Le grand tourbillon politique qui remue la France est en train de virer à la tuerie généralisée. Pendant ce temps, à Aix, Maryse Joissains pérennise la joyeuse foire aux manèges annuelle en face du cimetière !    

Hotel de Ville - Copie (2)

Pour éviter de me laisser emporter dans le tourbillon politique, j'ai toujours opté pour le point fixe. Qui permet de prendre la distance nécessaire et de garder toute lucidité.
Je reviens donc aujourd'hui aux affaires locales qui font ma joie et la matière première de mon blog. Et il y a de quoi raconter.
J'ai été fortement occupé ces derniers temps, notamment en présidant deux dimanches entiers mon bureau de vote et en ne rentrant chez moi qu'à 22 heures chaque fois. Je ne m'en plains pas, cela fait partie de mes devoirs d'élu.
Et puis, il y a une semaine, à vingt-quatre heures d'intervalle, j'ai participé successivement au conseil municipal et au conseil de territoire. Pour moi, ce n'est jamais une corvée. Mes lecteurs ont dû s'en rendre compte. Je suis toujours présent, du début à la fin, comme je ne manque jamais non plus toutes les réunions des commissions dans lesquelles je siège. Je trouve cela normal. Et je m'étonne cependant que certains élus, qui se battent comme des chiens pour y siéger et ajouter à leur ego mal placé un titre à mettre sur leurs cartes de visite, n'honorent pas leur engagement, tout en ne crachant pas évidemment sur leurs indemnités. Honte à eux. Mais je ne livrerai pas leurs noms. S'ils me lisent ici, ils se reconnaîtont.
La foire aux manèges ne sera pas déplacée !
J'en viens maintenant à un sujet que j'avais annoncé. Au conseil municipal, une délibération portait sur l'installation d'un poste d'incendie et de secours dans les quartiers sud-est. L'idée est excellente car elle permet une meilleure répartition géographique des centres d'intervention dans un souci de proximité et d'efficacité.
Mais, surprise, cette délibération comportait un plan d'aménagement montrant un espace mobilisable pour les forains le long de la zone parking du stade Carcassonne. Il s'agit bien de la foire aux manèges annuelle dont on nous annonçait à répétition depuis de longues années qu'elle devait être déplacée vers la Pioline. Eh bien, ce ne sera pas le cas. Les riverains vont être contents de l'apprendre.
S'il est vrai que diverses améliorations ont été apportées sous la pression des habitants pour aménager les horaires d'ouverture et atténuer les bruits, il n'en reste pas moins que Maryse Joissains ne tient pas parole et envisage donc de pérenniser cette manifestation là où elle est actuellement. A savoir, rappelons-le, le long du cimetière ! C'est ce que j'ai fait observer lors de mon intervention. 

CM 29 31

CM 29 31