Mon reportage en forme d'état des lieux sur trois sites en chantier : les places qu'on rénove, le parc Jourdan et ses cafouillages et des dizaines d'arbres abattus près du stade Ruocco. Ainsi va, bien ou mal, notre ville en images...

Travaux 8
(Clic sur l'image pour agrandir)

Voici quelques clichés pris cette semaine en trois lieux que je réunis ici.

La place de la Madeleine
Les travaux alentour ne sont pas encore achevés mais les terrasses s'installent. C'est spacieux et aéré et on s'y attable déjà sur le dallage immaculé qui contraste avec l'ocre des façades.

La place Verdun 
(Clic sur l'image pour agrandir)
Travaux 8

Les coffrages qui supporteront les trois dalles en verre offrant aux visiteurs des éléments archéologiques de l'ancien palais comtal sont recouverts de toiles. Tout a encore l'allure d'un chantier et il est difficile pour l'instant d'imaginer l'aspect définitif de l'ensemble du site.

Le parc Jourdan 

(Clic sur l'image pour agrandir)Parc Jourdan 13

Après la découverte que les règles d'urbanisme et du patrimoine n'ont pas été strictement respectées, le chantier de rénovation du parc offrait une image de catastrophe. Les piliers en pierre de Rognes avaient été surélevés de coffrages en béton pour permettre la pose de grilles plus hautes. Les travaux ont été arrêtés et tout a été remis en place à l'identique dans l'attente d'un diagnostic historique et patrimonial et l'avis de l'architecte des bâtiments de France qui n'avait pas été sollicité.

(Clic sur l'image pour agrandir)parc jourdan 13

Par ailleurs, dans un précédent article, j'avais dit qu'un arbre était condamné parce qu'il dépassait la ligne de la clôture qui devait être surelévée. Le service des jardins avait réagi en disant que c'était faux et que l'arbre serait conservé. J'en doute fortement. On verra ce qu'il en sera à la reprise des travaux.

Le stade Ruocco 

arbres ruocco 13
(Clic sur les images pour agrandir)arbres ruocco 13

Scène de désolation tout autour du terrain proche du stade Ruocco ! Plusieurs dizaines d'arbres ont été abattus le long de la clôture. Les troncs coupés ne laissent pourtant pas penser qu'ils étaient malades. Quelqu'un connaît-il les raisons qui ont motivé ce désastre ?