Nous garderons longtemps dans nos cœurs l'image douce et le sourire bienveillant de Suzanne Picheral qui nous a quittés dans la discrétion qui était à la fois sa nature et sa force. Souvenirs, souvenirs d'une grande âme et d'une grande dame d'Aix... 

Suzanne Picheral E 15

Elle était la gentillesse et la bienveillance. Elle restera ainsi car nous gardons dans nos cœurs son sourire et sa bonne humeur. Suzanne, épouse de l'ancien maire et ami Jean-François Picheral vient de prendre le chemin de l'éternité. Emplie d'humanité, elle donnait de son temps aux plus fragiles et n'hésitait pas à se joindre aux bénévoles lors d'événements qui leur étaient consacrés à l'exemple des soutiens à la Croix-rouge ou à l'enfance.
Je l'ai personnellement vue plusieurs fois dans les quartiers se joindre aux organisteurs qui distribuaient les petits cadeaux de Noël aux gosses et donner en toute simplicité le coup de main lors de remises de récompenses aux sportifs. Elle avait d'ailleurs longtemps présidé le plus grand club d'escrime d'Aix. Toujours au côté de Jean-François sans jamais se mettre en avant. Cette attitude modeste et retenue lui a valu une large reconnaissance méritée de la population car elle était à l'écoute de toutes et de tous.
Pendant les deux mandats de Jean-François, j'ai eu le bonheur de la côtoyer en particulier lors des visites de quartier du samedi matin et aussi pendant les campagnes électorales où sa presence était appréciée. Beaucoup de personnes venaient la saluer respectueusement parce qu'elles connaissaient sa disponibilité et son dévouement de chaque instant. Suzanne était une grande âme et une grande dame.
Suzanne, aujourd'hui, nous sommes tristes et pensons très fortement à Jean-François et à votre famille. Ton souvenir ne nous quitte pas et nous le partageons avec toutes celles et tous ceux qui t'ont connue.

suzanne picheral B

suzanne prov 4