vendredi 5 mai 2017

Le NON du peuple à la démagogie, le vote Macron pour éviter le pire

Dimanche, deux choix sont possibles. Deux choix qui n'auront pas les mêmes conséquences. D'un côté, la démagogie, la fin des libertés et la casse sociale. Dans l'autre, le moyen d'éviter le pire, que l'on adhère complètement ou partiellement à la ligne politique du candidat. En ce qui me concerne, même si Emmanuel Macron n'est pas tout à fait ce que j'aurais préféré, pas d'abstention, pas de bulletin blanc ou nul, je voterai pour lui... 

régionales voter carte électorale - Copie (2)

Serions-nous arrivés aux dernières élections libres ? C'est loin d'être une interrogation farfelue. Car si l'extrême-droite parvenait à ses fins, nous n'aurions alors plus que nos yeux pour pleurer. Jamais nous n'avons été si proches d'une catastrophe pareille. Il est temps de réfléchir et de prendre clairement position pour éviter cette issue.
Vous avez suivi la campagne électorale et le débat de mercredi soir. Y a-t-il encore un doute sur la supercherie et la dangerosité que représente le Front national ?
Personnellement, je me joins au NON du peuple qui refuse et combat la démagogie, le populisme, la haine, le racisme et l'exploitation de la misère qui sont le fonds de commerce traditionnel des illuminés frontistes. L'application d'une telle politique de casse sociale et de disparition des libertés publiques ferait passer la France dans le camp des états dictatoriaux qui se repaissent de l'aliénation des peuples.
J'ai participé à la primaire à gauche. Je participe à l'élection présidentielle et je le ferai aux législatives. Je ne laisse jamais personne choisir à ma place même quand les candidats ne sont pas forcément conformes à mes attentes, notamment au regard du principe d'éthique et des valeurs d'honnêteté et de probité. Je déplore tous les comportements de dévoiement, les trahisons, les combines, les calculs d'ambitions personnelles au détriment des engagements collectifs qui doivent fédérer sur l'essentiel et l'intérêt général plutôt que diviser.
On ne trouvera jamais le candidat ou les candidats parfaits. Ils n'existent pas. On peut cependant voter par adhésion et dans le pire des cas par défaut. Mais il serait irresponsable de s'abstenir ou de gâcher sa voix en la rendant blanche ou nulle.
On l'aura compris, au second tour, je voterai contre le FN en utilisant mon bulletin pour Emmanuel Macron, même si je n'adhère pas totalement à sa ligne qui n'est pas celle qui me correspond le mieux en tant qu'homme de gauche. J'espère simplement que, face aux manquements des partis politiques de ces dix dernières années, à l'abaissement du débat public et à la confusion des esprits qui en découle, ce vote sera peut-être la seule solution pour éviter le pire.

Manif anti-FN 4

Avec mes amis élus municipaux, Edouard Baldo, Souad Hammal et Gaëlle Lenfant,
j'étais présent hier soir Place
de l'Hôtel de Ville à la manifestation républicaine
pour dire NON à l'extrême-droite.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]