Il était 15h30, soit deux heures avant l'inauguration officielle des places Prêcheurs Verdun, lorsque j'ai pris ces photos pour me rendre compte si le chantier allait être terminé à temps. Ben, non. Pourquoi cette précipitation à couper le ruban ? J'ai ma petite idée. Reportage...

travaux 24
(Clic sur l'image pour agrandir)
Le chantier non terminé près de la rue Fabrot

Ce vendredi après-midi, l'ambiance était fiévreuse sur le chantier des places qui allaient être inaugurées. Il y avait les fonctionnaires municipaux chargés du projet. Les tractopelles étaient toujours en action. Des ouvriers s'affairaient encore à tailler des pierres au format pavé dans un bruit assourdissant et des envolées de poussière. D'autres nettoyaient le sol et surtout les dalles vitrées soit à genoux, soit à bord de petits véhicules à jet d'eau haute pression. La police municipale assurait la circulation et la protection des lieux.
Une déambulation d'un bout à l'autre des places m'a permis de voir que les cavités des pavés manquants étaient juste comblées avec de la terre. Que des jointures des pavés n'étaient toujours pas réalisées. Que des bordures de trottoir inachevées étaient elles aussi couvertes de terre.
Et puis, là où est prévue une fontaine, qui n'en est pas une car c'est une sorte de pédiluve côté rue Fabrot, une palissade était encore en place pour délimiter les travaux qui ne seront pas finis ce vendredi.
Certes, on pouvait voir le mât d'éclairage planté au centre de la place et des bornes dont des employés testaient le fonctionnement. Bref, le constat s'impose, l'inauguration aura eu lieu avant l'achèvement total des travaux.
Comme je l'imaginais dans mon précédent article sur le même sujet, il y a eu une précipitation évidente de la part de Maryse Joissains à programmer cette ouverture des places. Un ouvrier à bout de force m'a d'ailleurs dit :
"On nous a poussé à accélérer et on a plus travaillé ces dernières 48 heures jour et nuit que durant une semaine." Certaines personnes que je connais étaient étonnées du choix de cette date pour l'inauguration pensant comme moi que cette agitation avait sans doute un lien avec la décision de justice attendue mardi sur le sort de Maryse Joissains. Un signe de mauvais augure ?

(Clic sur les images pour agrandir) travaux 24
Une des machines de nettoyage du sol 

travaux 24
Une bordure de trottoir inachevée couverte de terre pendant que la police veille 

travaux 24
Des ouvriers s'affairent autour des plaques de verre 

travaux 24
Embouteillage à l'amorce de la rue Thiers dont les pavés ne seront pas tous posés 

travaux 24
Le pourtour de la fontaine des Prêcheurs provisoirement comblé de terre

travaux 24
Une des plaques de verre qui laisse apparaître les vestiges