Montée de température au conseil municipal. Des parents d'élèves sont venus manifester pour interpeller Maryse Joissains sur les conditions insupportables que vivent les enfants à cause de la forte chaleur et surtout du manque de rénovation des écoles. Explications...

CM 31 23

La dernière en date s'est déroulée vendredi matin sur la place de la mairie puis en pleine salle du conseil municipal. Des parents d'élèves munis de pancartes et de banderoles explicites sont venus interpeller Maryse Joissains sur les mauvaises conditions d'accueil et de travail des enfants en cette période de très forte chaleur.
Au-delà de ces circonstances particulières, ils ont surtout tenu à signaler encore une fois l'état dégradé de certaines écoles communales qui n'ont ni volets ni rideaux pour atténuer les effets de la température qui atteint jusqu'à 36 degrés, voire plus, dans les salles.
Pour se faire entendre, depuis une semaine, les parents alertent les médias, chaînes de télévision, radios et presse. L'occasion était donc toute trouvée de venir manifester leur colère directement devant les élus. La maire a bien voulu accorder un temps de parole à la représentante des parents qui, tout en courtoisie et clarté, n'a pas mâché ses mots pour décrire une situation devenue intenable.
Quelques jours avant, face aux protestations, le service éducation avait fourni un lot de ventilateurs pour essayer d'amortir le choc et soulager ainsi l'inconfort des élèves.
Mais la vraie question qui se pose est celle de la vétusté et du manque de rénovation des écoles aixoises. Dans sa réponse, l'élue à l'éducation a affirmé que la Ville dépense annuellement deux millions d'euros alors que l'adjoint aux finances déclare, lui, que c'est "exactement" 1,2 million. Allez y comprendre quelque chose. Manque de chance pour eux, comme je l'ai relevé dans mon intervention sur le compte administratif, les documents indiquent pour 2016 une dépense d'investissement de 360.009 euros, hors évidemment les aides ponctuelles du Conseil départemental pour travaux de proximité. Voilà la vérité.

CM 31 23

Prise en défaut, Maryse Joissains a annoncé qu'elle allait demander un audit global pour voir comment programmer un effort supplémentaire. Mais, là encore, hélas, un audit a déjà été demandé il y a près de trois ans et on n'en a jamais vu la couleur. Les parents ont donc insisté cette fois pour être associés à la conduite de cet audit, être informés des résultats et pour connaître les mesures concrètes que la mairie compte prendre pour enfin commencer à améliorer la situation insupportable que vivent les enfants. 

CM 31 23