Philippe Sevin, humaniste de gauche engagé et ancien conseiller municipal nous a quittés a la mi-novembre. Hommage à un ami...

baldo 7 juin 2013 012 - Copie

C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris sa disparition. Les anciens se souviennent certainement que Philippe Sevin avait mené une liste lors de l'élection municipale de 1977 et avait réussi à rassembler quelque 20% des voix. Mais la représentation proportionnelle n'existant pas alors, il n'avait obtenu aucun siège.
Il avait ensuite été élu dans l'opposition de 1983 à 1989. Sa forte personnalité avait marqué les débats au sein du conseil municipal. Il avait une connaissance profonde des dossiers et excellait toujours dans ses interventions.
Humaniste sincère de gauche, il était de tous les combats pour la justice, l'égalité, la solidarité et la défense des valeurs républicaines. 
Homme de paix, Philippe Sevin avait la faculté de s'indigner contre toutes les formes de la bêtise humaine et ne ménageait jamais ni son temps ni son ardeur pour agir utilement.
Il était encore venu nous encourager au cours de la campagne de l'élection municipale de 2014.
Pour ma part, j'ai beaucoup appris auprès de lui lorsque nous siégieons ensemble avec Edouard Baldo à l'Hôtel de Ville.
Je garde le souvenir d'un homme authentique et chaleureux. Sa hauteur de vue, sa rectitude et son sens moral demeurent des qualités dont je m'inspire encore quotidiennement.
Comme tous ceux qui l'ont connu et côtoyé de près au long des années, je trouve normal et juste de lui manifester aujourd'hui notre infinie reconnaissance et de lui rendre l'hommage qu'il mérite.

baldo 7 juin 2013 015 - Copie
Avec Jean-François Picheral, ancien maire d'Aix-en-Provence, et Philippe Sevin le 7 juin 2013 après l'hommage au jeune Clément Méric, victime d'une rixe par des skinheads 

Philippe Sevin CM 50 25