vendredi 11 décembre 2015

Régionales : Dimanche, éliminons la pollution extrémiste par le tri sélectif...

Pour le second tour des régionales de dimanche, plusieurs options sont encore possibles. Il faut procéder par élimination. Le premier geste de dépollution sera de mettre tout bulletin de l'extrême-droite à la poubelle. Après, chacun pourra s'exprimer comme il l'entend...

régionales votes urnes

Que sortira-t-il des urnes de notre région dimanche soir ? Il ne reste plus que deux listes bien à droite en présence, celle de gauche de Christophe Castaner s'étant retirée alors que son résultat l'autorisait à se maintenir. Or, il a considéré, et cela peut s'entendre, que, dans le cas de figure d'une triangulaire, cela risquait de favoriser l'élection de l'extrême-droite. Il était donc impensable et hors de question que la gauche pût être tenue pour responsable d'une telle catastophe.
La décision d'un retrait pur et simple, prise en conscience au nom de la sauvegarde des valeurs et des principes supérieurs de la République, ne manque ni de courage ni d'honnêteté, même si pendant six ans il n'y aura aucun élu de gauche au Conseil régional.
On a prononcé le mot sacrifice. C'en est effectivement un.
Vient alors la question. Que vont faire les électeurs privés de candidat à leur couleur pour incarner leurs convictions ? Il y aura des reports de voix très majoritairement vers la droite, comme l'appel à voter pour Christian Estrosi en a encouragé le sens. D'autres électeurs voteront blanc ou nul ou s'abstiendront. Des votants absents au premier tour viendront certainement se prononcer au second. On a déjà vu cela aux départementales, ce qui a permis de barrer la route à des candidats frontistes.
Pour ma part, je doute qu'une fois élue la droite tienne compte à sa juste mesure du geste de la gauche. L'expérience montre qu'elle n'a jamais été capable de réciprocité. Il n'y a qu'à entendre les déclarations matamoresques de Nicolas Sarkozy prônant le "ni ni" pour le confirmer.
J'ai l'habitude d'annoncer pour qui je vote. Mais, dans le cas présent, devant le trouble qui me saisit, et me saisira jusqu'à dimanche, je n'ai pas encore opéré un choix définitif, hormis le fait que j'exècre le FN de toutes mes forces. J'irai voter, c'est sûr car je n'ai jamais manqué un seul scrutin de ma vie. Pour ce second tour, plusieurs options sont possibles. Mais, comme je ne souhaite influencer personne, pour une fois, je ne divulguerai donc pas ma décision.

régionales juron - Copie

La phrase qui me reste en travers
Maryse Joissains : "J'adresse mes félicitations au FN."

Reportage d'Anonymal sur le premier tour
Je tiens à préciser que ce n'est pas moi qui ai choisi l'image d'accueil !

Posté par CASTRONOVO à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 9 décembre 2015

Le Ravi de décembre explore la déflagration des régionales

une ravi 135

Restons dans l'actualité. Le Ravi fait le point sur les régionales et les perspectives du second tour de dimanche pour notre région au cœur d'un possible et douloureux bouleversement provoqué par le vote pour l'extrême-droite.
"Les jeux sont-ils faits", interroge le mensuel ? Peut-on encore empêcher une terrible issue qui verrait un parti nationaliste et extrémiste mettre à bas des décennies de progrès et d'humanisme et engager un recul social destructeur ?
Peut-on laisser une idéologie prônant la haine de l'autre et le repli sur soi régenter pendant 6 ans une collectivité au mépris de l'intérêt général ?
Est-il raisonnable de se résigner à endurer une politique archaïque et mortifère s'attaquant à la culture, aux droits des femmes, à la solidarité, et on en passe. Il est du devoir de chaque électeur de réfléchir aux conséquences de son choix.
Autre sujet vital traité à fond dans cette livraison de décembre, celui de l'arrivée de la métropole. Après les numéros de cirque entre élus de droite qui ont dévasté la séance inaugurale, il n'est pas tout à fait exclu que d'ici janvier d'autres aussi singulières polémiques viennent compliquer un peu plus la situation politique, prenant ainsi la relève de la conflagration électorale.
Ces deux dossiers dominent l'actualité traitée par le Ravi. Mais on y retrouve aussi les nombreuses rubriques habituelles rapportant les informations locales à travers un regard décalé et caustique.  

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le sommaire de décembre :
http://www.leravi.org/spip.php?article2211
Le site du Ravi
:
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 7 décembre 2015

Régionales 2015 : Résultats du premier tour à Aix

Résultats définitifs du premier tour à Aix

régionales 2015 Aix

régionales 2015 Aix listes

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 4 décembre 2015

Régionales : Dimanche, je vote pour Christophe Castaner

Dimanche, pour le premier tour des élections régionales, mon choix est fait. Je voterai pour Christophe Castaner, candidat de la gauche, seul apte à succéder dignement à Michel Vauzelle pour amplifier son œuvre dans l'intérêt général, fortifier l'économie et affermir la solidarité. Et pour combattre activement les visées anti-sociales et haineuses de l'extrême-droite et de la droite extrême...

LAC castaner 10
(Clic sur l'image pour agrandir)

Je n'étonnerai certainement personne. Mon choix de raison et de cœur est fait pour le premier tour des régionales de dimanche. Mon candidat, c'est Christophe Castaner. Il est selon moi le digne successeur du président Michel Vauzelle qui, au long des 18 ans de ses trois mandats, a su par ses convictions, sa stature et son sens élevé des responsabilités diriger la région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans l'intérêt général, au service du développement économique, de l'action sociale et de la solidarité.
Le programme de Christophe Castaner, deux fois vice-président de la région de 2004 à 2012, s'inscrit dans la continuité avec la forte ambition d'amplifier encore la place de notre territoire pour que chacun puisse y trouver sa juste part et bien y vivre
(voir ci-dessous les grandes lignes de son projet)

LAC castaner 10
(Clic sur l'image pour agrandir)

Durant toute sa campagne, Christophe Castaner s'est déplacé dans toutes les communes, grandes et petites, allant à la rencontre des habitants des six départements. Le 10 novembre, il a rendu visite à Aix-en-Provence pour une belle réunion publique. J'ai eu plaisir à y assister avec tous mes amis élus et un très nombreux public.
Notre ville est bien représentée sur la liste des Bouches-du-Rhône avec cinq candidats : Gaëlle Lenfant, vice-présidente de la région et conseillère municipale, Hervé Guerrera, conseiller régional et municipal, Eliane Edino et Audrey Gatian, militantes, et Cyril di Méo, ancien conseiller municipal.
Je les connais bien. Ce sont des personnes fortement impliquées dans la vie publique, intègres et pétries d'humanisme. Christophe Castaner a ainsi fait le bon choix en s'entourant de personnalités chaleureuses, compétentes et prêtes à s'investir sans compter pour le bien-être social mais aussi pour lutter contre la droite extrême et l'extrême-droite.
Son projet, c'est la fierté de la région, "pas les uns à côté des autres, ni les uns contre les autres, mais ensemble".
Alors, pas d'abstention. Comme moi, faites aussi entendre votre voix pour qu'elle compte ! Sinon, après, il sera trop tard pour se plaindre.

Le projet de Christophe Castaner :
http://www.castaner2015.fr/projet_2

Les régionales, comment ça marche ?
(une excellente vidéo du site aixois Anonymal)

Clip officiel de campagne de Christophe Castaner :

Et pour sourire un peu…

castaner vote le 6 décembre

Posté par CASTRONOVO à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 3 décembre 2015

Aix : Nouvelle provocation de l'extrême-droite lors d'un débat... sur le FN

Hier, quelques illuminés nationalistes ont tenté de perturber une conférence-débat à l'IEP sur la montée de l'extrême-droite dans notre région. A quatre jours des régionales, cette nouvelle provocation apporte aux électeurs qui en douteraient encore la preuve concrète que le FN est prêt à tout pour instaurer l'intolérance et la haine comme principes de pouvoir...

FN observatoire

Je n'ai malheureusement pas pu me rendre hier à la conférence organisée à l'Institut d'études politiques (IEP) d'Aix par le Parti socialiste aixois. Mais j'ai appris que cette réunion, dont l'objet était de débattre de la montée de l'extrême-droite en Provence-Alpes-Côte d'Azur, a été perturbée avant même de débuter et pendant quelques minutes par une bande de sectaires, dont certains camouflaient leur visage, qui ont fait irruption dans la salle archi-pleine. Ils brandissaient des banderoles et des drapeaux et vociféraient des slogans nationalistes.
Cela faisant, ils ont fourni la meilleure preuve concrète publique de leur absence totale de tolérance dans l'exercice démocratique du débat républicain.
Ce sont là les mêmes furieux qui soutiennent la voie extrémiste prônée et étalée depuis longtemps par le Front national et ses satellites.
Ce sont là ceux qui prétendent vouloir gérer des régions et en particulier la nôtre.
Ce sont là ceux qui veulent bâillonner la parole pluraliste.
Ce sont là ceux qui n'ont pour programme que la casse de tous les acquis sociaux et toutes les mesures de solidarité.
Ce sont là ceux qui s'assoient sur la fraternité en propageant la haine et les peurs.
Ce sont là ceux qui regardent vers un passé fantasmé et naphtaliné pour enfermer et recroqueviller la France dans des frontières.
La bande d'illuminés qui a tenté le coup provocateur d'hier soir n'en est pas à son premier acte. On avait déjà croisé ces extrémistes d'Action française et des Identitaires au moment de la campagne municipale de l'an dernier en centre-ville où ils distribuaient des tracts fanatiques et nauséabonds. Dernièrement, ils ont aussi brisé le cercle de silence qui se réunit pacifiquement chaque mois aux Allées provençales. Ces crétins portent en eux le poison de toutes les phobies et névroses d'une société qui n'est que la leur, sans espoir d'avenir.
Puisse cela servir de mise en garde instructive contre toute tentation de vote aveugle qui cautionnerait une politique instaurant impunément de telles pratiques comme autant de pièges tendus se retournant d'abord et finalement contre les électeurs eux-mêmes.

(Pour un meilleur confort de lecture, clic sur le rectangle en bas à droite du document)

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 1 décembre 2015

Répartition des sièges à la métropole : Au Conseil constitutionnel de décider

La métropole risque de prendre du retard. Le Conseil d'Etat a fait savoir hier qu'il renvoyait au Conseil constitutionnel la question de la répartition des sièges. Les juges des deux juridictions ne disposent plus que d'un mois pour résoudre le problème. Quelle que soit l'issue du bras de fer engagé, les délais pourraient s'avérer très insuffisants pour installer la métropole le 1er janvier...

conseil d'état façade

C'est vendredi, mais l'information n'a été rendue publique qu'hier dans la matinée, que le Conseil d'Etat a finalement décidé de renvoyer au Conseil constitutionnel la question de la conformité à la Constitution des dispositions relatives à la répartition des sièges.
Si, pour les hauts magistrats du Conseil d’Etat, le système général de répartition des sièges au sein des organes délibérants des établissements publics de coopération intercommunale est bien conforme à l’exigence de représentation essentiellement démographique, c'est-à-dire à la proportionnelle et au plus fort reste, il juge en revanche que cette disposition particulière, qui prévoit un système d’attribution de sièges supplémentaires à certaines communes membres (c'est le cas de Marseille) propre à la métropole d’Aix-Marseille-Provence, pose une question sérieuse au regard du principe d’égalité devant le suffrage.
Dès lors, l’arrêté du 1er septembre 2015 signé conjointement par les préfets des Bouches-du-Rhône, du Var et de Vaucluse ayant été pris en application de ces dispositions,
“il y a lieu de surseoir à statuer sur les conclusions de la requête de la commune d’Aix-en-Provence tendant à l’annulation pour excès de pouvoir de cet arrêté, jusqu’à ce que le Conseil constitutionnel ait tranché la question prioritaire de constitutionnalité”, a établi la juridiction administrative suprême.
Cela veut dire que le Conseil constitutionnel devra se prononcer d’ici trois mois sur la conformité à la Constitution des dispositions législatives critiquées.
On le comprend donc, la date du 1er janvier prévue pour l'installation opérationnelle de la métropole sera dépassée. Sauf si le Conseil constitutionnel considère que, pour éviter un vide juridique, il est impératif de traiter le dossier dans la plus grande urgence afin que le Conseil d'Etat puisse à son tour de nouveau statuer définitivement avant le 31 décembre. Une véritable course contre la montre qui paraît hélas être bien mal engagée.
Dans l'hypothèse d'une validation des contestations des réquérants qui réclament une répartition plus équitable des sièges, il faudrait alors que chacune des 92 communes convoque son conseil municipal (la loi oblige un délai de cinq jours francs) pour procéder à une nouvelle élection de tous les conseillers métropolitains. Dans le cas contraire, qu'on ne peut exclure, celui d'une fin de non recevoir des plaintes, les délais seraient malgré tout difficiles à tenir avant la fin de l'année.    

La décision intégrale du Conseil d'Etat :
http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Decisions/Selection-des-decisions-faisant-l-objet-d-une-communication-particuliere/CE-27-novembre-2015-commune-d-Aix-en-Provence-et-autres

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 30 novembre 2015

Jetons un œil sur le bilan très positif de la gauche en région Paca

Coup d'œil sur le bilan de la région sous gouvernance de gauche. Rien n'a été négligé pour assurer le progrès et le développement de notre territoire. La droite et l'extrême-droite qui prétendent faire mieux ne proposent en fait que la régression par des promesses aussi anti-sociales que démagogiques…

région hémicycle

A une semaine du premier tour des élections régionales, il n'est pas inutile de jeter un œil sur le bilan du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur sous gouvernance de gauche. A titre d'exemple, rien que pour l'année 2013, de très nombreuses initiatives ambitieuses et mesures positives ont été prises dans les domaines de l'économie, des déplacements, de l'environnement, du social, de l'éducation et de la vie citoyenne. La région joue donc un rôle essentiel dans la vie quotidienne de tout un chacun.
Depuis que la campagne électorale a commencé, les candidats de droite et d'extrême-droite ne cessent de faire des promesses démagogiques qui mettraient à bas des années de développement et de progrès. Pour se faire une idée précise de tout ce qui a été réalisé, rien de mieux que de lire ce bilan.
Christophe Castaner, candidat de la gauche, s'est engagé à poursuivre et à amplifier encore le travail de Michel Vauzelle à la tête de la région en mettant à profit les nouvelles compétences suite à la réforme de la nouvelle organisation territoriale.

(Pour un meilleur confort de lecture, clic sur le rectangle en bas à droite du document) 

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 27 novembre 2015

Aux régionales, stoppons la sinistre progression de l'extrême-droite !

A défaut de prédire les résultats exacts des élections, les sondages montrent cependant de jour en jour une inquiétante progression de l'extrême-droite. Les électeurs mesurent-ils assez les conséquences d'un tel choix ? Eclairage sur la nébuleuse fascisante...

FN chimulus

Peut-on faire confiance aux sondages et qu'en penser finalement ? Sont-ils exacts, pondérés ou trafiqués par ceux-là mêmes qui les produisent et qui nous les bombardent à tirs massifs continus ? Si oui, dans quel but ? Comment savoir s'ils sont totalement objectifs et opérés en toute indépendance ? On aimerait le croire. Sont-ils fiables ? Influencent-ils les électeurs ? Ces questions, nous nous les posons à chaque veille de scrutin. 
L'expérience montre qu'au soir des résultats il est souvent arrivé qu'ils se sont trompés et pas que sur les petites largeurs. Pour ma part, la seule chose que j'en retiens, c'est que, à défaut de donner des pourcentages annonçant les scores précis des gagnants et des perdants, ils indiquent certainement des tendances. Ainsi, ce qui ressort des derniers en date, c'est la progression inquiétante des intentions de vote pour l'extrême-droite.

FN babouse

FN Charb

Les électeurs qui se prononcent pour elle le font-ils par ras-le-bol, sans se préoccuper des idées et des mesures contenues dans les programmes, ou épidermiquement et par défaut contre toutes les autres formations ?
Ont-ils vraiment et suffisamment conscience de ce qu'un tel "choix" peut mettre en danger dans leur vie quotidienne et des conséquences notamment concernant leurs droits fondamentaux et leurs libertés individuelles ?
Réfléchissent-ils à la forme de pouvoir autoritaire qui s'emparerait de l'Etat ? Qui replierait la France sur elle-même ? Qui exacerberait la haine des autres en réduisant à néant les indispensables relations avec le monde extérieur, européen et international ?
Notre pays a bâti sa longue histoire sur des principes intangibles, le droit, la liberté et la solidarité, et sur des valeurs universelles qui ont prospéré dans de nombreuses démocraties.
Le contexte difficile que nous rencontrons ne peut en aucune manière être un prétexte pour brader voire détruire ce qui fait notre force, notre modèle républicain et notre mode de vie chèrement acquis.
En ce jour d'hommage national dû à toutes les victimes des attentats, j'invite donc les visiteurs du blog à analyser d'un peu plus près la véritable nature mortifère de ceux qui se camouflent derrière leur image pour inoculer le poison de leur propagande populiste.

(Document en deux parties, clic sur chacune d'elle pour agrandir)FN galaxie AFN galaxie B

Plus de détails sur les catégories répertoriées sur la carte :
http://lahorde.samizdat.net/2015/09/28/cartographie-de-lextreme-droite-francaise-mise-a-jour-2015/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 24 novembre 2015

La métropole devant le Conseil d'Etat : Une partie de poker râleur ?

Les recours contre la métropole sont dans les mains du Conseil d'Etat qui devra dire s'ils sont fondés. S'ils sont rejetés, Aix-Marseille-Provence pourra démarrer. S'ils étaient acceptés, un vide juridique mettrait pour un temps en péril l'existence de la nouvelle collectivité. Détails...

joissains gaudin métropole pourboire

La question qui fait le titre mérite d'être posée. Après le grand cirque survenu lors de la convocation de la séance inaugurale de la métropole Aix-Marseille-Provence du 9 novembre qui a vu Jean-Claude Gaudin élu président alors que Maryse Joissains avait clos la séance, divers recours en forme de menaces ont été déposés par des maires pour contester l'existence même de la métropole ainsi que sa légitimité et les opérations de vote qui se sont déroulées suite à la suspension des deux arrêtés du préfet.
Bref, tenter de voir clair dans ce grotesque et triste micmac, c'est comme essayer de compter des grains de sable dans le noir.
Hier matin, le Conseil d'Etat avait à répondre en audience publique à l'éventuelle validité d'une question prioritaire de constitutionnalité relative au nombre et à la proportion des sièges accordés aux communes composant la future métropole. Entre autres griefs, des maires du pays d'Aix ont considéré que les leurs étaient insuffisamment représentées et que Marseille avait été trop bien servie.
Le rapporteur public, qui émet un avis, a préconisé que la QPC soit transmise au Conseil constitutionnel. Mais la décision ferme des magistrats du Conseil d'Etat n'interviendra que d'ici deux à trois semaines (c'est une moyenne). Cela nous amène vers la première décade de décembre, soit à un peu plus de deux semaines de l'entrée en vigueur de la métropole.
Si la requête du maire de Cabriès est rejetée, le Conseil d'Etat reprend la main et aura le dernier mot. Et le problème sera presque résolu. Si elle est acceptée, un nouveau délai, ne pouvant excéder trois mois, s'ouvre au Conseil constitutionnel pour examiner la QPC. Et là, le 1er janvier sera largement dépassé. Tout le processus de démarrage de la métropole serait instantanément gelé et cela créerait donc un vide juridique entre la disparition des six intercommunalités au 31 décembre et leur absorption effective par la métropole.
De facto, quel que soit le sort décidé par le Conseil constitutionnel, en toute logique, il faudrait alors une autre loi du gouvernement pour redonner légalement vie à la métropole.
Voilà en substance la quadrature du cercle à résoudre. Mais ce n'est pas fini pour autant. Le Conseil d'Etat aura aussi à statuer sur les autres recours des maires (Aix, Eguilles, Pertuis, Trets) portant sur la forme juridique contestée de la séance inaugurale. Mais ils les a globalement jugés "pas sérieux" et a proposé d'en rejeter trois sur les quatre.
Ces recours tiennent-ils la route ou sont-ils "seulement" des moyens de pression qui ressemblent à une partie de poker pour faire capoter la création de la métropole ? On se souvient que le maire de Pertuis avait lancé "nous sommes déterminés à faire péter le système !".
Quelle que soit la nature des visées, fondées ou tactiques, des râleurs, on pourra juger ensuite si leurs démarches auront été in fine fructueuses ou vaines, judicieuses ou irresponsables, pertinentes ou bien, comme j'ai tendance à le penser, plutôt politicardes et vénales. 

joissains canard 11

Sur le thème de la métropole : (par ordre chronologique)

"Maryse Joissains sabote la métropole, les Aixois paieront les pots cassés !":
http://castronovo.canalblog.com/archives/2015/10/02/32714700.html
"Métropole : Joissains perd encore des soutiens"
:

http://castronovo.canalblog.com/archives/2015/10/09/32748678.html
"Quand Joissains insulte, Gaudin catapulte"
:

http://castronovo.canalblog.com/archives/2015/10/30/32852012.html
"Maryse Joissains aime tancer tout le monde… sauf elle-même !"
:

http://castronovo.canalblog.com/archives/2015/11/03/32872985.html
"Le préfet répond à Joissains : Vous dites n'importe quoi !"
:

http://castronovo.canalblog.com/archives/2015/11/05/32883274.html
"Réunion d'installation de la métropole ce lundi… mais le cique continue !" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2015/11/09/32900964.html
"Fiasco pour Joissains, cocorico pour Gaudin"
:

http://castronovo.canalblog.com/archives/2015/11/10/32905988.html
"Métropole : Comme pour l'intercommunalité, non, ce n'était pas mieux avant"
:
http://castronovo.canalblog.com/archives/2015/11/12/32914487.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 21 novembre 2015

Le Ravi de novembre, l'antidote pour voter aux régionales avec notre tête

une ravi 134

Ayant laissé passer une petite semaine avant la reprise d'une activité plus régulière du blog, je ne veux surtout pas oublier de signaler que le Ravi de novembre est bien en kiosque.
Les élections régionales devant se dérouler dans quinze jours, il est opportun de s'informer plus amplement sur ce scrutin essentiel pour notre territoire. En espérant que, pour surmonter les moments tragiques qui ont cours, les électeurs se mobilisent massivement et montrent qu'ils sont déterminés à ne rien céder sur leurs droits et leurs pouvoirs démocratiques.
Au menu donc, un beau travail concret et clair sur les enjeux de décembre et une analyse sur les principales candidatures dans notre région.
Je conseille en particulier l'interview sans langue de bois du candidat Christophe Castaner pour la gauche. On sera agréablement surpris par sa connaissance parfaite des dossiers y compris les plus pointus -il a été vice-président de Michel Vauzelle-, la qualité du détail de ses propositions et l'authenticité de sa personnalité qui font de lui un homme intègre et résolu.
Le Ravi, c'est aussi un joli bouquet d'articles, de rubriques décalées et de dessins humoristiques qui rendent la lecture passionnante et titillent nos neurones. Un numéro à ne pas rater si l'on veut voter avec sa tête plutôt qu'avec ses pieds.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le sommaire de novembre :
http://www.leravi.org/spip.php?article2186
Le site du Ravi
:
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]