une ravi 156

A Aix, le plan Campus avance. Personnellement, j'ai un peu de mal à reconnaître ce qu'il reste des bâtiments où j'ai fait mes études. Je m'en réjouis cependant car ils étaient bien délabrés, et même devenus indignes. Les nouvelles architectures ne sont pas toutes à mon goût. Je trouve qu'elles resssemblent trop à des formes interchangeables qu'on pourrait implanter n'importe où et qui ne tiennent pas compte des caractérisques locales.
Dans le quartier des facultés, les bâtiments sont disparates, sans doute parce que les concepteurs ont voulu imprimer chacun sa marque. Bon, les lieux sont fonctionnels, comme on dit. D'accord. Mais pourquoi ne pas avoir cherché à créer une harmonie des ouvrages convenant à l'empreinte aixoise ?
Loin de ces interrogations, le Ravi de novembre a mené l'enquête sur les choix de gestion des facs. Derrière la façade, on découvre bureaucratisme, privatisation, précarité. Les étudiants ont-ils tous les mêmes chances ou sont-ils tenus de se couler dans le moule qu'on leur propose ? On le perçoit bien avec les questions qui se posent à chaque rentrée universitaire et, celle de cette année, n'a pas manqué de révéler les difficultés d'accueil et d'orientation des étudiants. Il ne faut pas rater cette enquête particulièrement édifiante. Pour les autres articles et rubriques, voyez le sommaire ci-dessous qui ne laisse pas non plus indifférent.

Où est l'harmonie architecturale dans tout ça ?
Clic sur l'image pour agrandir)
fac campus fenouillères

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de novembre :

http://www.leravi.org/spip.php?article2873
Le Ravi sur Facebook
:
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/