Les places ont été inaugurées. Je ne m'étais pas trompé sur le fait que les travaux ne seraient pas terminés à temps. Voici le résultat de ma dernière virée sur les lieux...

travaux 28
(Clic sur l'image pour agrandir)

Les photos que j'ai prises vendredi après-midi, une semaine après le grand tralala organisé juste avant la condamnation de Maryse Joissains, montrent qu'il y a encore à faire pour que tout soit impeccable.
La partie la plus emblématique qu'il faudra appeler les places comtales a accueilli les marchés. Et, ne gâchons pas notre plaisir, sincère, passants, clients et touristes sont nombreux à venir y déambuler.
Le plus gros morceau à terminer est celui de l'espace devant être mis en valeur par une résurgence d'eau qui, je le répète, n'est pas une fontaine mais une sorte de pédiluve.
Autre problème dû à une absence de panneaux de signalisation, le jour de mes clichés, j'ai été témoin de véhicules longeant le mur du palais de justice piégés sur la place. On se demande pourquoi et comment ces automobilistes, inconscients et sans pieds, sont arrivés jusque-là, les places ayant été conçues pour faire disparaître les voitures de ces lieux et favoriser les piétons. Mais bon, on nous dit que cela va être résolu au plus vite.
Si vous n'êtes pas encore allé voir à quoi tout cela ressemble, n'hésitez pas. Même si j'y mettrais deux bémols : c'est un peu trop minéral à mon goût car la verdure n'est pas abondante. Dernier point, dans la journée et surtout par temps ensoleillé, les plaques de verre ne sont pas assez transparentes pour percevoir les vestiges qui sont de toute beauté. Il faudra aller les admirer éclairées la nuit. C'est malgré tout une belle réussite.

(Clic sur les images pour agrandir) travaux 28
La fontaine des Prêcheurs est toujours entourée de terre et de gravillons

travaux 28
Les travaux inachevés de la future source d'eau

travaux 28
Au plus près des vestiges

travaux 30

travaux 29