une ravi 165

Pour le Ravi, c'est aussi la reprise. Alors, quoi de mieux que de promouvoir la culture pour tous ? Le constat est que, hélas, on est loin du compte. La précarité et la pauvreté obèrent lourdement les chances d'accéder pleinement aux joies de la culture. C'est ce que le dossier de ce numéro de septembre montre à partir d'une enquête et de témoignages recueillis au plus près du terrain.
Pourtant de belles initiatives existent pour que les droits culturels ne soient pas un luxe réservé à certaines catégories sociales en oubliant d'en faire profiter le plus grand nombre. Pour le dire autrement, on ne peut admettre qu'il y ait une culture des riches et une culture, ou une absence de culture, pour les pauvres.
Le Ravi aime la politique et nous en rapporte régulièrement des éléments de compréhension, qu'ils concernent les forces organisées ou les magouilles qui les déshonorent. Ce mois-ci, pêle-mêle, un regard sur les Insoumis, les bisbilles de l'implantation d'un supermarché à Eguilles, la mobilisation populaire pour la place de la Plaine à Marseille, le profil aux multiples casquettes d'une adjointe de Gaudin et les règlements de compte entre élus dans le Vaucluse. Rayon société, un reportage au centre de rétention du Canet où s'exerce une justice expéditive, effrayant !
Je ne rappelerai jamais assez que la lecture de ce mensuel relève de la salubrité publique.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de septembre :

http://www.leravi.org/spip.php?article3063
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :

http://www.leravi.org/