La salle des musiques actuelles qui sort de terre au Jas de Bouffan dans le secteur à urbaniser de la Constance a pris du retard et n'ouvrira pas avant septembre. Le dossier du gagnant de la délégation de service public a été annulé par le tribunal administratif. C'est donc le candidat qui a contesté ce premier choix qui en sera le gestionnaire officiel. Détails...  

SMAC affiche

La mise en concurrence pour la gestion en délégation de service public de la salle avait permis de retenir quatre dossiers de candidature. La commission de DSP métropolitaine avait désigné le gagnant qui présentait, selon elle, toutes les garanties.
Comme cela arrive dans des cas où les enjeux sont importants, un candidat évincé estimant que le choix est contestable peut engager un recours auprès du tribunal administratif. Cela a été le cas pour la SMAC (lire l'article de la Provence ci-dessous).
De fait, il a suffi, si l'on peut dire, d'un élément décisif ne correspondant pas aux obligations du cahier des charges pour que les juges annulent la DSP. La métropole se trouvait alors contrainte soit de relancer toute la procédure depuis le début, soit de désigner un autre candidat. C'est cette seconde voie qui a prévalu afin de ne pas prolonger la perte de temps. 
Au final, après le rejet forcé du gagnant invalidé, deux postulants ont aussi été éliminés pour candidature déclarée irrégulière. Il ne reste donc qu'un seul candidat recevable et c'est lui qui sera le délégataire officiel. Il s'agit de la société Iris, sachant que les autres sont également des acteurs culturels connus pour leurs capacités à organiser des moments de musiques urbaines intéressant primordialement la jeunesse.
La déduction va de soi pour connaître le lauréat du concours. D'ailleurs, la décision est inscrite à l'ordre du jour du conseil de territoire du 14 juin et de celui du conseil de métropole du 20.  

SMAC prov 11
Précision : Maryse Joissains évoque trois candidats. Or, il y en a eu quatre.

L'article de La Provence rapporte que le sujet a été abordé en séance publique au conseil de territoire de mai. Pour information, je me permets d'ajouter que je suis à l'origine de cette question : "Pouvez-vous faire le point sur l'évolution du dossier relatif à la décision de décembre du tribunal administratif qui a ordonné l'annulation de passation de la délégation de service public et la reprise de la DSP au stade de l'examen des offres ?" Je suis également intervenu au conseil municipal de fin mai pour que Maryse Joissains fasse le point sur ce dossier à l'intention des élus municipaux.

Les quatre candidats étaient :
- Association Dune : premier désigné puis rejeté
- Association Le Générateur, collectif composé de Musical Riot, Entre peaux, Comparses et Sons, Association Aix’Qui?, Coopérative Internexterne : éliminé
- Association La SAS Concerts Cartel Concerts, SoundBirth App, Electrobotik Invasion, Ballet d’Europe Jean Charles Gil, Cosmo AV, Le Nouveau Kfé Quoi, BAM-Boîte à Mus’ : éliminé
- Iris, société coopérative d'intérêt collectif, organisation et diffusion de concerts, gestion et exploitation de salles, production de spectacles vivants, organisation de tournées ou événements culturels : le futur gestionnaire officiel 

SMAC prov 6SMAC prov 6

SMAC prov 6

SMAC prov 6