dimanche 6 mai 2007

Mon blog : Six mois et quelques heures

I_am_happy

(Clic sur l'image pour agrandir)

Voilà six mois aujourd'hui, je décidais d'ouvrir ce blog. J'y ai publié presque autant d'articles que de jours dans une année. On m'avait dit que je me lançais dans une entreprise qui nécessitait de la détermination, de la ténacité et de la persévérance. Pas faux. Mais vos visites de plus en plus nombreuses et vos encouragements chaleureux me confortent dans mon idée première : ouvrir un espace d'informations et d'opinions. J'ai donc fait prendre ce chemin à mon blog pour qu'il ressemble plus à un mini-journal qu'à… un blog.

Je sais que beaucoup de personnes relaient mes "posts" et les signalent à leur entourage. Je les en remercie ici vivement. Pour tout vous dire, je n'ai jamais éprouvé ni lassitude ni déplaisir à écrire et à illustrer mes articles. Alors, je vais continuer d'alimenter chacune de mes pages comme si c'était la première, comme si c'était la dernière, disait le poète. Quant à vous, prenez donc le temps, si je puis me permettre, en ce jour de vote, de lire ou de relire certaines de mes rubriques, là à gauche et à droite de cette colonne. A demain, encore une fois !

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 21 avril 2007

Et si c'était Alex@ndre ?

Edition spéciale, en exclusivité sur mon blog

Personne n'y avait pensé, les Français, oui !

(Clic pour vérifier)

http://www.jepreside.fr/?id=204198&check=19057f3fa0aa49b9b3034e68f96e5878

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 25 février 2007

Vous voulez me faire remarquer ou quoi ?

Hou la la ! Mais c'est inquiétant ça ! Vous ne devenez pas trop sympas avec moi ? Vous voulez me faire remarquer ou quoi ? C'est ça ? Vous voulez m'attirer des ennuis avec Joissains ou, pire, avec mes amis ? Vous voulez que le maire me fasse des procès comme ceux qu'elle perd chaque fois ? Vous voulez faire exploser mon ordinateur ? Vous voulez me condamner aux travaux forcés ?

Honnêtement, je ne sais plus où me mettre. Je trouve que vous y allez un peu fort ces temps-ci. Ici, vous m'encouragez à ne pas lâcher le morceau. Là, vous classez mon blog comme étant "le plus prolifique des blogs politiques aixois". Vous ajoutez même qu'il faut avoir "une pensée pour L.-A. Castronovo qui doit probablement passer de longs moments à travailler sur son blog." Vous allez jusqu'à dire que certains de mes articles sont "drôles et pertinents". Ou bien encore que je suis "inépuisable" ou que j'ai "beaucoup de détermination".

Mais, dites-moi un peu, qu'est-ce qui vous prend ? Bon, d'accord, d'une certaine façon, sans vous en rendre compte, vous avez tourné accros à mon blog et c'est devenu irréversible. Ce n'est pas bien grave, même si ça va s'aggraver.

Mais, en ce qui me concerne, je tiens à rassurer tout le monde, je vais bien. Je ne me prends pas la tête, je laisse plutôt les autres se la prendre. C'est vrai, des infos, j'en ai plein et vous ne serez pas frustrés. Parce que, après tout, ce n'est pas parce qu'autres ne font pas le maximum que je vais me satisfaire du minimum. Mais, cela n'a rien d'un exploit quand même.

Vous le savez sans doute, dans mes vies pas si lointaines, j'ai eu la chance d'avoir pratiqué la rédaction journalistique. Ce qui, je l'avoue, me facilite la tâche et ne dévore pas mon temps outre mesure. En revanche, et vous l'avez pressenti, j'ai un secret que je peux bien vous révéler. Aimer lire, aimer écrire, aimer la vie publique, défendre des convictions, ce n'est pas un labeur, c'est un bonheur. Et comme mon blog est greffé dans mon cerveau, je n'ai qu'à lui dicter directement ce que j'ai à dire, quand je veux, où je veux, comme je veux.

C'est peut-être cela que vous semblez vouloir partager avec moi. En tous cas, j'en serais flatté et ravi.

Bon, maintenant, ce n'est pas tout. Il ne vous reste plus, si je puis abuser, qu'à diffuser l'adresse de mon blog autour de vous. En quelque sorte, soyez ambassadeurs et partageurs. Le portail est grand ouvert. C'est juste là, en face de vous. Merci.

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 17 février 2007

Roland Castro, le citoyen au nom cousin

Roland_CastroJe ne peux résister à la tentation d'adresser un clin d'œil d'amitié à Roland Castro, ne serait-ce que par cousinage de patronymes. D'autant que, il y a une quinzaine d'années, il avait fait un petit tour à Aix pour nous parler de politique de la ville.

C'est dans le cadre d'activités associatives que nous l'avions invité à venir bousculer nos idées un peu reçues dans un domaine qu'il connaît bien en tant qu'architecte urbaniste.

Personne n'a oublié qu'il est à l'origine des programmes "Banlieues 89" que François Mitterrand l'avait chargé de mettre en œuvre.

Homme de conviction à la langue imaginative, homme original à l'humour grinçant, il avait apporté toute son expertise pour éclairer nos envies de projets pour certains quartiers de la ville.

Ce fut un privilège de le rencontrer. Il ne pouvait s'empêcher de tracer des traits sur des feuilles comme un prolongement de lui-même. Il m'avait aimablement offert le plus beau dessin qu'il avait griffonné sur son bloc-notes.

Il se déclare aujourd'hui candidat à la présidence de la République pour défendre les mêmes utopies concrètes de démocratie, de dignité humaine et de bonheur partagé. Je lui souhaite bonne chance pour faire entendre ses coups de gueule dans le tourbillon échevelé de la campagne qui s'ouvre.

On peut visiter le site du citoyen Castro en un clic

utopiesconcretes.org

Posté par CASTRONOVO à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 6 février 2007

Ainsi vit mon blog

Aujourd'hui même, mon blog a trois mois.

A ce jour, j'ai publié une centaine d'articles, pratiquement un par jour.

Cela a sans doute motivé la forte fréquence des visites et le nombre impressionnant de pages lues.

J'avais beaucoup réfléchi avant de me lancer dans cette aventure. J'avais consulté de nombreux sites et blogs pour me faire une idée de ce qu'il faut faire et surtout de ne pas faire ! J'avais donc d'abord conçu une maquette. Puis, j'avais choisi de quelle place j'allais m'exprimer. Ma fonction d'élu et mon appartenance au Parti Radical de Gauche étaient tout indiquées pour signifier que mes écrits seraient majoritairement politiques et fondés sur mes convictions. Cela faisant, mon souhait était évidemment de ne tromper personne sur le sens de mes engagements.

La matière ne manquant pas à Aix, ma passion pour l'information aidant et le privilège de disposer de sources directes sur la vie locale m'ont facilité la tâche. Je savais pouvoir alimenter les parutions à un rythme soutenu. Je suis moi-même surpris par la diversité des sujets que l'on peut aborder. Je ne m'en prive pas.

Certes des critiques m'ont été faites sur la longueur de certains de mes articles. Mais il me paraît qu'il est parfois nécessaire de replacer les choses dans leur contexte, de tenter de mettre à la portée de personnes moins informées des éléments de compréhension. En quelque sorte, de donner un tour "pédagogique" pour ne pas m'adresser qu'aux initiés.

J'ai fait et je continuerai de faire en sorte d'agrémenter l'écriture de formules, d'images, de figures de style qui poussent un peu plus à la curiosité et à la découverte. Bien sûr, on y trouve aussi de l'ironie et j'espère de l'humour. Un texte est forcément plus attrayant s'il porte la griffe de celui qui le produit, s'il possède une façon singulière de raconter et s'il bouscule un peu les convenances ou les clichés.

Mon blog se veut sans langue de bois, ouvert à un parler clair et direct – c'est du moins ce que je tente de faire – pour ne pas laisser de doute sur ce que je pense. Rien n'interdit aux lecteurs de livrer leur opinion, y compris opposée à la mienne, à travers la rubrique "commentaires". J'ai pris pour habitude de ne filtrer aucune intervention et de répondre à chacune. Toutefois, si un visiteur devait ne pas respecter les règles de base qui fondent la loi sur la presse, je n'hésiterais pas à exercer les devoirs et les droits qui m'incombent dans le cadre de ma responsabilité d'administrateur de blog.

Les nombreux messages que je reçois par mail et les commentaires que me font les personnes que je rencontre m'encouragent à poursuivre cette aventure et m'obligent à toujours essayer de faire mieux.

Merci aux assidus qui viennent aux nouvelles chaque jour. Merci aux occasionnels qui picorent au gré de leur temps disponible. Merci à tous ceux qui ont déjà placé mon adresse dans leurs favoris. Merci à ceux qui font ou vont faire découvrir mon blog à de futurs lecteurs en le diffusant auprès de leurs réseaux. A tout de suite.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mardi 14 novembre 2006

Un p'tit coup de promo, ça fait du bien

Vous avez apprécié mon blog ? Vous ne pouvez plus vous en passer ? Alors, pas d'hésitation, mettez mon adresse dans vos favoris. Et revenez fissa !

Posté par CASTRONOVO à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]