était propriétaire à vie et non locataire par bail à durée forcément déterminée.
Et bien, je le dis ici comme je le pense, et parce que les deux choses vont ensemble, je suis favorable à la métropole et à la limite du cumul des mandats. Et qu'on ne vienne pas me dire que la loi votée hier créant une nouvelle institution va augmenter le nombre d'élus. La vérité est que la métropole en comptera beaucoup moins puisque les intercommunalités disparaîtront.
Avez-vous lu les propos toujours aussi fanfarons de Maryse Joissains publiés début juillet dans le magazine municipal ? "Je ne cesserai pas mon combat", se risque-t-elle, cherchant sans doute à entretenir encore un peu l'illusion pour ses électeurs de 2014. Ben non, la loi est passée et la partie est terminée. Ce qui expliquerait peut-être cette tentative d'ouverture de parachute avec ces paroles déjà un peu moins belliqueuses de Maryse Joissains publiées dans La Provence à quelques heures du vote d'hier.

joissains métropole prov 23

Ma série d'articles sur la métropolisation

Volet 1 : "La métropolisation, un mariage pour tous ?" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/02/04/26324166.html  
Volet 2 : "La métropolisation, un mariage pour quoi ?" 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/02/05/26332114.html
Volet 3 : "La métropolisation, un mariage pour qui ?" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/02/06/26340993.html 
Volet 4 : "La métropolisation, un mariage avec qui ?" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/02/07/26352489.html
Volet 5 : "Métropolisation : Philippe Langevin dit oui au mariage" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/02/08/26360249.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 19 juillet 2013

Le plateau de la Constance en danger d'urbanisation

Le plateau de la Constance où Cézanne a peint risque d'être mis à mort par un projet délirant d'urbanisation. Grande colère dans les réunions publiques de la mairie... 

constance paysages cézanniens
(Clic sur l'image pour agrandir)
Paul Cézanne a peint de nombreux tableaux depuis le plateau de la Constance

Une réunion très tumultueuse ! Une de plus ! C'en est devenu une sale habitude à Aix. Tristesse, colère et incompréhension. La faute à la municipalité qui n'a jamais su, ou voulu, engager un vrai dialogue avec les habitants lorsqu'il s'agit de débattre sur un projet. Pourtant ce ne sont pas les interlocuteurs de qualité qui manquent dans notre ville.
Lors de la seconde réunion qui s'est tenue il y a quelques jours au Jas de Bouffan pour échanger les points de vue sur le projet pharaonique d'urbanisation du plateau de la Constance, le ton a vite tourné à la fureur.
Cela a commencé par un honteux exposé de propagande électorale de trente minutes par l'élue au patrimoine qui a parlé de tout sauf du projet qui était à l'ordre du jour. Ce qui a provoqué l'impatience et l'agacement du public.
Puis, ce fut au tour de l'adjoint à l'urbanisme de déverser un diagnostic, non sans quelques mots méprisants voire agressifs à l'égard de l'assistance et qui ont choqué plus d'une personne.
Quand la parole fut enfin donnée à la salle au bout d'une heure, des représentants de comités de quartiers et des urbanistes n'ont pas hésité à dire leur mécontentement de voir que la mairie programmait en fait le saccage de tout un secteur sous des prétextes d'urbanisation.
Pourquoi saccage ? Comme on le sait, ce secteur est en effet constitué d'un patrimoine naturel, architectural et culturel important. C'est un poumon vert pour les Aixois qui abrite des bastides provençales de renom et Paul Cézanne y est venu des dizaines fois pour coucher sur la toile ses tableaux de Sainte Victoire.
Sans surprise, car le sujet fait l'actualité depuis quelques mois, une longue controverse sur le sort de la bastide Lou Deven dégradée s'est engagée entre ses défenseurs et ceux qui en nient la valeur patrimoniale.
Nombre d'intervenants dans le public ont évoqué les problèmes qu'engendrerait une modification conséquente et irrémédiable des lieux : encombrements de circulation, difficultés de desserte par transports en commun, pollution. Tout le contraire de la présentation que soutient la mairie de Maryse Joissains, qui promet monts et merveilles !
Dès lors, la conclusion de la salle fut : "il faut abandonner ce projet !".
Le président de l'association Sauvegarde des paysages de Cézanne, par ailleurs expert reconnu en foncier, s'éleva contre cette méthode dévoyée de concertation proposée qui, à ses yeux, mais l'avis était largement approuvé par le public, ressemble plus à de l'enfumage qu'à une écoute attentive des souhaits de la population. Il préconisa de vraies réunions de travail autour d'une table pour étudier sérieusement tous les aspects du projet, regrettant que ces réunions publiques ne soient jusqu'ici que des simulacres.
Et dire que deux autres réunions du même genre sont encore prévues en septembre et octobre. Espérons que personne ne viendra avec des pots de peinture ou de goudron... 

(Clic sur l'image pour agrandir)

constance prov 13

A propos de la bastide Lou Deven 

Un document très important pour comprendre ce qui est en jeu :  
(Pour une lecture plein écran, clic sur le rectangle en bas à droite du cadre)

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 16 juillet 2013

Les Joissains ne perdent rien pour attendre…

Pour tenter de s'exonérer de leurs excès, Maryse Joissains et son clan croient malin de s'en prendre à ma personne et à mon honneur. Pleurera bien qui... 

Hotel Ville scandaleux

Je pensais pouvoir publier aujourd'hui la suite de l'article de vendredi au sujet des manœuvres indignes de Maryse Joissains et de son clan à mon encontre. Mais, la procédure sur le contrat illégal de directeur de cabinet d'Alain Joissains étant devant la Cour administrative d'appel, j'ai préféré demander conseil à mon avocat. Je suis dans cette attente mais je ne manquerai pas à mon devoir de vous informer sans tarder.

D'ici là, il est toujours possible de jeter un œil à la mise en ligne du dossier de L'Express sur son site et de lire ou relire mon précédent article.

 La maire d'Aix, virtuose de la pratique du favoritisme
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-maire-d-aix-en-provence-virtuose-de-la-pratique-du-favoritisme_1266528.html

"L'Express canarde Maryse Joissains et son clan" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/07/12/27623925.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 12 juillet 2013

L'Express canarde Maryse Joissains et son clan

Il y a un mois, L'Express tirait à vue sur le bilan de Maryse Joissains. Cette semaine, l'hebdomadaire envoie une grosse rafale sur les arrangements du clan Joissains…

joissains express 10

C'était il y a à peine quatre petites semaines. Dans un supplément local, le magazine L'Express consacrait déjà 12 pages au bilan désastreux des deux mandats de Maryse Joissains. Et cette semaine, nouveau gros coup de pilon sur la tête mais cette fois-ci en diffusion nationale.
Dans un dossier qui compte 11 pages rédactionnelles qui épinglent très sérieusement "Ces élus qui embauchent des membres de leurs familles ou de leur entourage", 2 pleines pages rappellent les arrangements qui ont cours à Aix depuis que la dynastie des Joissains s'est installée à la mairie à la fin des années 70 et y est revenue en 2001 avec en plus la présidence de la Communauté du Pays d'Aix.
A vrai dire, les Aixois les plus anciens doivent certainement se dire qu'ils savent déjà tout ou presque des mille faits et gestes de cette inénarrable saga familiale. En revanche, ce coup de projecteur va sûrement intéresser les plus récents de nos concitoyens. Et va être d'œuvre utile pour rafraîchir la mémoire à certains et peut-être réveiller les esprits régulièrement anesthésiés par la propagande boursouflée du clan.
Petit sourire de délice à mes lèvres, L'Express n'omet pas de mentionner l'action que je mène depuis huit ans devant les tribunaux pour faire annuler le contrat illégal de directeur de cabinet d'Alain Joissains signé par Maryse Joissains.
A ce propos d'ailleurs, je vous en dirai plus dans mon prochain article sur les drôles d'arguments en défense que la Ville, et donc la famille Joissains, a l'extrême culot de mettre en avant pour porter atteinte à ma personne et à mon honneur. 

joissains express 10

(Pour une lecture plein écran, clic sur le rectangle en bas à droite du document)

Sur le bilan de Maryse Joissains dans L'Express de juin :
"L'Express flingue le douloureux bilan de Maryse Joissains"
:
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/06/10/27369502.html

Posté par CASTRONOVO à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

mercredi 10 juillet 2013

Le cumul des mandats, c'est presque fini !

L'interdiction du cumul des mandats est désormais en bonne voie pour devenir une réalité. Le vote d'hier à l'Assemblée nationale a enfin bousculé les conservatismes…

assemblée nationale cumul

J'attendais cela depuis très longtemps. Et voilà que les choses avancent enfin.
L'Assemblée nationale a voté hier la fin de l'insupportable scandale du cumul des mandats. A vrai dire, pas totalement puisqu'il s'agit d'abord et surtout d'interdire l'exercice de plusieurs mandats et fonctions exécutives en même temps sans toutefois empêcher la possibilité de conserver les petits mandats locaux.
Certes, nous n'en sommes pas encore au mandat unique mais cette démarche est un formidable progrès pour la démocratie, qui aligne mieux la France sur les pratiques depuis longtemps en cours dans d'autres pays d'Europe et même au-delà.
Globalement, le détail des votes des députés est très révélateur de la conception opposée qu'ont la gauche et la droite sur ce qu'un élu doit être et doit faire. Cela ne m'étonne pas tant que cela. On trouvait la même ligne de partage lors du vote et de l'application concrète des dispositions en faveur de la parité hommes femmes, la droite préférant payer de grosses amendes plutôt que de se plier aux nouvelles règles.
Le vote d'hier montre une fois de plus que l'on peut bousculer les conservatismes pour peu qu'il y ait une volonté. Une chose est sûre, l'Histoire peut s'écrire sous nos yeux sans attendre que la droite veuille bien y participer.
Le passage de la loi au Sénat sera sans doute plus difficile à cause de la petite majorité de la gauche. Mais l'espoir existe car c'est l'Assemblée nationale qui aura le dernier mot pour valider définitivement le projet de loi en deuxième lecture.

Assemblee 1

Le détail du vote des députés (avec leurs noms) :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/scrutins/jo0559.asp

Tous mes articles sur le même sujet depuis 2007

"Institutions : L'évidence du mandat unique" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2007/11/03/6755008.html

"Badinter se fâche contre le cumul des mandats" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2008/06/21/9654238.html

"Cumul des mandats : Faut arrêter !" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2009/10/08/15349359.html

"Non à tout cumul de mandats !" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2012/11/09/25535333.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 8 juillet 2013

Le Ravi est bien décidé à faire la noce tout l'été

une ravi 109

Pour profiter de l'été, le Ravi sort un numéro unique pour juillet et août. La grosse enquête cherche à savoir si notre région réputée pour être l'une des plus homophobes l'est vraiment. Et à l'occasion de Marseille Provence 2013 qui verra dans quelques jours se dérouler la manifestation de l'Europride, le mensuel a voulu se pencher sur ce sujet plutôt peu abordé sur les rives méditerranennes.
Pour le reste, le menu est aussi riche que diversifié, avec un article sur la fédération socialiste du 13, une interview d'Eugène Caselli, les surprises sur la gestion des contrats de l'eau. Un dossier sur la méthode de l'extrême-droite en Vaucluse, un avis sur le gaz de schiste, des bizzareries encore relevées par la Chambre régionale des comptes dans diverses communes, un compte rendu du conseil municipal d'Aubagne, une enquête sur la difficile question du pluralisme et de la diffusion de la presse, et le recours à des ouvriers exploités sur le chantier d'Iter.
Dans le genre petits et gros arrangements, le Ravi trace un portrait de Paul Leccia, dirigeant en eaux troubles du Cercle des nageurs de Marseille.
Enfin, les amateurs de brèves assassines et de beaux dessins seront comblés car, avant de partir en vacances, la rédaction n'a pas manqué de faire tout ce qu'il faut pour nous tirer des sourires.

Le sommaire du n° 109 :
http://www.leravi.org/spip.php?article1562
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/pages/le-Ravi/129098087994

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 5 juillet 2013

SCOT : Le schéma d'incohérence territoriale de Joissains

Il n'est jamais trop tard pour mal faire ! Poussée par l'urgence de l'élection de 2014, Maryse Joissains s'agite pour lancer son projet d'aménagement du territoire. Aussi incohérent qu'inabouti...

SCOT

Vous ne savez pas ce qu'est un SCOT, ni ce que ce drôle de sigle veut dire ? Cela signifie Schéma de cohérence territoriale. Oui, mais qu'est-ce donc ?
Bon, alors, faisons simple. C'est un document obligatoire et très important qui sert à tracer les grandes lignes du développement d'un territoire pour une période de 15 à 20 ans. Pour nous, il s'agit de celui de la Communauté du Pays d'Aix.
Ce document a vocation à rassembler et articuler divers autres outils tels que les Plans local de l'urbanisme, des déplacements et de l'habitat. Le SCOT est établi sur la base du PADD (plan d'aménagement et de dévoppement durables) qui fixe les orientations et les objectifs de l'action publique pour l'avenir du Pays d'Aix.
Il y a quelques jours, j'étais présent à la réunion publique aixoise d'information qui s'est tenue au Jas de Bouffan. Un tel débat où tout semble déjà ficelé intéresse-t-il les Aixois ? Je me suis posé la question lorsque j'ai constaté qu'il n'y avait tout au plus qu'une trentaine de personnes dans la salle, élus et fonctionnaires compris.
Maryse Joissains, présidente de la CPA, est arrivée avec près d'une heure de retard. Et ce sont le directeur de l'agence d'urbanisme et les fonctionnaires qui ont entamé la présentation du projet. En fait, il a mieux valu car leurs explications au moins ont été synthétiques et claires.
En revanche, lorsque Maryse Joissains s'est mise à répondre aux questions de la salle, tout est parti dans tous les sens, sans compter la énième répétition de ses élucubrations caricaturales sur la métropolisation ou ses remarques désobligeantes sur les fonctionnaires et les urbanistes qui ont fini par lui dire aussi leur façon de penser.
Sans entrer dans les détails complexes du projet, il faut retenir que le PADD, en tout cas tel qu'il a été exposé, prévoit tout d'abord de s'appuyer sur son mode de développement centré sur l'excellence économique, la performance agricole et l'attractivité commerciale.
Or, beaucoup d'indicateurs révèlent qu'après des années d'une certaine prospérité, l'image du Pays d'Aix tend à s'essouffler.
Le projet défend aussi l'idée d'un territoire à taille humaine au travers d'un développpement maîtrisé et d'équipements de services de qualité, de sorte que le Pays d'Aix s'impose comme une capitale au service des habitants.
Or, là aussi, on le voit, si les intentions affichées semblent vertueuses, la réalité débridée qui est sous nos yeux vient contredire le diagnostic.
Enfin, le troisième axe du PADD, qui est de faire de son héritage exceptionnel un levier pour l'avenir en protégeant et valorisant son patrimoine et ses acquis pour un rayonnement élargi, est bien mis à mal par les toutes les aberrations que ne cessent de contester de nombreux comités d'intérêts de quartiers et autres associations de défense du patrimoine.
Car, qu'a-t-on vu jusqu'ici ? Uniquement des décisions opérées au coup par coup et sans vision d'ensemble. Pourquoi ? Tout simplement parce que Maryse Joissains, qui dirige la CPA et la Ville d'Aix, a refusé de se donner les moyens d'agir sans tarder. Il lui aura fallu attendre la fin de son second mandat pour crier à l'urgence et s'emballer à produire ses projets de plans d'ici janvier alors même qu'elle n'est plus assurée d'être réélue.
Cette tentative de dernière minute visant à donner le change semble bien désespérée si l'on observe les réactions hostiles de bon nombre de personnes qui s'intéressent sérieusement et, pour certaines, professionnellement au devenir de notre territoire.
Comme je l'ai rapporté sur ce blog, cela a déjà été le cas lors de précédentes réunions publiques sur le PLU et le PDU. L'incohérence de la politique de Maryse Joissains n'est plus à démontrer.

"PLU : Joissains veut le faire voter à deux mois de l'élection" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/01/25/26242208.html
"PLU : Maryse Joissains verse une larme de vert pour noyer ses revers" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/01/28/26266570.html
"PLU : Maryse Joissains en campagne, mais… enfumer tue" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/03/18/26676311.html
"PDU : Joissains aussi véloce qu'un escargot muni d'un frein !" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/06/18/27454936.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 2 juillet 2013

Montaiguet : Des bastides et un patrimoine naturel à protéger

Notre patrimoine naturel et culturel est en danger sur plusieurs sites. La balade de dimanche à la découverte de trois bastides a servi à sensibiliser les Aixois…

montaiguet balade bastides 30(Clic sur l'image pour agrandir) 
Une partie des visiteurs devant la bastide de la Félicité

Très grande affluence ce dimanche, avec une bonne centaine de personnes dont j'étais, pour la balade organisée à la découverte ensoleillée de trois bastides du Montaiguet. Il faut dire que le Collectif pour l'aménagement des quartiers sud et la protection de la campagne aixoise a tout fait pour donner à cette visite un caractère et un cachet exceptionnels.
L'accueil du matin fut assuré par une aubade traditionnelle exécutée par un groupe de musiciens provençaux qui ont ensuite accompagné la cohorte des promeneurs tout au long du périple de la journée. Une passionnante leçon d'histoire et d'architecture fut livrée par la principale initiatrice de ce séjour campagnard au pied même de la façade de la bastide de la Félicité (photo).
A midi, une sympathique pause apéritive sous les arbres a permis aux convives de se préparer pour l'étape suivante, la surprenante bastide des Bornes, à quelques pas où la folie de quelques-uns voudrait implanter un projet bétonné de méga-polyclinique ! Oui, nous disons bien folie, car cela provoquerait alors un saccage irréversible du patrimoine culturel et environnemental de ce massif si chèrement préservé jusqu'ici.
Après une promenade musicale à travers champs, et pour garder la note typiquement locale, les participants eurent ensuite le bonheur de déguster, avec une gourmandise que nul ne chercha à dissimuler, une soupe au pistou de saison" fait maison".
En milieu d'après-midi, la virée se poursuivit jusqu'à la bastide des Brègues d'Or présentée en détail par ses heureux propriétaires avant que la balade ne s'achève encore en musique par un bon dessert.
Un patrimoine naturel et culturel en danger de mort
Outre les moments d'agrément procurés par cette visite unique et originale de sites marquants, l'autre objectif du Collectif était de poursuivre inlassablement la sensibilisation de la population à la richesse du patrimoine aixois et à la nécessité de tout entreprendre pour ne pas laisser réduire à néant l'identité multi-séculaire et diversifiée de notre territoire naturel.
Bon nombre de personnes présentes ont trouvé l'occasion de s'informer sur les trésors présentés au cours de la journée. Certains, présidents ou représentants d'associations de sauvegarde et de défense du patrimoine, sont également venus pour alerter tout un chacun sur les noires menaces qui guettent d'autres sites éminents de la ville.
Par exemple, le risque non encore totalement écarté de démolition de la bastide
Lou Deven du chemin de Valcros et celui de dévastation du plateau de la Constance, cher à Paul Cézanne qui y peignit des tableaux devenus célèbres de Sainte Victoire, que la municipalité projette d'urbaniser sans autre forme de procès et qui a fait se lever de fortes résistances.
Ou encore le superbe 
Terrain des peintres situé au chemin des Lauves à partir duquel Cézanne réalisa pas moins de 28 toiles de Sainte Victoire, site qu'un projet d'agrandissement de la proche maison de retraite dite Cézanne (mais jusqu'à quand ?) mettrait en danger en créant un véritable mur privant les Aixois et les touristes de continuer à voir et à aimer la montagne avec les yeux du maître.
Voilà résumés ici à la fois le sens profond et la portée plus générale de cette balade dominicale dans les quartiers sud. A chacun maintenant de prendre ses responsabilités pour empêcher tout désastre irrémédiable et préjudiciable à notre cher bien commun.

"Découvrir les trois bastides" (en images) :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2012/11/15/25584038.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

lundi 1 juillet 2013

La magie de Rigoletto de Verdi sur le cours Mirabeau

Pour la troisième année consécutive, le cours Mirabeau a accueilli des extraits d'un opéra majeur du Festival d'Art lyrique. Le public est venu très nombreux. J'y étais…

rigoletto cours mirabeau 30
(Clic sur l'image pour agrandir)

Dimanche soir, Rigoletto a fait l'ouverture du Festival d'Art lyrique sous la voûte céleste étoilée du cours Mirabeau. Le public est venu très nombreux découvrir la magie d'une des œuvres les plus populaires de Giuseppe Verdi interprétée par les excellents chanteurs de la production du Théâtre l'Archevêché accompagnés par le London Symphony Orchestra.
Ces cinquante minutes d'extraits majeurs de l'opéra offertes dans le cadre scénique du cours ont pleinement ravi les spectateurs qui ont longuement applaudi tous les artistes. De vrais moments d'enchantement dégustés jusqu'à la dernière note. 

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 25 juin 2013

Balade aixoise à la découverte des bastides du Montaiguet

Passer un bon dimanche à la campagne à la découverte de trois bastides secrètes du Montaiguet, cela ne se refuse pas ! En prime, la balade sera gourmande et musicale…

montaiguet balade aixoise - Copie(Clic sur l'image pour agrandir)

Vous aimez la campagne aixoise, vous aimez les bastides qui donnent vie à nos paysages, en un mot, vous aimez notre patrimoine naturel et culturel. Alors, ce message s'adresse à vous et c'est bien volontiers que je le relaie.
Le Collectif pour l'aménagement des quartiers sud et la protection de la campagne aixoise a la bonne idée d'organiser ce dimanche 30 juin une balade exceptionnelle à la découverte de lieux secrets situés dans le secteur du massif du Montaiguet.
Tous les amateurs d'escapades originales auront ainsi le privilège et la chance unique de visiter trois superbes bastides, La Félicité, Les Bornes et les Brègues d'Or où ils seront accueillis par les heureux propriétaires.
Cette charmante balade étant tout autant gourmande que musicale, la participation aux frais est fixée à 15 euros par personne et à 5 euros pour les enfants.
Voici le programme de la journée :
* 10 heures : RDV à la Félicité, découverte et aubade provençale (100m après la mairie-annexe de Pont-de-l'Arc, allée de platanes sur la gauche de la route allant vers les Milles, voir plan ci-dessous)
* 12 heures : apéritif, courte et agréable promenade à travers champs en musique
* 13 heures : arrivée à la bastide des Bornes, accueil par le maître des lieux, avec un plat provençal, puis promenade à travers champs
* 15 heures : arrivée à la bastide des Brègues d'Or présentée par les propriétaires, avec surprise musicale et un bon dessert
* 16 heures : retour à la Félicité
=> Pré-inscription conseillée :
par mail
amisdumontaiguet@hotmail.fr ou par téléphone 04.42.27.43.40

(Clic sur l'image pour agrandir)
montaiguet bastide felicite

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]