mardi 27 novembre 2018

Fermeture de deux centres aérés : La mairie se fiche-t-elle des familles ?

Début novembre, Maryse Joissains s'était engagée devant le conseil municipal en présence des parents qui avaient appris la fermeture de deux centres aérés à répondre à leurs besoins et leurs attentes. Une réunion a eu lieu vendredi. Il n'en est rien sorti de positif. Les familles lui ont exprimé leur colère dans une longue lettre...

creche aller et fin
(Clic sur l'image pour agrandir)

Suite aux engagements pris par Maryse Joissains au conseil municipal de novembre devant les parents des enfants accueillis dans les deux centres aérés, La Petite Troupe (Beauvalle) et Les Petits Mousses (Puyricard), qui doivent fermer le 31 décembre, une réunion a eu lieu vendredi avec l'élue à l'éducation et les services de la Ville. Ces derniers, usant de tous les prétextes, ont balayé d'une main toutes les possibilités de maintenir l'ouverture des centres, malgré les propositions suggérées par les parents.
Ces représentants des familles sont sortis déçus de la réunion "dans un état de grande insatisfaction, avec le sentiment amer d’avoir été jusque-là littéralement "baladés" sans avoir jamais été considérés comme de véritable partenaires, et avec l’extrême colère de parents décidés à défendre coûte que coûte l’intérêt de leurs enfants auquel il est fait atteinte".
Ils pointent "un accroc de taille fait à la qualité de la gestion municipale, l’incompétence des services de la collectivité à connaître la population de la ville et ses besoins et un défaut gravissime de communication de la part des services municipaux".
Ils "revendiquent juste que la collectivité tienne l’engagement moral qu’elle a envers eux dès lors que, citoyens et parents aixois, ils se sont fiés, de la manière la plus légitime qui soit, à ce qu’elle nous proposait pour répondre à leurs besoins et à ceux de leurs enfants sur la durée de l’année scolaire".
Dans un long courrier circonstancié rédigé immédiatement après la réunion et adressé à Maryse Joissains, le collectif des parents conclut ainsi : "Nous ne pouvons qu’être révoltés par un tel cynisme et une telle vacuité dans l’accompagnement des usagers par la Ville : tout ce que nous avons entendu traduit une absence totale de compréhension, d’écoute et de prise en compte des besoins réels des familles, et plus encore de ceux des enfants. Nous regrettons la perte de temps des deux semaines qui n’ont visiblement servi qu’au recul du dossier et à la remise en question des engagements pris devant le conseil municipal le 9 novembre dernier." Je n'aurais pas mieux dit.
Une autre réunion est programmée jeudi. Celle de la dernière chance pour ne pas abandonner les enfants en les laissant sans accueil et les parents face à eux-mêmes ? En sortira-t-il enfin quelque chose de positif ? Ou se dirige-t-on vers l'incompréhension définitive source de désarroi et colère ? 

CM 42 9

"Fermeture de deux centres aérés : Des parents et des enfants en désarroi" : http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/11/23/36860423.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 23 novembre 2018

Fermeture de deux centres aérés : Des parents et des enfants en désarroi

C'est avec surprise et plutôt brutalement que des parents ont appris mi-octobre que les deux centres aérés qui accueillent leurs enfants vont fermer fin décembre. Ils se sont alors aussitôt mobilisés pour lancer l'alerte. Je les ai rencontrés à leur demande pour les mettre en relation directe avec Maryse Joissains lors du conseil municipal de novembre. Récit des épisodes de ce dossier urgent...

CM 42 9

C'est un peu par surprise et plutôt brutalement que des parents ont appris que les deux centres aérés des Fenouillères et de Puyricard qui accueillent leurs enfants vont fermer fin décembre. Je les ai rencontrés à leur demande et ils m'ont fait part de leurs vives inquiétudes à la découverte de la décision de cette fermeture en cours d'année scolaire.
Les parents sont en désarroi car ils considèrent qu'il y a là rupture de continuité du service public. Ils ont immédiatement lancé une pétition sur internet qui a déjà recueilli près de 500 soutiens. Comment en est-on arrivé là ? Petit retour en arrière.
En 2015, la mairie octroyait une subvention devant couvrir six mois jusqu'en décembre 2015 au bénéfice des deux ALSH "La Petite Troupe" (école de la Beauvalle) et Les Petits Mousses" (école Brémond) qui étaient alors gérés comme tous les autres par l'association "Les Petits chaperons rouges". Or, ces deux structures qui n'étaient pas adossées à des centres sociaux avaient été sorties du dispositif. Un marché avait été lancé pour une gestion spécifique et séparée.
J'avais émis des réserves à la commission d'appel d'offre dont je suis membre sur le traitement de ce dossier en exprimant ma crainte de la disparition future de ces deux entités. Je m'en étais également étonné au conseil municipal, et, pour cette raison, mon goupe Démocratie pour Aix n'avait pas pris au vote pour bien signifier que la pleine responsabilité en incomberait à la majorité.
Quoi qu'il en soit, le marché avait été passé pour trois ans avec une association, "Loisirs, Education et citoyenneté grand Sud". Le problème est que la centaine de parents concernés avaient inscrit leurs enfants pour toute l'année scolaire sans qu'on les informe de la fermeture le 31 décembre 2018. Ils m'ont indiqué qu'en dehors d'un courriel laconique de l'association gestionnaire le 17 octobre, ils n'ont pas été tenus au courant par la mairie et qu'ils n'ont eu aucun contact avec l'élue à l'éducation pour exposer leurs souhaits.
Que demandent les parents ?
A court terme, pouvoir maintenir l'accueil de leurs enfants aux centres aérés au moins jusqu'à juin. A plus long terme, en tant que jeunes parents, ils souhaitent la pérennisation de ces accueils de proximité et à taille humaine. Ils ont découvert que la Ville envisageait de recaser les enfants dans d'autres centres existants. Mais cela compliquerait voire entraverait les parents dans leur emploi du temps professionnel et familial à cause de l'éloignement et de la distance géographique, sans compter la perte de temps pour les déplacements.
Une délégation de parents était présente sur la place de la mairie et j'ai eu l'occasion de la présenter à Maryse Joissains à son arrivée. Juste avant le début de la séance du conseil municipal, avec l'élue à l'éducation, nous avons improvisé une réunion dans une autre salle pour cibler le problème et essayer de proposer des solutions alternatives. Ensuite, la maire a accepté de donner la parole à un représentant des familles en préambule de l'ordre du jour après m'avoir autorisé à faire un rappel global et historique de la situation.
Au cours de cet exposé, j'ai aussi expliqué qu'il n'est pas certain que les autres lieux d'accueil puissent faire face à un surnombre d'enfants. De surcroît, pour le cas des quartiers sud en particulier, d'ici peu, les choses pourraient être difficiles car les centres de repli sont déjà saturés et cela pourrait s'aggraver du fait de l'arrivée de nouvelles familles au sein des constructions qui se développent dans le secteur. 
Maryse Joissains a pris des engagements pour résoudre le problème. A l'heure actuelle, des contacts ont été établis avec le service de l'éducation mais rien de concret n'a encore été validé. En saurons-nous plus au conseil municipal du 17 décembre ? Cela devient urgent à la veille des vacances scolaires et surtout pour qu'il n'y ait pas de rupture de l'accueil des enfants en janvier.

La carte des centres aérés
(Pour un meilleur confort de lecture, clic sur le carré de flèches en bas à droite du document)

CM 42 9CM 42 9
Les alertes dans la presse

CM 42 9

CM 42 9

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 20 novembre 2018

Nouvel échec pour Maryse Joissains : La vente des parkings encore annulée

Les parkings, c'est toute une histoire. Maryse Joissains voulait les vendre à la Semepa qui les gère pour se venger contre la métropole. Mal lui en a pris, tour à tour le préfet et les tribunaux lui ont donné tort. La dernière décision est intervenue le 6 novembre. Et ce sont encore les Aixois qui paient les procédures de leur poche...

parking carnot - Copie

En a-t-on fini de parler des parkings aixois ? Oui mais non. Oui, parce que le tribunal administratif vient d'annuler la convention entre la Ville et la Semepa. Pour ceux qui n'ont pas suivi le dossier, disons que Maryse Joissains voulait vendre les parkings à la société d'économie mixte qui les gère.
Déjà, le préfet s'y était opposé au motif légal que les parkings sont désormais de la compétence de la métropole. Comme à son habitude, la maire a décidé de poursuivre encore le bras de fer et le tribunal lui a donné tort une seconde fois le 6 novembre.
Nous avions bien compris que, étant contre la métropole, elle voulait lui semer des embûches comme elle l'a fait pour plusieurs autres dossiers sans toutefois jamais y parvenir. Aixois, sachez que ces procédures qui nécessitent des avocats sont menées avec votre argent.
J'avais alerté que l'opération de vente ne pouvait aboutir car il semblait difficile de faire accepter cette transaction en faveur du délégataire détenteur du marché. Pour le moins, il aurait fallu lancer une mise en concurrence pour choisir le mieux-disant. C'est d'ailleurs un des arguments retenus par les magistrats pour recaler la vente. Maryse Joissains va faire appel de cette décision, re-argent des Aixois, juste par obstination mais elle n'a aucune chance de vaincre.
Voyons maintenant le fonctionnement des parkings. Cela tombe bien car figuraient à l'ordre du jour du conseil municipal les rapports annuels d'activité. On pouvait imaginer que leur fréquentation aurait été plus importante en 2017 du fait des nombreux travaux et de la suppression de centaines de places en surface en centre-ville et jusqu'au secteur du plan Campus. Il n'y a pas eu de report vers les parkings. De 2013 à 2017, le nombre d'entrées payantes est resté quasi stable à deux millions. Idem pour le parking Rotonde, comptabilisé séparément, avec 1,6 million d'entrées payantes. Et cela a une incidence sur le budget qui verra une perte de 800.000 euros en 2019.
Alors, comment expliquer cela ? En septembre, le rapport sur la fourrière avait donné une des clefs du mystère, à savoir une aggravation du stationnement anarchique avec de nombreux cas d'incivisme.
Maintenant, à chacun de réfléchir pour ne pas en quelque sorte s'auto-infliger les ennuis d'enlèvement de véhicule et les pénalités qui vont avec. Pour ma part, mon choix est fait depuis longtemps : je privilégie les parkings et les transports en commun.

parkings prov 7

"Vente des parkings aixois : Par ici, les mauvaises (bonnes) affaires…" 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2015/07/28/32413696.html 
"Vente des parkings : Maryse Joissains sévèrement retoquée par le préfet"
: http://castronovo.canalblog.com/archives/2017/01/24/34841947.html
 "Vente illégale des parkings : Maryse Joissains perd aussi en cour d'appel !" : http://castronovo.canalblog.com/archives/2017/04/13/35156216.html

"Fourrière : Inventaire des infractions pour ne pas tomber dans le panneau…" : http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/10/25/36808983.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 16 novembre 2018

La mairie favorise les chalets et exile les forains habituels du cours Mirabeau

Une fois de plus, lorsqu'arrive la période des chalets de Noël, la municipalité refuse aux forains habituels de rester sur le cours Mirabeau et les éparpille vers d'autres emplacements moins visibles qui leur font perdre leur clientèle et leur gagne-pain. Triste réalité d'un traitement pas vraiment équitable...

marché cours 19 octobre 2013 002

Décidément, les chalets de Noël ne font pas que des heureux. Dans mon précédent article, j'ai exposé les conditions de leur installation sur le cours Mirabeau. Comme chacun le sait et l'apprécie, tout au long de l'année, ce sont les forains qui sont autorisés à y vendre leurs marchandises. Mais la mairie leur a refusé une nouvelle fois d'occuper aussi le cours pendant la période des festivités.
Ils estiment que ce n'est pas équitable et qu'ils en subissent chaque fois des conséquences négatives en termes de chiffre d'affaire car ils sont éparpillés sur d'autres emplacements avec moins de visibilité. Ce qui entraîne une déperdition significative de clientèle. On ne peut que leur donner raison évidemment de vouloir maintenir leur gagne-pain.
Des discussions ont eu lieu avec la mairie à la demande des représentants des forains mais, au vu du résultat, ce n'était qu'une mascarade de plus pour donner l'impression d'une écoute attentive. Les motifs mis en avant par la mairie ne tiennent pas. Il y a pourtant assez de place pour tout le monde. Et aucun problème de sécurité ne se pose puisque, de toute façon, il y a déjà des mesures prises pour les chalets qui seraient valables pour les stands des forains, sans besoin d'en envisager d'autres.
Alors, voilà, ce que d'aucuns appellent la magie de Noël n'opèrera donc que pour certains… privilégiés qui ne sont souvent que de passage au détriment des acteurs habituels qui animent régulièrement le centre-ville. 

CM 42 9

CM 42 9

CM 42 9

"Chalets de Noël : Des anomalies qui posent question…" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/11/13/36820579.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 13 novembre 2018

Chalets de Noël : Des anomalies qui posent question...

Ce n'est pas contestable, le marché de Noël attire du monde. Mais derrière les apparences, nous avons pointé des "anomalies" qui posent question dont les tarifs de location appliqués aux exposants et aux forains. Les disparités vont de un à dix ! Revue de détails...

Chalets LAC

Le marché de Noël sera de nouveau d'actualité du 21 novembre au 31 décembre. L'affaire des chalets est donc revenue au conseil municipal de fin septembre. Je suis intervenu pour exprimer des observations. C'est la première fois depuis de longues années qu'il y a une mise en concurrence réelle qui résulte de récentes dispositions relatives à l'occupation et à l'utilisation du domaine public (Ordonnance n°2017-562 du 19 avril 2017).
Plusieurs candidats ont répondu à l'appel d'offre, trois ont été admis à concourir. Etrangement, parmi eux, l'habituel prestataire de longue date, ladite société "Chalets et Animations" œuvrant pour le compte de l'Association de défense des forains du Grand sud qui gère aussi les manèges du stade Carcassonne en février, a présenté sa candidature mais n'a fourni aucun des documents demandés ! Il a donc été éliminé. Pourquoi ?
On ignore ce qui a pu se passer en coulisses. Est-ce parce que nous avons régulièrement fait part de nos doutes sur les conditions antérieures de sélection du gagnant ? Peut-être l'opacité était-elle devenue un peu trop voyante ?
Par ailleurs, le cahier des charges faisait mention de 50 chalets pour le cours Mirabeau pour 40 jours plus la mise à disposition de 10 chalets supplémentaires pour 20 jours et dont les emplacements ne sont pas connus. Or, la délibération présentée aux élus ne mentionnait pas cette seconde précision !
Maryse Joissains semblait découvrir cette option alors que, m'a-t-on dit à l'oreille, c'était son souhait d'en répartir en divers endroits tels que les trois places en chantier et les Allées provençales. On n'en saura pas plus. Il faudra attendre probablement décembre pour voir si cela se concrétise ou pas.
A son tour, mon ami Edouard Baldo a fait part de son étonnement sur les "anomalies" de ce dossier. Des "anomalies" qui posent question. Notamment les tarifs du genre deux poids deux mesures appliqués aux forains. En clair, le montant de la redevance fait du yoyo quasiment de un à dix selon que l'on considère un chalet, 4000 euros, ou un manège pour enfants, seulement 457 euros pour un espace plus grand (voir artcile de La Provence ci-dessous). Drôle de règle, non ?
Pour finir, on peut aussi s'interroger sur la qualité de certains produits, leur origine non locale en circuit court, le manque d'initiative propre liée à la culture provençale, le bruit insupportable pour les résidents s'il en reste. Voilà pourquoi tout cela donne, comme dit notre ami Hervé Guerrera, un aspect fête à neu-neu…

CM 41 28

Nouvel article il y a quelques jours...
CM 42 9

La délibération est ==> ICI

Mes précédents articles sur le même sujet (ordre chronologique de parution)
"Nouveaux soupçons de favoritisme… à la mairie d'Aix" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/09/03/36674160.html 
"Aix : bras de fer autour du marché de Noël" : 
http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/09/05/36674332.html 
"Chalets de Noël : Les forains se défendent"
:
http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/09/06/36674460.html 
"Chalets de Noël : La mairie réagit enfin"
:
http://castronovo.canalblog.com/archives/2018/09/07/36674549.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 11 novembre 2018

Une cérémonie émouvante pour le centenaire de 1914-1918

Pour marquer le centenaire de la Victoire de la Première guerre mondiale, la cérémonie du 11-Novembre qui s'est déroulée à Aix a attiré beaucoup de monde...

LAC 11 novembre 2018 B

Ce dimanche 11 novembre, avec Edouard Baldo et Charlotte de Busschère, j'étais présent à la cérémonie du 100ème anniversaire de l'Armistice de la Première guerre mondiale devant le monument aux morts de la place Jeanne d'Arc pour commémorer le souvenir de tous les morts et mutilés français et étrangers qui ont fait sacrifice de leur vie pour la nôtre.

Logo Bleuet de France

Cette année, circonstance exceptionnelle aidant, il y avait beaucoup de monde, autorités civiles, militaires représentant tous les corps d'armée, élus, enfants des écoles qui ont lu le poème de Paul Eluard, "J'écris ton nom liberté", et chanté le "Chant des partisans". Des moments très émouvants qui ont été tour à tour chaleureusement salués et applaudis.
Et, comme il se doit, un groupe d'élèves du lycée militaire et les marins ont magnifiquement entonné leurs chants a cappella entre les sonneries aux morts et La Marseillaise reprise en chœur par tout le public. Aix a été à la hauteur de l'événement.

LAC 11 novembre 2018 C

 

Posté par CASTRONOVO à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 9 novembre 2018

Ravi de novembre : Une enquête stupéfiante sur les addictions de chacun

une ravi 167

Au fond, il y a du vrai dans le constat. On ne voit peut-être pas les choses comme ça mais tout le monde se drogue d'une manière ou d'une autre sans forcément penser à mal.
Le Ravi de novembre a eu l'idée de dresser une liste prévertienne de nos addictions quotidiennes. Chacun sa dope, plus ou moins euphorisante ou nocive selon le point de vue tout à fait personnel des pratiquants : chocolat, sucre, tabac, alcool, somnifères, cannabis, cocaïne, voiture, portable, ordinateur, jeux vidéo, soif de pouvoir...
Cette enquête fait le tour de la question et nous amène à nous en poser. Renversant !
A lire également les articles sur les surprises de la taxe d'habitation, les gâteries financières et électoralistes de Martine Vassal aux communes sur le modèle Guérini, un drôle de marché public de l'éclairage à Cabriès, le compte-rendu cocasse d'une séance du conseil départemental des Alpes maritimes avec la guerre burlesque Ciotti-Estrosi, et l
es querelles entre végans et spécistes qui se développent dans notre région. 
Et, cadeau de la rédaction, un portrait acidulé de Charles Aznavour parti rejoindre le paradis fiscal auprès d'autres évadés. Bon, ce n'est pas gentil gentil pour quelqu'un comme moi qui l'a toujours plus qu'apprécié et même rencontré mais il faut bien parfois rappeler quelques dures vérités. 
Vous n'en avez jamais douté, mais je l'avoue, le Ravi est une de mes coupables addictions. 

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de novembre :

http://www.leravi.org/spip.php?article3093 
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 6 novembre 2018

Aujourd'hui, mon blog a 12 ans !

blog 12 ans

Merci aux nombreux visiteurs

qui viennent aux nouvelles

depuis 12 ans (2223 articles publiés !).

L'aventure continue de plus belle.

En espérant que mon plaisir d'écrire

reste pour vous celui de lire…

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 5 novembre 2018

Conseil municipal : Invitation à la réunion de préparation mardi 6 novembre

Mardi 6 novembre de 18h00 à 19h30, notre groupe Démocratie pour Aix a le plaisir de vous inviter à venir préparer le conseil municipal avec nous. Nous répondrons à vos questions...

DPA réunion-débat Linky 22

Restant fidèle à nos engagements, notre groupe Démocratie pour Aix s'emploie depuis 4 ans à organiser une réunion publique de préparation du conseil municipal quelques jours avant.
Ce mois-ci encore, nous avons le plaisir de vous inviter à venir évoquer avec nous les questions qui vous intéressent figurant à l'ordre du jour du 9 novembre. 
C'est par là même aussi une occasion particulière qui permet de s'informer plus largement sur tout autre sujet de l'actualité et des dossiers et des projets qui touchent le quotidien des Aixois. 
La réunion du mardi 6 novembre a lieu à notre local 20 rue du Puits-Neuf de 18h00 à 19h30. L'entrée est libre.

L'ordre du jour détaillé est ==> ICI

CM 42 9

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]