dimanche 23 mars 2014

Municipale 2014 à Aix : Résultats du 1er tour

municipale 2014 aix

Résultats définitifs du 1er tour 23 mars 2014 

Inscrits : 90.060

Votants : 53.161 (59,03 %)

Blancs ou nuls : 1.165 (1,29 %)

Exprimés : 51.996 (57,73 %)

Edouard BALDO : 10.218 voix 19,65 %

François-Xavier de PERETTI : 4.214 voix   8,10 %

François HAMY : 2.536 voix   4,88 %

Anne MESLIAND : 2.483 voix   4,78 %

Najia JENNANE : 127 voix   0,24 %

Jean-Louis KEITA : 1.467 voix   2,82 %

Maryse JOISSAINS : 19.650 voix 37,79 %

Bruno GENZANA : 5.885 voix   11,32 %

Catherine ROUVIER : 5.416 voix   10,42 %

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 21 mars 2014

Mon intervention à la réunion publique d'Edouard Baldo

Le premier tour de l'élection municipale a lieu dimanche. Et mon choix est fait depuis longtemps. Edouard Baldo est le maire que je souhaite pour Aix...

LAC pasino 20 mars 2014 010 - Copie

Dimanche, le premier tour dira quels seront les finalistes pour l'élection du futur maire d'Aix. On le sait, j'ai fait le choix d'Edouard Baldo. Je vous livre ici une grande partie de mon intervention lors de la réunion publique qui s'est tenue dans la salle du Pasino archi-comble avec plus de 700 personnes, certains ont même évalué le nombre à 800.
Je précise que l'on peut laisser des commentaires mais ils ne seront pas publiés de ce vendredi minuit à dimanche minuit. Vous pouvez cependant cliquer "j'aime" et partager cet article.
Je publierai les résultats dès qu'ils seront disponibles.

Mesdames, Messieurs, Chers Amis,
C'est au nom d'une longue amitié, née lorsque nous siégions tous les deux comme benjamins du conseil municipal il y a déjà quelques d'années, que j'ai décidé de m'engager au côté d'Edouard Baldo pour la reconquête de la mairie. Depuis toujours, nous partageons le même état d'esprit et les mêmes valeurs.
Et, ce soir, je veux donc vous parler de deux principes qui nous tiennent à cœur : l'éthique et la transparence dans la vie publique.
Soyez-en persuadés, ce ne sont pas de vains mots adressés aux électeurs le temps d'une campagne électorale. Non, avec Edouard Baldo, nous prenons cela très au sérieux car nous voulons mériter votre confiance et celle des Aixoises et des Aixois. C'est la raison pour laquelle nous n'avons pas hésité à être les premiers à signer la Charte Anticor.
Les citoyennes et les citoyens en ont assez des postures et des impostures, des mensonges et des enfumages, des coups fomentés dans le secret, des décisions prises sans concertation, des arrangements entre amis et des mélanges entre intérêts publics et intérêts personnels, des coups tordus et des privilèges, des tricheries et des manipulations, des faveurs et des abus. Les citoyennes et les citoyens aspirent à la transparence totale dans la vie politique, à l'écoute de tous et au respect de la parole donnée.
Alors, comment garantir une bonne gestion publique et rétablir un dialogue constructif avec les citoyens ? D'abord, en faisant de l'éthique un principe absolu et permanent car c'est à la fois une affaire de conscience et de droit. L'éthique ne doit souffrir d'aucun écart susceptible de contrevenir aux lois et aux règles de la vie en communauté.
Autrement dit, il s'agit de s'imposer des conduites qui font de chacun de nous, dans sa fonction d'élu ou dans son rôle de citoyen, une personne irréprochable et exemplaire.
Pour ce qui nous concerne, nous souhaitons respecter et faire respecter un code éthique dans la plus grande impartialité :
- nous conformer strictement à la loi dans les limites autorisées. 
- lutter contre le sentiment répandu du "deux poids, deux mesures" en affichant des orientations claires et des objectifs à partager.
- exercer notre mandat en mettant sur la place publique toute la documentation utile avant toute décison.
C’est la première phase d’une reconquête possible de la démocratie par les citoyens eux-mêmes.
[…] Ces principes et ces règles ne sont pas des abstractions !
Faut-il rappeler encore une fois ce soir certaines dérives telle l'affaire menée depuis près de 9 ans, que je n'ai jamais lachée parce qu'elle est à elle seule le condensé des méthodes dévoyées de la municipalité sortante.
Entre 2001 et 2008, Alain Joissains, directeur de cabinet de la maire sortante, s'est fait tailler un contrat sur mesure dépassant largement les limites de la loi. Après 8 ans et demi de procédure, la Cour d’Appel a prononcé l’annulation de ce contrat. Toutes les sommes indûment perçues par ce monsieur dans le cadre de son contrat doivent être restituées à la Ville.
Et qu’a fait la maire sortante ? Et bien, le 18 novembre dernier, la Ville créditrice de la somme de près d’un demi-million d’euros se pourvoit en cassation en disant "non je ne veux pas de cet argent".
Cet argent, c'est le vôtre. Exigez qu'il vous revienne. Nous disons qu'il faut refuser et empêcher ces méthodes ! Aix n'appartient pas à un clan. Ne laissez pas l'équipe sortante continuer les abus, la casse, le mépris et l'arrogance.
Le long mandat de Maryse Joissains a été un drame pour Aix : gestion désastreuse, embardées politiques, clanisme, clientélisme et même vulgarité.
Edouard Baldo veut rendre la ville aux habitants, en les écoutant et en la recomposant avec eux.
Dimanche, le vote sera déterminant pour rejeter la ville momifiée à la Joissains et promouvoir la ville dynamique, apaisée et fraternelle proposée par Baldo. Il ne faut plus retarder l'occasion de demander au clan Joissains de faire ses baluchons et de se tenir éloigné de la vie politique…
Mesdames, Messieurs, Chers Amis,
Je vous le dis : seul Edouard Baldo est capable d'assurer l'alternance. Il n'est pas l'homme des promesses sans lendemain. Il est l'homme des engagements fermes.
Je vous le demande : sortons les sortants ! Et d'ici dimanche, et la semaine prochaine, dites-le autour de vous, le seul vote éthique et utile, c'est Edouard Baldo !

LAC pasino 20

La vidéo de la réunion publique produite par Anonymal TV

Posté par CASTRONOVO à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 20 mars 2014

En voulez-vous encore de Maryse Joissains ?

Le long mandat de Maryse Joissains a été un drame pour Aix : gestion désastreuse, clanisme, clientélisme, embardées politiques et vulgarité. Sortons-la dès le 23 mars !

joissains carton rouge

Si les Aixois le veulent, et ils le peuvent, cela devrait finir dans quelques jours.
Maryse Joissains n'a fait parler d'elle dans la presse nationale qu'en mal. Pour son clanisme, son clientélisme, ses embardées politiques et… sa vulgarité sans nom.
Depuis plus de sept ans, je n'ai cessé de raconter sur ce blog la saga des frasques, des méfaits et de la gestion catastrophique de cette maire qui n'a jamais pensé la ville dans le cadre d'une vision globale mais au coup par coup. Qui a servi sa famille et son entourage, qui s'oppose aux lois et qui navigue sans boussole.
Ai-je encore besoin de rappeler la longue affaire du contrat illégal et abusif d'Alain Joissains qui doit près d'un demi million d'euros aux Aixois ? La garde à vue de décembre dernier sur une affaire d'emplois de faveur ? Les gesticulations et la politique de la chaise vide lorsqu'il s'est agi de la fusion de l'université, de la participation au syndicat mixte des transports ou de la défense d'Aix dans la Métropole ?
Maryse Joissains n'aura vraiment rien épargné aux Aixois en dégradant l'image de notre ville, en n'écoutant pas ou si peu les habitants, en ne dotant pas la ville des outils que sont le Plan local d'urbanisme, le Plan de déplacements urbains et le Plan local de l'habitat. Elle a raté, au prix fort pour les contribuables, le système des vélos et la mise en place du nouveau réseau des bus, pour ne citer que l'essentiel. Jamais, notre ville n'a assisté à pareille casse, à tel mépris et à telle incompétence.
Les 23 et 30 mars seront décisifs pour changer la donne. Il ne faut plus retarder l'occasion de demander au clan Joissains de faire ses baluchons et de se tenir éloigné de la vie politique…

joissains canard 19

Une terrasse en forme de grand hangar s'est installée sur la place des Cardeurs, non seulement en toute illégalité mais en s'appropriant un banc public scellé au sol comme celui-ci en le privatisant dans l'espace intérieur de l'établissement.
On peut par ailleurs juger du stationnement anarchique de véhicules sous les fenêtres de la mairie à quelques mètres de là...

cardeurs 14

La réaction d'Edouard Baldo aux élucubrations de campagne de Maryse Joissains

montaiguet polyclinique HLM prov 18

La réaction du président de l'association des Paysages de Cezanne

bonfort lettre ouverte

La réaction du président d'Aix-Marseille-Université

AMU berland prov 18AMU berland prov 18

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 14 mars 2014

Avis d'expulsion imminente de Maryse Joissains de la mairie

Embrouille et boursouflure. Maryse Joissains ose tout. A 10 jours de l'élection, son PLU serait enfin prêt. Ouais, sauf que ça fait seulement 13 ans qu'on l'attend… 

joissains ravi 116 C - Copie

Dans une opération sauve-qui-peut les meubles, Maryse Joissains s'est fendue d'une conférence de presse pour présenter une fois de plus quelques vessies qu'elle voudrait faire passer pour des lanternes. Sujet de cette nouvelle embrouille ? Le Plan local d'urbanisme. Ne riez pas, c'est aussi réussi que l'ubuesque nouveau réseau de bus. Et c'est peu dire...
Petite revue de ses déclarations.
D'abord, sur ses concurrents qui l'affronteront dans une semaine. "S'ils passaient, il leur faudrait des années pour apprendre à mettre comme nous le territoire en musique." Peut-on faire confiance à une élue qui, elle, n'a pas réussi à faire voter un PLU en treize ans de mandat ?
"Le PLU est prêt depuis décembre dernier. Mais je n'ai pas souhaité le présenter pour ne pas que ce document soit utilisé à des fins électoralistes." Mais faire une conférence de presse pour s'en vanter, ce n'est pas faire de l'électoralisme, peut-être ?
"Et je le promets aujourd'hui, si nous sommes élus, il sera voté en juin. Et nous irons l'expliquer aux Aixois." Un pari risqué : elle ne sera plus maire d'ici quinze jours. Et un aveu : s'il faut aller l'expliquer aux Aixois, c'est qu'il ne l'a pas été pendant son élaboration, et pire, la concertation a été un échec.
Et son adjoint d'ajouter : "Il nous a fallu plusieurs fois reprendre le PLU pour le conformer aux normes, les Grenelles notamment, qui n'ont pas arrêté d'évoluer." Ah bon ? Et comment ont fait les autres grandes villes qui ont un PLU depuis des années ? Elles ont tout simplement apporté les ajustements au fur et à mesure.
Mais on sait bien pourquoi Aix a accumulé ce retard. Maryse Joissains a agi au coup par coup selon les opportunités sans jamais avoir envisagé une vision globale de l'évolution du territoire.
Et que prévoit-elle maintenant ? Environ 900 logements par an pour les 15 prochaines années. Un, le préfet a retoqué le Plan local de l'habitat pour l'insuffisance de ses prévisions. Deux, pour la première fois depuis 100 ans, la démographie aixoise a baissé de 1,29%. Et à qui cela profite-t-il ? Aux familles les plus aisées qui peuvent se payer des logements au prix fort et qui forment une partie de l'électorat captif de Joissains. Autrement dit, les visées politiques passent avant les réponses aux besoins réels de toutes les couches de la population.
Enfin, l'énormissime bouquet de fleurs qu'elle estime pouvoir s'adresser, en pure modestie bien sûr mais toutes chevilles enflées : "Question urbanisme, nous avons un bilan extraordinaire." Comment croire pareille vantardise venant d'un maire qui a tout raté, PLU, PLH et PDU (Plan de déplacements urbains) ?
"Un bilan que même mes adversaires ne critiquent pas !" Déjà atteinte d'aveuglement, le serait-elle aussi de surdité ? C'est sans doute qu'elle n'a pas entendu la déflagration des critiques de la plupart des autres candidats lors de tous les débats contradictoires de la campagne… auxquels elle a refusé de participer.
Voilà, maintenant les Aixois savent à quoi s'en tenir. Pour ma part, je ne vois qu'une mesure pour assainir la situation : expulser sans délai Maryse Joissains de la mairie dès le 23 mars.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 27 février 2014

Ma campagne électorale en quelques photos

Aujourd'hui, je délaisse provisoirement le récit des turpitudes du clan Joissains et de ses faux et bientôt rabibochés concurrents de droite pour vous faire partager, à 25 jours du premier tour, quelques images de la campagne d'Edouard Baldo.
Les colistiers et les militants sont tous sur le pont pour faire connaître les détails du projet qu'il présente dans le cadre de l'élection municipale. Comme je m'y étais engagé, je prends ma part dans l'action en y mettant toute mon énergie et beaucoup d'enthousiasme.
Voici une sélection d'instantanés marquants et, en prime, une petite vidéo…
                                         (Clic sur chaque image pour agrandir)

baldo inauguration local 7

En route pour l'inauguration de la permanence d'Edouard Baldo rue des Cordeliers

baldo liste 29

Lors de la présentation de la liste au Centre de congrès

LAC Puyricard 13

A Puyricard pour la présentation de notre projet "La Dynamique en action"

LAC 3

A l'IEP pour représenter Edouard Baldo sur le thème de la démocratie de proximité

baldo filipetti 3

Au côté d'Aurélie Filippetti, ministre de la culture, en visite à notre permanence

baldo 11

Avec Edouard Baldo et Jean-Louis Bianco, président de l'Observatoire de la laïcité

baldo conf presse éthique 23

En conférence de presse pour la signature de la Charte Anticor

baldo balade urbaine 24

Lors de la "balade urbaine" pour dresser le diagnostic urbain de la ville

baldo campagne 19

En réunion publique de campagne à la brasserie Bagatelle au Jas de Bouffan

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 21 février 2014

Mairie 2014 : Le clan Joissains taillé en pièces par Libération

Vous n'avez peut-être pas lu l'article de Libération d'hier sur le clan Joissains ? Ayant moi-même contribué à l'enquête, c'est avec jubilation que je vous le propose ici...

joissains libé 20

Libération a publié jeudi deux pages sur l'élection municipale d'Aix. Le dossier a surtout porté sur la situation délicate de la maire sortante.
Titre : La Ville d'Aix prête à mettre un terme au festival Joissains ?
La journaliste n'a pas épargné son temps et a mené toute son enquête sur place en contactant de multiples interlocuteurs. J'ai fait partie des personnes qu'elle a souhaité rencontrer. L'entretien a duré une bonne heure. J'ai donc dit tout ce que j'avais à dire en fonction des questions posées et, comme je n'ai pas l'habitude d'y aller par quatre chemins, je me suis bien évidemment réjoui de pouvoir moi aussi apporter ma contribution, toujours secourable, tempérée et même joviale, cela va sans dire, lorsqu'il s'agit d'aider à brosser le portrait de Maryse et Alain Joissains. 
Au final, la somme d'éléments d'information recueillis et mis bout à bout par la journaliste donne un résultat qui ressemble fort à une véritable tuerie en règle.
Je vous laisse découvrir tout ça... avec un même plaisir bien sûr. 
Une seule petite coquille dans l'article : Maryse Joissains n'est pas née à Toulouse mais à Toulon.

(Pour un meilleur confort de lecture, clic sur le rectangle en bas à droite du document) 

Et aussi ceci dans le journal Les Echos

Une campagne rattrapée par les affaires :
http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203329087755-aix-en-provence-une-campagne-rattrapee-par-les-affaires-651844.php
Indicateurs clés d'Aix-en-Provence :
http://communes.lesechos.fr/municipales-2014/aix-en-provence

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 10 février 2014

Contrat annulé : Vers une nouvelle escroquerie des Joissains ?

Maryse Joissains a demandé à Alain Joissains de rembourser une partie dérisoire des salaires illégaux perçus. Problème : c'est la totalité qu'il doit restituer...  

joissains ravi 115

Voulez-vous rire encore un peu avec Maryse Joissains ou vous mettre un peu plus en rage contre elle ? Oui ? Eh bien, en voici au moins une nouvelle occasion.
Sur son site de campagne de candidate, dans un communiqué daté du 28 janvier intitulé "Une affaire concernant le maire d'Aix", Maryse Joissains se lance avec force détails dans un réglement de comptes contre Philippe Neveu, son ancien directeur général des services de la Communaut du Pays d'Aix, qui a ouvert les hostilités depuis qu'il s'est estimé mal traité par elle.
Le pointant d'un doigt qui se veut vengeur, elle le rend responsable de ses déboires et déploie toute son énergie pour justifier les choix, tous légaux selon elle, qui l'ont amenée à être convoquée à l'hôtel de police de Marseille en décembre dernier et à l'être aussi devant le juge dans quelques semaines puisque la date initialement prévue a été repoussée sous le motif que son avocat avait une affaire importante à défendre le 31 janvier.

Une tentative d'escroquerie de plus ?

Mais il n'y a pas que cela ! Dans son texte, long comme son double mandat, elle évoque aussi l'affaire du contrat illégal annulé d'Alain Joissains pour s'en prendre à son ex directeur de la CPA qui, il est vrai, n'a pas hésité à déposer en son propre nom un recours de plus auprès du Tribunal administratif, cette fois pour faire annuler la délibération du conseil municipal du 18 novembre qui avait autorisé la maire à se pourvoir en cassation contre moi.
Faut-il le préciser, cela ne veut aucunement dire que Philippe Neveu, qui m'en a courtoisement informé, entre dans ma procédure pour faire cause commune ou même se substituer à celle-ci. Il a en effet parfaitement le droit d'agir comme tout contribuable y trouvant un intérêt suffisant pour contester en toute indépendance une délibération.
Or, Maryse Joissains, poursuivant également Philippe Neveu de sa vindicte sur cet autre sujet, vient incidemment y mêler l'affaire du contrat illégal, sans citer mon nom, pour annoncer qu'elle a "demandé aux services de la Ville d'établir le titre de recettes contre son mari pour le trop perçu" puisque, dit-elle, "l'arrêt de la Cour d'appel [qui était en ma faveur] est exécutoire".
Oh la bonne nouvelle ! Sauf que, même si c'est déjà le début de l'aveu d'un abus, ce message est en fait une belle double tromperie.
D'abord, parce que c'est la totalité des salaires qu'il lui faut rembourser et pas seulement un "trop perçu". La raison est simple : le contrat étant annulé, il n'a plus de base légale, il est donc réputé n'avoir jamais existé et le travail effectué itou.
Ensuite, parce qu'on me rapporte qu'au lieu d'un trop perçu que j'ai chiffré à 167.806 euros, elle demanderait à Alain Joissains de ne restituer qu'une somme autour de 70.000 euros déduction faite de primes et autres avantages. Là, on est carrément dans la tentative d'escroquerie.
Pour couronner le tout, si les services de la Ville peuvent en effet calculer ce montant ou le réel, il appartient au Trésor public de donner son avis sur la somme globale due et d'en faire recette par exécution conforme par le préfet de l'arrêt de la Cour administrative d'appel.

joissains blog affaire neveu castro 1

Rappel : Selon mes calculs les plus précis, la somme brute représentant les salaires versés pendant sept ans à Alain Joissains s'élève à 475.778 euros au lieu de 307.972 euros, soit un surpassement de 167.806 euros (35,27% de trop).

Le communiqué intégral est ici :
http://marysejoissains.com/aix-en-provence/municipales/une-affaire-politique-concernant-le-maire-daix-en-provence/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 31 janvier 2014

Tous à l'abordage avec la liste d'Edouard Baldo !

La liste d'Edouard Baldo pour l'élection municipale de mars a été présentée mercredi soir. Et je suis fier et heureux d'en faire partie sous le signe de l'éthique...

baldo liste 29
Crédit photo montage de mon ami André V.

Aujourd'hui, j'ai envie de me faire vraiment plaisir. Peut-être partagerez-vous ma bonne humeur et ma joie. Mais nul n'y est forcé. 
Mercredi en soirée, Edouard Baldo a dévoilé la liste des 55 candidats qu'il conduira pour l'élection municipale. La salle du Centre de congrès débordait de monde et ce fut une grande satisfaction.
Depuis le début de mon parcours politique, c'est la quatrième fois que je figure dans une équipe et cette fois-ci aux côtés de mes amis Edouard Baldo et Noëlle Ciccolini-Jouffret.
Avec eux, j'ai la certitude que nous ferons triompher l'éthique pour que notre ville d'Aix soit enfin débarrassée et assainie de toutes les dérives qui ont cours depuis plus de dix ans (je veux rester mesuré, même si d'autres mots moins sympathiques me chatouillent l'esprit).
Voilà, je n'en dirai pas plus. Je vous laisse découvrir cette suite. 

baldo liste trombi - Copie

baldo liste 29

baldo liste 29

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

mercredi 29 janvier 2014

Au côté d'Edouard Baldo pour le choix de l'Ethique en politique

J-53 pour l'élection municipale. Je soutiens Edouard Baldo parce qu'il sera selon moi le maire qui agira vraiment pour l'éthique. Il vient de signer la Charte Anticor...

baldo conf presse éthique 23
Lors de la conférence de presse d'Edouard Baldo sur l'éthique,
avec Jean-Claude Roger et Adrien Roux de l'association Anticor 13

L'élection municipale approche et la campagne électorale s'accélère. Et ce n'est pas un secret, je me suis engagé de toutes mes forces en faveur d'Edouard Baldo car je suis convaincu qu'il est le seul candidat qui, élu maire, pourra enfin faire changer les mœurs politiques à Aix-en-Provence.
L'une des raisons profondes qui ont déterminé mon choix tient à un élément essentiel inscrit dans les nombreuses propositions contenues dans son projet. Edouard Baldo a en effet décidé de faire de l'éthique un principe absolu placé au cœur de toute son action.
Il y a quelques jours, il m'a demandé d'être présent à son côté à l'occasion d'une conférence de presse portant précisément sur ce thème et au cours de laquelle, liant ses actes à ses paroles, il a été le premier à signer officiellement la Charte Anticor pour l'élection municipale qui énumère un ensemble de règles rigoureuses devant trouver leur traduction concrète dans la vie publique, notamment s'agissant de celle des élus.
Ayant mené divers combats juridiques au long cours visant à faire respecter la stricte application de la loi, je ne puis qu'être satisfait de ce grand nouveau pas franchi pour contribuer à éradiquer les abus et assainir enfin les conduites politiques. 
Ce mercredi, à 18h30 au Centre de congrès Carnot, a lieu la présentation de la liste conduite par Edouard Baldo. J'invite les lecteurs de mon blog qui le souhaitent à venir y assister nombreux. Ce sera là un autre moment important dans l'affirmation de notre volonté d'agir résolument pour l'intégrité et la transparence, et de redonner corps à la vie démocratique ainsi que confiance aux Aixoises et aux Aixois.

"Mairie 2014 : Avec Edouard Baldo, seul candidat de l'éthique" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2013/03/22/26708859.html

 La Provence 24 janvier 2014

baldo conf presse éthique 23

baldo conf presse éthique 23

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

lundi 27 janvier 2014

Jean-Noël Guérini encore candidat au Sénat où il ne fiche rien

Jean-Noël Guérini est de nouveau candidat au Sénat. Même s'il n'y met plus les pieds et que son bilan est nul, il vise surtout l'immunité parlementaire…

Guerini sénat candidat en 2014

Il est du genre très gonflé Jean-Noël Guérini. Et c'est à ça qu'on le reconnaît !
Présentant ses vœux et ses règlements de compte lors d'une conférence de presse guignolesque, il a annoncé qu'il serait de nouveau candidat aux élections sénatoriales de septembre prochain et sans investiture du parti socialiste où il n'est plus en odeur de vertu.
Ne reculant devant aucune forme de comique, il motive sa décision ainsi : "Je mènerai la bataille pour la défense de nos territoires à la Haute Assemblée, de manière déterminée, pour soutenir la cause des Bouches-du-Rhône et de ses habitants. Ces choix, je les ai faits en mon âme et conscience, en pesant longuement leurs conséquences politiques. Je les ai faits parce que je suis fidèle à mes convictions."
Plus imposteur et lourdingue que ça, on ne fait pas. Car, peu importe pour lui que le juge Charles Duchaine l'ait mis trois fois en examen de façon extrêmement grave. Et peu lui importe qu'il ait fait l'objet de deux levées de son immunité parlementaire suite aux soupçons de malversations de toutes sortes à son encontre.
Mais il y a pire dans ses pitreries - si tant est qu'on puisse les nommer ainsi. Pourquoi persister à vouloir rempiler au Sénat, alors qu'il est patent qu'il n'y met pas les pieds depuis belle lurette et qu'il n'y fiche strictement rien ?
En fait, pas la peine d'aller chercher l'explication bien loin. En cas d'élection, il y retrouverait de plein droit son immunité. Espérons simplement que les grands électeurs ne seront pas dupes de cette grotesque manœuvre.

L'inactivité de Jean-Noël Guérini au Sénat en 2013 et 2012 

guerini sénat 2012 2013

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]