mercredi 21 juin 2017

Post-élections : Billet d'ambiance pour se retenir de vomir...

On allait voir ce qu'on allait voir. Eh bien, on commence à voir et ce n'est pas très beau. Le coup de balai annoncé censé renouveler les élus et les pratiques ne semble pas tout à fait être à la hauteur des promesses. On trouve encore des ministres et des députés sans scrupule qui n'ont évidemment honte de rien...  

LAC 18
(Clic sur l'image pour agrandir)

Les caprices de la chaleur n'aidant pas, il me paraît judicieux, et même salutaire, de répandre des brises parfumées sur les dossiers nauséabonds qui, avec le soi-disant renouvellement politique, ne semblent pas avoir disparu. L'été arrivant aujourd'hui, je vais y ajouter des plaquettes anti gros insectes nuisibles et voleurs déjà soupçonnés tant au gouvernement qu'au parlement de s'être présentés à tort comme étant blanc de blanc. Et qui ne dépareillent pas de certains de leurs prédécesseurs.
Il en faut du culot, n'est-ce pas, pour accepter de devenir ministre ou député alors qu'on sait qu'on a fraudé, menti, dissimulé ou maquillé des faits qui finissent par refaire surface. Ces personnages sans scrupule et sans la moindre honte pensent peut-être qu'ils peuvent échapper aux investigations et se soustraire à la loi qu'ils sont censés fabriquer et respecter.
A les entendre, il faudrait croire sur parole leurs arguments en carton sur leur droiture et leur probité. Ils renversent la charge à coups de "c'est un complot", "on veut me salir" et autre hypocrite "j'ai confiance en la justice de mon pays". Minables et pitoyables. Je n'aurai jamais de mots assez durs pour les qualifier.
Ils sont des parasites et les premiers ennemis de la République et de la démocratie. Il y a un député qui a été sèchement battu qui a osé dire que les électeurs qui l'ont privé de mandat sont "à vomir". Quel cynisme alors que ce sont des gens comme lui qui donnent la nausée.
Et, malgré tout, pendant quatre dimanches, j'ai fait mon devoir d'élu de tenir le bureau où je vote parce que je garde confiance dans la nécessaire, vitale, expression des citoyens.
Et, pour finir, une note d'humour. Au dépouillement du second tour de dimanche, les scrutateurs de mon bureau de vote ont trouvé un drôle de bulletin à mon nom dont je ne saurais dire s'il est un signe d'amitié ou d'affection. 

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 14 juin 2017

Ravi de juin : En charme ou en marche… à l'ombre ?

une ravi 152

Les partis politiques sont atomisés. Un seul coup de massue du forgeron Macron aura donc suffi pour qu'ils paient très cher leurs agissements en totale discordance avec les attentes profondes des électeurs qui ont fini par être désabusés.
A droite et à gauche, les partis de gouvernement n'ont plus qu'à s'en prendre à eux-mêmes de s'être dévoyés dans des conflits suicidaires, des ambitions personnelles, des cumuls de mandats, des rentes de situation et de bien sales affaires.
Sortant de l'ombre, un président "en charme" et une majorité parlementaire aux ordres ont tout balayé en prétextant un renouvellement des élus, une modernisation de la société française et des pratiques censées être enfin vertueuses.
On va voir ce qu'on va voir. A
vec un cartel inédit de députés dont beaucoup d'inconnus recrutés tels des stagiaires tout dévoués au patron qui les a enrôlés pour cela. Et avec une politique qui ne devrait s'embarrasser de pas grand chose, pas même d'imposantes manifestations de rue. 
Le Ravi de juin est à lire, surtout entre ces deux tours des législatives, histoire de tester s'il nous reste encore un peu de lucidité pour comprendre ce qui se passe, notamment dans notre région. Faut-il courber l'échine et rejoindre le cortège ? Faut-il résister et se rebeller ? Faut-il faire l'urne buissonnière ? A mon avis, il est à craindre que, au moins pour un bon moment, ce sera plutôt marche... à l'ombre ou grève.

Ils nous ont quittés cette année…

De nouvelles révélations étonnantes de Thomas Pesquet ! Dans son interview exclusive à Envoyé spécial, il a affirmé, et on peut lui faire confiance, avoir bien observé toutes les profondeurs de l'espace. Il n'a aucun doute qu'il y a des milliers de places disponibles pour tous les candidats aux législatives éliminés dès le premier tour et satellisés illico pour rejoindre le néant et l'oubli. Quant aux députés sortants déjà ou bientôt sortis, ils pourront aussi être mis sur orbite vers l'infini et forcément sans parachute doré ou pas. L'astronaute a en effet pu longuement constater que le cosmos n'a pas les moyens de les rémunérer car l'impôt extraterrestre n'a pas encore été inventé au-delà de la stratosphère.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de juin :
http://www.leravi.org/spip.php?article2762
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :
http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 8 juin 2017

Linky : Mon intervention sur Radio Zinzine

Les compteurs Linky font toujours débat. Radio Zinzine Aix m'a sollicité pour expliquer ce qui pose problème et comment les refuser face à la propagande mensongère et agressive de Enedis qui veut faire une vaste opération commerciale sur le dos des usagers. A écouter ici...

Linky CM 22 Linky - Copie

La rédaction de Radio Zinzine Aix m'a sollicité pour intervenir au sujet des compteurs Linky dans son journal du jeudi soir diffusé en direct. Pour vous faire partager ces informations, j'ai sélectionné des passages que j'ai illustrés par une quinzaine d'images qui défilent automatiquement toutes les soixante secondes.
Pour rappel, ce n'est jamais inutile, il est possible de refuser l'installation de ces compteurs susceptibles de poser des problèmes de santé, de sécurité et, non des moindres, d'espionnage de la confidentialité et de la vie privée, rien que ça !
Ces compteurs, contrairement à la propagande de Enedis, ne sont absolument pas obligatoires. Alors, ne laissons pas Enedis nous les imposer car ils représentent 
une vaste opération d'enfumage commercial et un véritable danger qu'il vaut mieux prévenir. 
La bataille risque d'être longue, car on nous annonce aussi que Engie veut à son tour nous installer un nouveau compteur, le Gazpar, qui est quasiment du même acabit. La vidéo vous dit tout...

Posté par CASTRONOVO à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 2 juin 2017

Linky : Maryse Joissains répondra-t-elle enfin aux craintes, plaintes et refus ?

A Aix, la pose des compteurs Linky reste très contestée et provoque craintes, plaintes et refus. Maryse Joissains a-t-elle toujours le même avis ? Ou en a-t-elle changé ? Et dans quel sens ? Faisons le point...

Linky affichettes
(Clic sur l'image pour agrandir)
Affichettes dans ma résidence : refus des compteurs avec rappel des articles du Code pénal punissant toute intrusion sans autorisation dans une propriété privée
et "sommation de ne pas faire" établie par voie d'huissier

J'ai publié plusieurs articles à ce sujet. Faisons aujourd'hui le point sur le déploiement des compteurs Linky à Aix. Quoi de neuf ?
Les témoignages n'ont cessé d'affluer pour dénoncer les méthodes de Enedis pour parvenir à ses fins : mensonges, intimidations, menaces, aggressions contre tout habitant qui souhaite refuser le compteur. Je fais tout mon possible pour conseiller les personnes qui me sollicitent et leur indiquer les démarches à suivre.
Pour mémoire, il y a déjà un an, j'avais interpellé Maryse Joissains pour lui demander une interdiction de l'installation des compteurs. Le 23 septembre dernier, elle avait accepté de faire voter une délibération. Hélas, elle n'accordait, théoriquement, une protection qu'aux bâtiments et équipements publics, écartant de fait les habitations privées. C'était donc moins qu'une demi-mesure.
Malgré cela, Enedis ne s'est pas gênée, souvent par ruse, pour poser des compteurs dans des écoles et des logements sociaux HLM. Ici et là, des personnes sensibles aux ondes électromagnétiques ont été obligées de quitter leur appartement pour aller s'abriter chez des voisins, des amis ou des membres de leurs familles.
Des compteurs ont pris feu, d'autres ont causé des dysfonctionnements électriques intempestifs ou des coupures d'électricité mettant en péril réfrigérateurs et autres appareils domestiques. La liste serait longue à énumérer en détail.
J'ai alors de nouveau alerté par lettre Maryse Joissains qui a par ailleurs été destinataire de très nombreux messages et plaintes d'habitants. J'ai découvert qu'au conseil des adjoints de fin avril, la majorité avait inscrit une délibération faisant marche arrière par rapport à celle de septembre. Est-ce à dire que la maire d'Aix aurait succombé à la tentation de ne plus faire obstacle à la pose des compteurs dans toute la commune ? Je m'attendais à voir cette délibération figurer à l'ordre du jour du conseil municipal du 10 mai. Eh bien, rien. Que s'est-il passé ? Ma lettre aurait-elle troublé l'esprit de la maire ? Pour l'instant, je ne peux l'affirmer.
Y aura-t-il une délibération au conseil municipal du 23 juin ? Se présenteraient alors trois cas de figure. Soit la maire change d'avis et décide une interdiction totale des compteurs. Soit, elle revient sur sa précédente décision et autorise l'installation partout. Soit le sujet n'est toujours pas mis à l'ordre du jour.
Dans le premier cas, ce serait évidemment une satisfaction. Dans le deuxième, j'interviendrai pour la mettre devant ses contradictions et lui signifier sa responsabilité dans la mise en danger des Aixois alors qu'elle revendique à qui veut l'entendre son action contre l'amiante et le sang contaminé. Dans le troisième, je poserai une question orale pour que le débat public puisse avoir lieu et que les Aixois soient informés sans plus tarder sur les effets dilatoires d'une indécison municipale qui ne peut que réjouir Enedis et ses manœuvres. 
Hier soir, j'étais l'invité de Radio Zinzine Aix pour parler de ce dossier. J'ai eu l'occasion de rappeler la vaste opération à fins commerciales lancée par Enedis qui cherche à renflouer son déficit de cinq milliards d'euros de sa mauvaise gestion sur le dos des usagers que nous sommes. Cet enfumage à grande échelle qui vise à remplacer 35 millions de compteurs qui marchent bien et ayant une espérance de vie d'environ 50 ans par des compteurs Linky qui n'ont qu'une durée estimée entre 10 et 15 ans est une arnaque inacceptable. D'autant que deux autres opérations de même envergure se profilent déjà à l'horizon, le changement généralisé des compteurs de gaz par un nouveau modèle dit Gazpar et celui des compteurs d'eau !  

Linky compteur incendie

LINKY canard 19
Tous mes articles sont compilés ici…

"Linky : La bataille pour le refus des compteurs fait rage à Aix…" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2017/01/05/34765794.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]