mardi 23 mai 2017

Va y avoir du sport au palais !

Le palais des sports est en voie d'achèvement. Et va coûter quelque 68 millions d'euros. C'est la métropole qui va payer. De gros doutes subsistent sur l'obtention de cofinancements qui viennent à peine d'être sollicités. Maryse Joissains a préféré investir pour cet équipement de prestige plutôt que de répondre à d'autres besoins plus urgents...

handball - Copie (2)

Le palais des sports, dit Arena, prend forme. On ne peut manquer de le voir depuis l'autoroute A51. Mais je me pose pas mal de questions. Et surtout sur son coût, 68 millions d'euros, sans compter les frais de fonctionnement annuels. N'y avait-il pas d'autres priorités, au hasard, la construction de logements à prix accessibles par exemple, à mettre en avant plutôt que d'investir dans cet équipement de prestige ?
C'est ce que Jean-Claude Gaudin et son vice-président délégué au budget reprochent à "certaines communes qui ont chargé la mule" (le mot est de Gaudin) juste avant la mise en place de Aix-Marseille-Provence qui devra payer ces grosses dépenses en ayant été mise devant le fait accompli. Il en est ainsi aussi de Miramas qui a programmé une halle d'athlétisme et de Venelles avec un méga centre aquatique.
Pour couronner le tout, alors que le palais des sports est en voie d'achèvement, le terrioire du Pays d'Aix en est à peine à solliciter des cofinancements de l'Etat, de la Région et du Département. A mon avis, l'Etat ne versera rien car le palais des sports relève pleinement de la compétence de la métropole. Il ne donnera rien pas plus qu'il n'a donné pour la restructuration du stade vélodrome.
Ce qu'il faut retenir de tout ça, c'est que ces projets pharaoniques ont été retenus au détriment d'autres besoins plus urgents : éducation, santé, voirie, réhabilitation d'équipemenst sportifs et sociaux délabrés et on en passe. Pour information, AMP aura encore à se prononcer en juin sur l'intérêt métropolitain (un label) de ces structures sportives qui ont vocation à être fréquentées par l'ensemble de la population du territoire.
Donc, résumons. Maryse Joissains aura tout fait pour s'opposer à la métropole. Mais pas toujours avec succès. Si le palais des sports est maintenant bel et bien à la charge de la métropole, elle n'aura pas réussi ses deux plus gros coups de force, la vente des parkings aixois et l'opération de vente de l'office HLM Pays d'Aix Habitat à la Sacogiva qui sont transférés à Aix-Marseille-Provence qui en a  la compétence légale, comme en a fait injonction le préfet.

CM 29 31CM 29 31

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]