une ravi 159

Que fait-on spontanément si quelqu'un tombe ou risque de se noyer ? Nous réagissons sans même nous poser de questions et lui portons secours avec la force mystérieuse de l'instinct de survie. Nombreux sont ceux qui appliquent cette simple règle pour aider des migrants qui luttent dans des conditions inhumaines pour tenter de sauver leurs vies.
Des associations et des citoyens œuvrent chaque jour par des actions empreintes d'humanité et de dignité, parfois aux limites de la loi qui ne le leur permet pas. C'est ce déni de solidarité qui veut les empêcher d'agir pour leurs semblables.
Le Ravi a enquêté sur les multiples initiatives qui se développent dans notre région. Tout le monde a entendu parler des procès que l'on fait à ceux qui accueillent des migrants pour les soustraire à leur triste sort. Ne ratez pas ce reportage qui en dit bien long sur ces situations dramatiques.
Ne passez pas non plus à côté des autres sujets de février : les magouilles d'élus dans le Var,  les loufoqueries de la ligne TER, le projet piégé de rénovation du quartier Noailles, les déclarations stupéfiantes de Muselier à la presse et l'interview du député Mohamed Laqhila. Je ne partage pas nombre de ses points de vue. Alors, n'allez pas croire que je lui fais de la publicité. En revanche, j'aime le portrait de Fathi Bouaroua (Fondation Abbé Pierre), une personnalité toute en actes.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de février :

http://www.leravi.org/spip.php?article2937
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :

http://www.leravi.org/