lundi 29 juillet 2019

Les médailles en chocolat ou en carton de Maryse Joissains

La propagande orchestrée par la mairie fonctionne à plein régime. On peut même parler d'un savoir-faire éprouvé. Une page du magazine de la ville de juillet en fournit un condensé sur les supposés mérites de la politique menée par Maryse Joissains. Bravo, félicitations, a-t-on envie de dire. Mais, regardons de plus près ce qu'il en est vraiment de ces lauriers...

médailles en chocolat 2
Page 35 du Mag de la ville de juillet

La propagande de la mairie fonctionne à plein. Dans le magazine de la ville de juillet, une page est dédiée à diverses données censées éclairer les (é)lecteurs sur des résultats de la gestion de Maryse Joissains. La moitié d'entre eux sont des faits non imputables à l'action de la municipalité : ville de Paul Cezanne, nombres de monuments historiques, de jounées d'ensoleillement, de fontaines, distances entre Aix et la mer et de Paris par TGV.
L'amalgame est fait avec des attributions de récompenses dont le but est de glorifier une supposée bonne conduite dans plusieurs domaines. Or, ces médailles, en chocolat, en carton, en papier ou en plastique, c'est comme on voudra, n'ont rien de vraiment objectif, comme je l'avais expliqué début 2018, et comme les a analysées La Provence. Les organismes qui se prêtent à ce petit jeu ne sont pas officiels et ne relèvent pas d'institutions publiques certifiées.
C'est un peu comme quand la publicité vante le numéro un des saucissons ou la voiture de l'année. Ce sont des officines privées et des organismes ayant un intérêt concurrentiel à mettre leurs marchandises en avant. Des attrape-gogos, en quelque sorte.
La municipalité d'Aix est friande de ces manipulations. Rappelez-vous l'affichage massif sur la miraculeuse médaille d'or sortie de nulle part pour la gestion municipale et celui prétendant que les impôts locaux n'ont pas augmenté. J'ai apporté la démonstration que, a contrario, les tarifs des services publics locaux ont connu des hausses régulières annuelles, ce qui permet de piocher subrepticement dans les poches des Aixois des sommes qui compensent la non augmentation de la fiscalité directe.
Maintenant, à chacun de se faire sa propre idée… 
LE BLOG REPRENDRA EN SEPTEMBRE

A lire ou à relire

CM 42 9 

"Maryse Joissains vante sa bonne gestion mais la médaille est en chocolat" : http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/02/20/36158370.html

"Fiscalité : Maryse Joissains matraque encore sur les impôts indirects !" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/03/19/36241243.html
"Impôts locaux : La propagande mensongère de Maryse Joissains continue !"
:
http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/10/03/36753699.html
"Des choix budgétaires 2019 qui pénalisent encore les Aixois !"
:
http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/12/20/36857652.html

médailles prov 17médailles prov 17médailles prov 17médailles prov 17médailles prov 17

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mardi 23 juillet 2019

Arbois et Trévaresse : Des gravats qui sont un crime contre la nature

Ce n'est pas qu'un scandale, c'est un crime contre la nature. Le plateau de l'Arbois est jonché de tonnes de gravats. A Puyricard aussi, des propriétaires de terrains privés s'arrangent pour camoufler leurs basses œuvres.  Récit...

Trévaresse 28
(Clic sur l'image pour agrandir)
Les gravats à la Trévaresse

L'exemple le plus médiatisé du moment est celui qui défigure une partie du plateau de l'Arbois aux abords de l'anneau de la gare TGV. Sur près d'un kilomètre de long, des masses informes de saletés en tous genres et de gravats polluants sont entassés à la vue de tous. On parle de 180.000 mètres cubes.
Particuliers et entreprises du bâtiment sans scrupules viennent y déverser tout ce dont ils veulent se débarrasser. Il existe pourtant des déchetteries faites pour cela.
On y découvre des encombrants de tailles diverses, des matelas, des morceaux de meubles, des bidons et même des carcasses de voitures et de petits bateaux. Le plus gros des dépôts - des rebuts de béton, des armatures métalliques, des planches, des pots de peinture, des déchets toxiques, et on en passe - émanent de chantiers.
Le phénomène est hélas bien connu, tout premier dépôt attire inmanquablement d'autres contrevenants à venir alimenter l'énorme décharge sauvage. Souvent en quelques jours. A l'Arbois, cela ne date pas d'hier. Jusqu'ici, on a laissé faire en toute impunité.
Ce n'est qu'il y a peu, suite à des reportages, que les autorités ont fini par s'en occuper. Le sous-préfet d'Aix a provoqué une réunion des acteurs concernés pour faire le point et envisager de prendre des mesures. Les responsabilités officielles sont multiples. Parce que tel espace est public, tel autre est privé. Difficile dans ces conditions d'établir à qui revient le devoir d'agir.
La déclaration la plus étonnante est venue de Maryse Joissains : "J'ai fait tellement de travaux dans la ville que j'ai perdu un peu ce problème de vue". Un peu seulement ?

Plateau de l'Arbois 

arbois décharge F3

arbois décharge F3 2

arbois décharge france bleu

(Clic sur les images pour agrandir) 
Aussi aux Milles et à Puyricard…

Trévaresse 28

Trévaresse 28

Mais il n'y a pas que cela. Dans la campagne aixoise, bien à l'abri des regards car peu de monde s'y balade, sur des terrains privés, des propriétaires acceptent de gros volumes de gravats de plusieurs mètres de haut apportés par des entreprises en contrepartie d'un arrangement financier. Les propriétaires y gagnent et les entreprises aussi puisque ce troc leur coûte moins cher que les tarifs des déchetteries. Ensuite, on camoufle tout ça avec un ou deux mètres de terre, on y plante quelques arbres et le tour est joué.
Il y a trois ans, Avec mon ami Edouard Baldo, nous avions été guidés par un riverain des Milles qui nous avait montré deux endroits où s'élevaient deux collines gigantesques de gravats. Nous avions signalé à la maire d'Aix cette catastrophe qui n'avait aucun fondement légal. La municipalité a fini par engager une procédure judiciaire, qui est encore en cours.
En novembre dernier, des riverains de la Trévaresse près de Puyricard nous ont eux aussi alertés sur des pratiques du même genre, à grande échelle. J'en avais parlé au conseil municipal. A ce jour, et à notre connaissance, rien n'a été fait.  

 

Posté par CASTRONOVO à 00:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 18 juillet 2019

Arena : De gros surcoûts... liés à des défauts de l'équipement

Depuis son ouverture, l'Arena connaît des difficultés. Et pas seulement pour y accéder ou pour stationner. Lagardère réclame 842.549,90 euros HT à la métropole Aix-Marseille pour remédier à des problèmes de fonctionnement de la salle. Une demande exorbitante que la métropole a ramenée à un sixième. Mais cela reste quand même un surcoût qui fait mal... 

CT 23 13

logo arena aix

Le public qui assiste aux divers événements qui se déroulent à l'Arena n'ont remarqué que les difficultés pour y accéder et pour trouver où se garer. Mais d'autres problèmes, peu ou pas visibles, touchant au fonctionnement même de l'équipement ont fait l'objet de plusieurs réclamations chiffrées de la part du délégataire Lagardère. Après analyses, leur coût exorbitant a donné lieu à un protocole transactionnel entre la métropole et le gestionnaire.
Qu'est-ce qu'un protocole transactionnel ? C'est un accord à l'amiable entre les parties censé mettre un terme aux frais occasionnés par les dysfonctionnements.
Le 13 juin, un rapport présenté au conseil de territoire listait 11 réclamations portant sur des problèmes survenus depuis l'ouverture de la salle. Lagardère estimait qu'il avait subi des préjudices dans le cadre de son exploitation.
Le rapport précise : "Ces réclamations sont pour la plupart en lien avec des défauts ayant, de manière imprévisible mais usuelle, affecté cet équipement de grande ampleur récemment mis en service dans sa première année d’exploitation. Ces défauts sont désormais corrigés ou en passe de l’être." 
Je suis intervenu pour m'étonner du montant initial réclamé par Lagardère, 842.549,90 euros HT. Fort heureusement, les discussions ont fait tomber la somme à 140.354,42 euros, soit six fois moins. Ce qui m'a fait dire : "Je ne comprends pas que Lagardère plonge la tête en avant pour demander des sommes aussi importantes. Ils font du business, nous sommes dans l'intérêt public. Il faut être vigilant vis-à-vis de ces gens-là."
Souhaitons que ce soit un point final et que l'on ne découvre pas d'autres avanies dans le futur…

"Arena : Des travaux pour sécuriser l'accès mas pas pour le stationnement" : http://castronovo.canalblog.com/archives/2019/06/10/37239582.html

CT 23 13

CT 23 13CT 23 13

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 11 juillet 2019

Le Ravi estival cogne fort !

une ravi 175

Titre pugilistique, n'est-ce pas ? Contrairement aux unes des médias qui dressent régulièrement des palmarès flatteurs à tire-larigot et qui ne sont que de la retape, le Ravi de l'été a établi une liste de malfaisants dans notre région. Et nous sommes vernis ! On en trouve dans tous les domaines. On sera étonné d'apprendre comment ils fonctionnent, en réseaux, en copinage ou en consanguinité. Les voilà maintenant démasqués. A déguster sans modération.
Au sommaire de ce numéro double, on découvre également des sujets aussi forts que variés : le bétonnage sans vergogne de terres agricoles, les annonces de façade pour combattre l'usage du plastique, le peu d'accès des quartiers populaires au sport, les ostracismes toujours tenaces dans les esprits à l'égard des femmes qui pratiquent le sport qui serait chasse gardée pour les hommes, les rencontres citoyennes et participatives pour réfléchir à des projets à l'approche des élections municipales, un regard positif et encourageant sur les jeunes issus des rives méditerranéennes, ceux qui s'engagent pour créer du lien social.
En forme de clin d'
œil personnel, je me permets de recommander la lecture de la page quatre qui rapporte une réunion à laquelle j'ai participé pour traiter d'un thème qui me tient à cœur, l'éthique et la transparence dans la sphère publique en général et politique en particulier. 

Pour soutenir ou faire un don :
www.okpal.com/leravi
Pour s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?article1188

Le sommaire de juillet-août :

http://www.leravi.org/spip.php?article3258
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
 
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 8 juillet 2019

Crèches : Les personnels en souffrance réclament une meilleure gestion

Cela dure en fait depuis plusieurs années. Les personnels des crèches aixoises travaillent dans des conditions tendues et éprouvantes. Et leurs revendications ne sont guère écoutées. J'ai interrogé Maryse Joissains pour qu'elle exerce le droit de contrôle de la mairie et qu'elle fasse le nécessaire afin d'apporter des solutions…

crèche farandole

La direction qui gère les crèches Les Petits Chaperons Rouges ne semble accorder aucune reconnaissance ni aucun respect aux salariées malgré les efforts qu'elles produisent pour assurer un service de qualité. Leurs réprésentantes syndicales que j'ai longuement reçues à leur demande et qui m'ont exposé leurs situations m'ont sollicité pour interroger Maryse Joissains au conseil municipal auquel certaines d'entre elles ont assisté. La maire a déclaré qu'elle avait aussi été alertée et qu'elle allait s'en occuper pour que le délégataire se penche sur sa gestion des ressources humaines. Les motifs des mécontentements figurent dans le document ci-dessous. On peut également écouter mon intervention.

(Pour un meilleur confort de lecture, clic sur le carré de flèches en bas à droite du document)

CM 47 28

crèches la marseillaise 29 juin 2019

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 1 juillet 2019

BHNS et Aix en bus : Marsactu nous transporte au cœur des interrogations

Le Bus à haut niveau de service va changer les habitudes. Mais quel est l'avenir du réseau Aix en bus ? Les deux moyens de transport seront-ils vraiment complémentaires et coordonnés ? Des questions restent pour le moment encore en suspens. Marsactu a recueilli des points de vue croisés en sollicitant aussi le mien. L'article est très instructif…

aix en bus aixpress

J'ai régulièrement fait état du projet du Bus à haut niveau de service. Mais aussi des dysfonctionnements récurrents du réseau Aix en bus ainsi que des énormes surcoûts occasionnés par sa mise en place chaotique et inadaptée. J'ai plusieurs fois posé la question de l'articulation des deux moyens de transport. Les réponses ne m'ont pas toujours vraiment rassuré. 
Marsactu a mené l'enquête et a interrogé tous les acteurs qui sont partie prenante dans la gestion du dossier. Je vous invite à lire cet excellent article qui fait le point de la situation…

(Pour un meilleur confort de lecture, clic sur le carré de flèches en bas à droite du document)

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]