jeudi 27 avril 2017

Conseil municipal : Maryse Joissains accumule les revers de sa politique

Chaque séance publique du conseil municipal réserve son lot de surprises et de revers. Et pas vraiment glorieux pour la majorité. Ferme rappel à l'ordre de la justice, recadrages précis du préfet, décisions renversantes ! Petit tour d'horizon ici...

hôtel de ville salle des etats de provence - Copie

En l'absence de Maryse Joissains, le dernier conseil municipal a été présidé par le premier adjoint.
Dans mes précédents articles (voir ci-dessous), j'ai évoqué trois thèmes qui ne sont pas à la gloire de la municipalité. Et c'est peu dire.
Le refus sans motif valable de la majorité d'examiner la question orale dûment déposée que notre groupe Démocratie pour Aix présentait pour demander à la maire de condamner les nombreuses provocations et exactions de l'extrême-droite à Aix.
La décision de la cour administrative d'appel qui a rejeté le recours obstiné de la Ville qui avait choisi de vendre illégalement les parkings publics.
Et le camouflet venu du préfet pour l'égalité des chances certifiant que les subventions aux associations de quartiers ne posaient aucun problème, contrairement à ce que prétendait une élue frontiste qui voulait les en priver en embarquant Maryse Joissains dans ce délirant procès en haine et en racisme.
Comme c'est le cas à chaque séance, un grand nombre de délibérations de routine ont été votées. Mais nous avons accroché la mairie sur plusieurs autres sujets.
De nouveau, le Plan local d'urbanisme pour un avenant qui soi-disant précise des adaptations mais qui ne nous paraissent pas modifier l'économie générale du PLU qui est peu ambitieuse. Que ce soit pour les constructions de logements, les déplacements ou l'environnement. Nous avons voté contre.
On a appris qu'une trentaine d'infiltrations d'eau de pluie ont été détectées depuis l'ouverture il y a dix ans du Grand Théâtre de Provence. La Ville doit maintenant gérer ce problème par elle-même puisqu'elle a voulu rapatrier le bâtiment jusque-là confié à l'ex-communauté du Pays d'Aix pour le soustraire à la métropole. A cause de ce transfert, auquel nous étions opposés, et des garanties d'assurance qui laissent peu de temps pour agir, la mairie doit traiter le dossier en urgence.
Est aussi revenu le débat sur les rythmes scolaires qui, à Aix, sont loin d'être à la hauteur pour la qualité des activités proposées aux enfants et dont se plaignent pas mal de parents. Nous avions pourtant dès le départ alerté et insisté sur la nécessité de considérer cette réforme avec sérieux : donner du sens et du fond aux animations et non pas se contenter de proposer de l'occupationnel.
Pour ma part, je suis intervenu sur plusieurs dossiers que je développerai bientôt, l'emplacement de la foire annuelle aux manèges, les compteurs Linky et une subvention très contestable à l'association des commerçants.

CM 29 31

CM 29 31

"Refus de la mairie d'une motion contre l'extrême-droite !" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2017/04/04/35130993.html
"Vente illégale des parkings : Maryse Joissains perd aussi en appel !"
:

http://castronovo.canalblog.com/archives/2017/04/13/35156216.html
"Aides aux associations : Maryse Joissains et frontistes recadrés par le préfet"
:
http://castronovo.canalblog.com/archives/2017/04/07/35138814.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]