samedi 12 mai 2018

Ravi de mai : Quand le fric aggrave les inégalités entre riches et pauvres !

une ravi 162

Notre région est parmi les plus riches de France. C'est aussi celle où les écarts entre très riches et très pauvres sont les plus grands. Les riches se concentrent en Côte d'Azur mais aussi, eh oui ! à… Aix avec 1872 assujettis à l'ISF devenu IFI !
Savez-vous que le quartier Périer dans le 8ème à Marseille est le plus riche du pays !
Le Ravi de mai a recueilli les données disponibles les plus significatives sur les inégalités. Plus on est riche, plus on encaisse. Plus on est pauvre, plus on dégringole. Pas seulement en termes de revenus mais aussi dans la ségrégation spatiale qui assigne les habitants dans des quartiers qui leur ressemblent. La grande enquête du mensuel présente ainsi l'avantage de faire le tour de la question qui fait apparaître les 15% de ménages en situation de pauvreté voire de misère totale.
Autres sujets intéressants : Aix et l'abattage des platanes, la réforme annoncée de l'apprentissage qui va porter un coup dur au monopole public des centres de formation des apprentis pour les mettre aux mains des entreprises, un reportage sur l'extrême extrême-droite maurrassienne, et des nouvelles sur des élus qui marchent à la godille pour leurs propres intérêts.
Et, comme chaque mois, toutes les rubriques exclusives et inattendues que le Ravi sait aller dénicher là où personne d'autre ne va.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire d'avri
l :
http://www.leravi.org/spip.php?article3000
Le Ravi sur Facebook
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 10 avril 2018

Ravi d'avril : L'hôpital public est malade. Quelle thérapie pour le sauver ?

une ravi 161

Surtout éviter de chuter, de se briser la jambe, de faire un infarctus et même de faire le caprice d'un cancer. Il va falloir s'y résoudre car tout cela pourrait bientôt être interdit. Il faudra veiller à ne pas être malade car l'hôpital public l'est et se trouve sans un piteux état. La priorité est donc de le soigner avant qu'il puisse s'occuper de nous dans les meilleures conditions. Tout cela n'est-il pas logique finalement ?
Dans son enquête d'avril, Ravi dresse un constat sans concession du service public de la santé. Ce n'est pas une vue de l'esprit. On s'en aperçoit à l'occasion d'une demande de rendez-vous, d'une urgence, d'une intervention chirurgicale ou d'un séjour par nécessité. 
C'est un fait. Il manque des lits, des personnels, des équipements de proximité et des budgets adaptés pour faire tourner la machine avec efficacité et sérénité. L'Etat cherche à faire des économies et taille ses contributions à la serpe au détriment de la qualité des soins.
L'hôpital n'est pas une entreprise du CAC40, c'est un service public dont les actionnaires sont les usagers. L'accès aux soins n'est pas une faveur, c'est un droit.
Amis lecteurs, ne ratez pas ce numéro du Ravi qui ne peut laisser personne indifférent. L'hôpital nous concerne toutes et tous, de la naissance à la mort.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss
Le sommaire d'avril :

http://www.leravi.org/spip.php?article2980
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 5 mars 2018

Dans le Ravi de mars : Les grosses gamelles de la restauration collective

une ravi 160

Qu'y a-t-il dans les assiettes de la restauration collective ? De l'industriel, du bio ou du vegan ? Est-ce bon et combien ça coûte ? Le privé fait-il mieux que la régie directe ? Se pose-t-on toutes ces questions au moment où l'on mange ?
Cela valait bien une enquête. Le Ravi de mars l'a faite en allant humer le fumet des marmites qui exhalent parfois des relents dont se fichent les prestataires que seuls les profits intéressent.
Ce sont ici les mêmes inquiétudes que chacun rencontre devant les rayons des supermarchés ou lorsqu'on découvre des menus longs comme le bras affichés aux portes des restaurants.
Et l'on se doute bien que quelque chose cloche. Du surgelé, peu d'ingrédients nobles, pas mal de pesticides, des "E" mystérieux partout, du sucre, du sel pour tromper la fadeur, du gras et même de l'eau pour gonfler le poids des aliments, du faux local et au final une vraie arnaque.
Et la santé dans tout çà alors ?
Les moins jeunes se souviennent des bons plats faits maison, des délicieuses recettes originales q
ui permettaient de ne rien jeter, de l'impatience et du régal de passer à table. 
Voyez maintenant le sommaire ci-dessous pour constater qu'avec le Ravi il n'y a pas non plus la moindre tromperie sur la marchandise : tout est frais et fabriqué sur place, sans produits additifs ou substances cancérogènes. Un menu de chef étoilé à prix raisonnable ! Allez, bon appétit !

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de mars :
http://www.leravi.org/spip.php?article2956
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 5 février 2018

Le Ravi de février : La solidarité est un devoir d'humanité

une ravi 159

Que fait-on spontanément si quelqu'un tombe ou risque de se noyer ? Nous réagissons sans même nous poser de questions et lui portons secours avec la force mystérieuse de l'instinct de survie. Nombreux sont ceux qui appliquent cette simple règle pour aider des migrants qui luttent dans des conditions inhumaines pour tenter de sauver leurs vies.
Des associations et des citoyens œuvrent chaque jour par des actions empreintes d'humanité et de dignité, parfois aux limites de la loi qui ne le leur permet pas. C'est ce déni de solidarité qui veut les empêcher d'agir pour leurs semblables.
Le Ravi a enquêté sur les multiples initiatives qui se développent dans notre région. Tout le monde a entendu parler des procès que l'on fait à ceux qui accueillent des migrants pour les soustraire à leur triste sort. Ne ratez pas ce reportage qui en dit bien long sur ces situations dramatiques.
Ne passez pas non plus à côté des autres sujets de février : les magouilles d'élus dans le Var,  les loufoqueries de la ligne TER, le projet piégé de rénovation du quartier Noailles, les déclarations stupéfiantes de Muselier à la presse et l'interview du député Mohamed Laqhila. Je ne partage pas nombre de ses points de vue. Alors, n'allez pas croire que je lui fais de la publicité. En revanche, j'aime le portrait de Fathi Bouaroua (Fondation Abbé Pierre), une personnalité toute en actes.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de février :

http://www.leravi.org/spip.php?article2937
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :

http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 12 janvier 2018

En janvier, le Ravi nous fait le coup du GoRavi : excellent !

une ravi 158

Pour sa parution de janvier, le Ravi nous gratifie d'un bel encart GoRavi sur le modèle du pastiche Gorafi. C'est truculent et bien vu. A jurer que les informations sont authentiques.
Les articles s'appuient sur des sujets d'actualité détournés pour la circonstance en écrits quasi crédibles. Une bonne occasion de nous pousser à ne pas se laisser duper par tous les faits divers gonflés à l'hélium, les pseudo informations et les intox qui circulent à longueur de journée dans certains médias et les réseaux sociaux. 
Plus sérieux, il y aussi un article sur le curieux centre d'appel d'un opérateur téléphonique basé à Marseille. Et une chronique intitulée "Au pays des francs-Macrons", un portrait de Jean-Claude Gaudin, fracassant de déclarations à l'emporte-pièce, la chasse aux pauvres de Martine Vassal, les théories du complot qui gagnent hélas la crédulité des adolescents, de nombreuses brèves qu'on ne déniche nulle part ailleurs et toujours des rubriques caustiques illustrées de dessins bien croqués.
Deux pages sont dévolues à l'appel urgent aux lecteurs pour continuer à faire vivre ce journal pas comme les autres. Ne pas hésiter à étrenner l'année avec soutien et sourire, une bonne façon intelligente de mieux faire passer les indigestions habituelles produites par les grands plats avariés des médias.

une ravi 158 goravi

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de janvier :

http://www.leravi.org/spip.php?article2921
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :

http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 5 décembre 2017

Ravi de décembre : Enquête sur la tendance à la privatisation de la culture

une ravi 157

Les collectivités publiques jouent-elles encore un rôle de soutien aux acteurs culturels ? Tout doit-il passer par des financements privés ? De vraies questions à se poser quand on voit l'évolution à la baisse des subventions. 
Le Ravi de décembre a donc mené son enquête. Amis des programmes et événements culturels et festifs, voyez ce qui se trame en coulisses.
Alors qu'une suite de Marseille Provence 2013 se profile à l'horizon 2018, le monde de l'entreprise s'empare du projet à l'écart des décideurs publics qui ne trouvent rien à redire ou presque.
L'idée de profit doit-elle primer sur la diffusion de la culture ? Et à qui seront réservés ces moments culturels ? Aux habitués, aux connaisseurs qui en profitent toujours ? Ou à toutes les strates de la population qui méritent aussi de découvrir et de partager ces manifestations ?
La culture est-elle pour tous ou pour les initiés ? Quid de la fonction émancipatrice de l'éducation populaire ? Est-il déjà trop tard pour s'interroger sur cette tendance à la privatisation ?
En achetant le mensuel, vous saurez également tout sur les frasques de Muselier qui en est à son troisième directeur et de Bernardini qui continue à s'empêtrer dans des errements délictueux.
Il serait dommage de se priver des informations du Ravi qui a besoin plus que jamais du soutien d'abonnés et de lecteurs pour assurer sa survie.    

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de décembre :

http://www.leravi.org/spip.php?article2899
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 10 novembre 2017

Ravi de novembre : Aix-Marseille Université, une gestion très discutable

une ravi 156

A Aix, le plan Campus avance. Personnellement, j'ai un peu de mal à reconnaître ce qu'il reste des bâtiments où j'ai fait mes études. Je m'en réjouis cependant car ils étaient bien délabrés, et même devenus indignes. Les nouvelles architectures ne sont pas toutes à mon goût. Je trouve qu'elles resssemblent trop à des formes interchangeables qu'on pourrait implanter n'importe où et qui ne tiennent pas compte des caractérisques locales.
Dans le quartier des facultés, les bâtiments sont disparates, sans doute parce que les concepteurs ont voulu imprimer chacun sa marque. Bon, les lieux sont fonctionnels, comme on dit. D'accord. Mais pourquoi ne pas avoir cherché à créer une harmonie des ouvrages convenant à l'empreinte aixoise ?
Loin de ces interrogations, le Ravi de novembre a mené l'enquête sur les choix de gestion des facs. Derrière la façade, on découvre bureaucratisme, privatisation, précarité. Les étudiants ont-ils tous les mêmes chances ou sont-ils tenus de se couler dans le moule qu'on leur propose ? On le perçoit bien avec les questions qui se posent à chaque rentrée universitaire et, celle de cette année, n'a pas manqué de révéler les difficultés d'accueil et d'orientation des étudiants. Il ne faut pas rater cette enquête particulièrement édifiante. Pour les autres articles et rubriques, voyez le sommaire ci-dessous qui ne laisse pas non plus indifférent.

Où est l'harmonie architecturale dans tout ça ?
Clic sur l'image pour agrandir)
fac campus fenouillères

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de novembre :

http://www.leravi.org/spip.php?article2873
Le Ravi sur Facebook
:
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 12 octobre 2017

Ravi d'octobre : La réforme du code du travail ira-t-elle En Marche arrière ?

une ravi 155

Les annonces de modification du code du travail pourront-elles toutes être mises en application ? Les manifestations de rue de ce mois d'octobre auront-elles un impact suffisant pour faire reculer le pouvoir ? Le Ravi est allé sonder les députés et militants provençaux du mouvement présidentiel. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont pas tous aussi clairs que ce qu'ils veulent bien le dire. Il faut lire cette enquête pour prendre la mesure de l'ambiance cacophonique qui règne au sein des structures d'En Marche.
En parallèle, le mensuel relate les protestations diverses liées aux pratiques dans les entreprises et aux droits sociaux et professionnels attachés à l'emploi ou à la précarité.
Il n'est pas jusqu'à l'aide sociale à l'enfance qui ne soit en souffrance due à la pénurie de création de places d'accueil ou au manque d'éducateurs.
Découvrez aussi cet article sur l'état inquiétant de la Méditerranée polluée par les plastiques qui pénètrent jusque dans le ventre des poissons. De quoi dégoûter de la bouillabaisse.
La politique locale n'est en reste avec un compte-rendu du conseil municipal de Saint-Raphaël qui n'est pas moins surprenant que celui d'Aix.
En dernière page, le Ravi tire le portrait d'une chanteuse populaire des années soixante qui vit en partie à Aix et qui "en appelle à la tendresse" (oui, il s'agit bien de Michèle Torr). Mais qui ne refuse pas de chanter en toute complicité aux côtés d'élus frontistes de Marseille (Ravier) et du Vaucluse (la fifille Le Pen). Moi, je l'aimais bien. Avant. Désormais, je me demande s'il faut encore accepter de l'"emmener danser" comme elle l'entonne dans une autre de ses chansons.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire d'octobre :

http://www.leravi.org/spip.php?article2854
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :

http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 8 septembre 2017

Le Ravi de septembre : Plein de surprises... dont celle de ma caricature !

Pour la rentrée de septembre, le Ravi fait fort. Dans la multitude des sujets, il y a un excellent compte-rendu du conseil municipal d'Aix de juillet. Et, surprise, ma caricature pour illustrer l'article ! Je me demande encore si je vais pouvoir m'en remettre...

une ravi 154

Il y a du lourd et même un peu plus dans le Ravi de septembre. Pas seulement pour le dossier sur le système carcéral. Ou ceux sur le dispositif des enfants en difficulté scolaire ou sur les conditions désastreuses d'élevage des poules. Il y a une ribambelle de sujets politiques bien frappés : la vie dans les quartiers nord qui n'est pas toujours prise au sérieux, l'activisme d'un groupuscule de l'Action française qui milite pour le retour du roi, les nouveaux coups fourrés à la mairie d'Istres, et le mystère des listes électorales de Marseille avec 85.000 électeurs n'habitant pas à l'adresse indiquée ! A lire également une excellente étude sur les spécificités qui caractérisent le pouvoir des maires du sud. Et un regard sur la corruption en Tunisie qui révolte de nouveau la population. 
Et puis, et puis… GROSSE SURPRISE, le compte-rendu façon le Ravi du conseil municipal d'Aix de juillet. Et là, comme un choc, je me découvre en caricature en compagnie de mon collègue et ami Hervé Guerrera et de Gérard Bramoullé, l'adjoint aux finances. Le trait est plutôt forcé et vif. Mais c'est ce qui rend une caricature efficace, non ? 
Pour donner une idée de la chose, je joins cette miniature de l'image dans l'espoir que la curiosité de mes lecteurs les incitera à acheter le mensuel pour profiter de la totalité de la page avec ses illustrations et sa narration ciselée et minutée.

ravi septembre 2017 CM AIX 15% - Copie

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de septembre :

http://www.leravi.org/spip.php?article2812
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :

http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 10 juillet 2017

Le Ravi corse son numéro de l'été...

une ravi 153

C'est l'été. Et comme beaucoup, vous rêvez de la Corse ? Le numéro de juillet-août du Ravi vous y transporte à peu de frais. Vous voulez vraiment découvrir ce qu'il y a derrière les cartes postales pour touristes ? Bonne question à laquelle notre mensuel apporte un éclairage mêlant bons côtés et interrogations en essayant de ne pas tomber dans les clichés aussi faux qu'injustes.
Aux législatives, des nationalistes viennent d'être élus à l'Assemblée nationale. Quel sens donner à cette première ? Et puis, quels sont les liens qui existent entre l'île et la région Provence-Alpes-Côte d'azur ? Que suscite la simple évocation du nom Guérini ? Je ne dévoilerai rien ici. Il faut lire le journal. On sera étonné d'apprendre quelques vérités peu ou jamais dites.
Le Ravi revient également sur les résultats des élections, toujours avec ce regard spécifique qui est sa marque de fabrique.
Il y a aussi un article sur des projets relatifs aux énergies renouvelables à l'initiative de citoyens. Et une brillante interview d'Olivier Py, directeur du Festival d'Avignon, qui donne son point de vue sur les relations de la manifestation avec les quartiers populaires, dans la lignée de Jean Vilar. Alors, et c'est là le plaisir, pour sortir des sentiers battus et emprunter les chemins de traverse de l'information libre
 non formatée, un seul réflexe, acheter le Ravi, et un seul mouvement, entamer sa propre réflexion.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]