lundi 27 février 2017

Les incivilités des Aixois coûtent cher... et combien celles des Joissains ?

S'il n'est pas anormal de sortir la grosse calculette pour estimer ce que coûtent annuellement au budget municipal les incivilités quotidiennes commises dans l'espace public par les Aixois, il est tout aussi nécessaire de ne pas s'arrêter en si bon chemin. En effet, combien coûtent les frais de justice abusifs engagés par Maryse Joissains ? Nous avons chiffré nous aussi...

incivilités 2

On nous dit que les incivilités des Aixois coûtent 1,5 million d'euros par an. Fortiches quand même les Aquae-Sextiens pour arriver à un nombre aussi rond ! Quoi qu'il en soit, si ce rappel est salutaire pour inciter au civisme, il n'en masque pas moins d'autres dépenses pour procédures de justice de toutes sortes engagées par la mairie. J'arrondis donc aussi, elles coûtent la moitié de cette somme par an.
Le magazine municipal n'en parle jamais. Pas plus que les panneaux publicitaires. Et pour cause. Il ne faut pas que nos concitoyens le sachent car c'est avec leurs impôts que Maryse Joissains joue la va-t-en guerre jusqu'au-boutiste devant les tribunaux.
Pourtant, il y a de quoi être inquiet. Faisons cependant la part des choses. Lorsque la Ville est attaquée, il est normal qu'elle se défende. Mais pourquoi s'obstiner à aller jusqu'en cassation lorsque c'est peine perdue d'avance ? Quelques exemples suffiront à illustrer ce propos.
Pour avoir abusivement rompu en 2011 le contrat de fourniture des V'hello qu'elle avait passé avec la société JCDecaux, la Ville a été condamnée à lui payer 1.911.000 euros. Pour avoir refusé une terrasse à un commerçant, la Ville devra débourser 420.000 euros et pour n'avoir pas le nombre de logements sociaux éxigés par la loi 1.100.000 euros, etc. Moralité : lesdites "incivilités" de 141.000 Aixois coûtent beaucoup moins cher que les turpitudes et insuffisances de l'équipe municipale en place depuis 16 ans.

joissains coûts procédures prov 9joissains coûts procédures prov 9joissains coûts procédures prov 9joissains coûts procédures prov 9joissains coûts procédures prov 9

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 17 février 2017

Maryse Joissains en correctionnelle : Qui va payer ? Encore les Aixois ?

Qui va payer les frais de procès de Maryse Joissains en correctionnelle ? Encore les Aixois ? La question se pose après les fortes dépenses engagées à partir du budget de la Ville pour les très nombreuses procédures auxquelles se livre la mairie chaque année. Alors, essayons d'y voir plus clair...

tribunal de grande instance aix

Pour aller comparaître dans quelques semaines devant les juges du Tribunal de grande instance pour l'affaire de la promotion express et magique du chauffeur annulée par le Tribunal administratif et la Cour administrative d'appel, Maryse Joissains n'aura pas besoin de son chauffeur. L'Hôtel de Ville n'étant qu'à quelques enjambées de là, elle pourra s'y rendre pedibus, la tête bien haute. A moins qu'elle ne se fasse conduire pour y entrer sans trop se montrer. Mais on connaît sa légendaire bravoure auto-proclamée. Elle fera face avec courage en affirmant devant les médias qu'elle n'a rien à se reprocher et qu'elle est victime d'un acharnement judiciaire.
Euh, pardon, elle est quand même mise en examen pour "détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts", nous semble-t-il, non ? Il ne s'agit pas du simple vol d'une pomme. Il est donc normal que la presse relate les diverses étapes de la procédure.
Vous ne trouverez pas ces informations dans le magazine municipal qui est trop bisounours pour ça. Alors, c'est avec un plaisir non dissimulé que je relaie cette nouvelle parution de La Provence au sujet des frais de justice liés au renvoi de Maryse Joissains en correctionnelle.
Aixois, posez-vous la question : mais qui paie ces dépenses ? Voilà une belle question…

Réaction
DPA communiqué de presse joissains 15 février 2017

Joissains tribunal qui paie prov 16

Joissains tribunal qui paie prov 16

Réaction de Maryse Joissains sur sa page Facebook
joissains tribunal réaction MJM 16 février 2017

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 13 février 2017

Promotion du chauffeur : Maryse Joissains renvoyée en correctionnelle

L'information a été révélée samedi. Maryse Joissains, mise en examen pour "détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts", devra répondre de ses actes en correctionnelle. Elle encourt au maximum dix ans de prison et un million d'euros d'amende. Décidément, les époux Joissains manifestent une vraie prédilection pour les prétoires...

joissains ravi 116 B - Copie

La saga Joissains commencée il y a près de 40 ans par des passages devant les tribunaux va-t-elle prendre fin dans les mêmes conditions ?
Il y a d'abord eu Alain Joissains, maire de 1978 à 1983, qui s'était distingué dans une fumeuse opération qui lui avait valu d'être condamné en appel à deux ans de prison avec sursis pour "recel d’abus de biens sociaux" et radié du barreau des avocats.
Quelque vingt-trois ans plus tard, en 2001, Maryse Joissains est élue maire à son tour, embauchant l'ex-maire comme directeur de cabinet sur la base d'un contrat illégal que j'ai fait annuler définitivement en Conseil d'Etat en février 2015 après dix années de procédures. On a donc vu là une entente entre les deux époux.
Maintenant, c'est Maryse Joissains elle-même qui verse dans le non respect du droit. La promotion express de son chauffeur ne tient pas la route, si l'on peut dire, car elle est le fruit d'un acte délibéré de favoritisme qui lui a valu d'être mise en garde à vue puis en examen, quelques jours après sa quatrième reconduction à l'Hôtel de Ville, pour "détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts".
Depuis samedi, la voila désormais renvoyée devant le tribunal correctionnel, comme de vulgaires Balkany, pour répondre de ses dévoiements alors même qu'au conseil municipal du 3 février elle a fait voter une délibération pour faire appel de deux décisions consécutives, au tribunal administratif et à la cour administrative d'appel, annulant la promotion de chauffeur, avec rétrogradation immédiate de ce dernier à la catégorie B au lieu de A.
Ces dernières semaines, Maryse Joissains se sera donc pris plusieurs claques d'affilée dont l'ultime est la plus risquée pour elle. Elle encourt au maximum dix ans d'emprisonnement et un million d'euros d'amende.
En décembre, le préfet a retoqué la vente des parkings à la Semepa, puis celle de l'office HLM Pays d'Aix habitat à la Sacogiva, qui sont passées à la métropole. Au dernier conseil municipal, ces deux revers ont donné lieu à des débats très vifs entre elle et notre groupe Démocratie pour Aix. L'ambiance s'est encore plus envenimée avec l'examen de l'appel sur la promotion du chauffeur.
La semaine dernière, La Provence a publié ce qu'il en coûte chaque année aux Aixois, 800.000 euros !, pour les procédures engagées par Maryse Joissains. J'y reviendrai dans un prochain article.
Enfin, la dernière grosse baffe vient de lui être assénée par le juge Marc Rivet qui la renvoie s'expliquer en correctionnelle, non seulement pour la promotion express du chauffeur mais également pour d'autres emplois de complaisance envers des proches. Dès que l'information a été révélée, tous les médias locaux et nationaux l'ont mise à la une.
Eu égard à sa renommée, Aix mérite-t-elle cette image de ville dont la maire s'affranchit de toutes lois et règles et de toute éthique publique ? Aix mérite-t-elle une telle publicité négative qui peut laisser planer l'idée que les les citoyens fermeraient les yeux sur toutes ces dérives ? Chacun se fera son idée.

Encore plus de détails par ce lien : 
http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/aix-en-provence/maryse-joissains-masini-renvoyee-correctionnelle-1194901.html

La délibération de l'appel contre l'annulation de la promotion du chauffeur est ==> ICI

Joissains tribunal prov 12Joissains tribunal correctionnel prov 12Joissains tribunal correctionnel prov 12

Précision importante :
En 1978, le maire était Alain Joissains.
Jean-François Picheral, maire de 1989 à 2001, n'a rien à voir dans cette histoire.

Joissains tribunal correctionnel prov 12

Joissains tribunal correctionnel prov 12

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 10 février 2017

Le Ravi de février met la justice en balance

une ravi 148

Le Ravi de février propose une belle enquête sur l'état de la justice. Comme dit l'autre, comment ça marche ? Parfois bien, parfois mal. Exemple, il m'a fallu dix ans de combat pour faire annuler un contrat illégal. Mais je ne me plains pas. Car je pense surtout à tous ceux qui perdent leur travail et qui sont déjà à la rue quand tombe la décision du tribunal. Misère. 
Alors, il faut bien s'informer. Que proposent les candidats à l'élection présidentielle ? Le mensuel fait le tour des impétrants qui pensent d'abord à leur place plutôt qu'à celle des citoyens. Les articles ne vous décevront pas. 
Autre sujet : avec ses V'hello, Aix s'est prise un coup de guidon dans les gencives et doit payer 1,9 million d'euros à JCDecaux pour rupture unilatérale du contrat. Eh bien, à Marseille, c'est quasiment la même débâcle et c'est la métropole qui va devoir débourser un demi million. 
Et puis, si vous n'avez pas eu l'indicible horreur ou le courage d'assister aux vœux loufoques de Maryse Joissains, ne ratez surtout pas la double page dessinée qui narre la cérémonie. Toujours élégante et mesurée dans ses propos, la maire d'Aix ! Non, je rigole. 
A lire aussi, en dernière page du Ravi, le portrait impitoyable du pitoyable animateur de télévision qui fouille poubelles et égouts pour alimenter ses émissions tout en faisant passer des entretiens bizarres pour recruter de la chair fraîche. Beurk.

Pour soutenir, faire un don et s'abonner :
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de février :
http://www.leravi.org/spip.php?article2633
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :

http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 6 février 2017

Ambiance thermonucléaire au conseil municipal !

Comme cela arrive de temps en temps sans crier gare, le conseil municipal de vendredi a été chaud brûlant. Avec plusieurs détonations qui ont rendu le climat explosif. Compte-rendu et revue de presse...

CM 21 B 29

On a cru vivre un réchauffement climatique en accéléré ! L'ambiance a atteint le point de fusion, avec, au fil des cinq heures de la séance, de longues éruptions répétées. L'ordre du jour comportait 87 rapports dont l'examen du budget et, une fois de plus, des affaires liées à des procès à tout-va comme Maryse Joissains s'obstine à en faire. Aux frais des Aixois, bien entendu.
Lors de mes interventions, j'ai souligné que cet entêtement était vain : la vente des parkings à la Semepa et celle de l'office HLM Pays d'Aix habitat à la Sacogiva ayant été retoquées par le préfet. Maryse Joissains n'admettant jamais, jusqu'au ridicule, de perdre, a proposé d'attaquer le représentant de l'Etat. Elle et son premier adjoint sont allés jusqu'à insinuer qu'il exercerait des pressions auprès des banques pour qu'elles empêchent la Ville d'emprunter et donc de mener à bien des opérations dont on sait qu'elles sont illégales !
Et la maire de pourfendre encore et encore la métropole qui serait à l'origine d'une apocalypse imaginaire dont notre cité serait la seule cible. Plus c'est gros… mais ça ne passe plus !
La plus forte explosion thermonucléaire est intervenue lors de la délibération faisant appel de l'annulation de la promotion expresse de son chauffeur, prononcée d'abord au tribunal administratif puis à la cour administrative d'appel. Depuis que l'affaire a éclaté, Maryse Joissains estime que cette personne doit être défendue et peut donc bénéficier d'une protection fonctionnelle dans le cadre de son emploi.
Mais c'est cause perdue d'avance ! D'où la suggestion ironique d'Edouard Baldo d'inviter la maire à payer de sa poche ! Et là, tollé général de la part des élus de droite. Et les prises de parole se sont multipliées lorsque notre collègue Charlotte de Busschère a lancé une nouvelle torpille. Réactions outrées de certains élus joissainistes invétérés qui sont allés au secours du chauffeur en vantant ses mérites.
Mais rien d'étonnant là-dedans. Nous sommes habitués à voir le clan toujours serrer les rangs lorsqu'il s'agit d'absence d'éthique, pour ne pas dire plus.
Et, pour clore cette narration en beauté, place à un fou-rire. Maryse Joissains a déclaré dans la presse que son chauffeur ne l'était plus depuis trois ans. Mais alors qui était cette personne qui la conduisait jeudi soir au sortir de la séance du conseil de territoire à Saint-Cannat ? J'ai bien regardé. Je suis sûr de ne pas avoir été victime d'une illusion d'optique... 

CM 28 3

Dans la presse...
CM 28 3

CM 28 3CM 28 3CM 28 3

CM 28 3

CM 28 3CM 28 3

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 1 février 2017

Démocratie pour Aix : Nos vœux de combat de fer contre Maryse Joissains

Il y a révolte et révolte. Mais il ne faut pas confondre. Chez Maryse Joissains, il s'agit comme toujours de jouer les victimes en lançant des diatribes démagogiques contre les institutions. Au groupe Démocratie pour Aix, nous agissons pied à pied pour défendre et faire respecter l'intérêt général qui doit prévaloir dans la gestion publique de la collectivité. Nous en avons rappelé l'impérieuse obligation lors de notre cérémonie des vœux... 

DPA voeux 28
Noëlle Ciccolini-Jouffret, Lucien-Alexandre Castronovo, Gaëlle Lenfant, Hervé Guerrera, Charlotte de Busschère, Edouard Baldo et Souad Hammal (merci à GRP pour la photo) 

Les multiples cérémonies des vœux du nouvel an donnent l'occasion de faire le point sur les bilans et les actions à venir. Cette année, elles ont été particulièrement offensives et musclées.
De son côté, se considérant comme martyrisée, Maryse Joissains s'est une fois de plus lancée dans ses diatribes excessives et carrément démagogiques contre la métropole, contre le préfet, contre le conseil constitutionnel (rendez-vous compte !), contre le gouvernement, contre tout quoi, ce qui a provoqué pour la deuxième fois après l'an dernier le départ remarqué du sous-préfet.
De l'autre côté, au groupe Démocratie pour Aix, nous avons évoqué les graves dossiers qui tournent le dos à l'intérêt général. Quelques exemples : les ventes avortées de l'Office HLM Pays d'Aix habitat et des parkings, deux tentatives montées pour se soustraire illégalement à la métropole, la manœuvre honteuse de la mise en place d'une charte de la laïcité censée contrôler les associations à la demande d'une élue d'extrême-droite mais invalidée par le tribunal administratif.
A notre initiative, deux dossiers ont pu être mis à l'ordre du jour du conseil municipal : la défense de l'aérodrome des Milles et le refus des dangereux compteurs Linky à Aix. Nous avons aussi fait état des dossiers fortement contestés de la requalification des trois places du centre-ville et de l'idée insensée de création d'un parking sous le parc Rambot qui ne peut changer de destination car il est le fruit d'un legs qui le prohibe expressément.
Dans ces derniers cas, un manque évident de concertation avec la population, les commerçants, les comités d'intérêts de quartiers et les associations de défense de l'environnement, en particulier à propos de l'abattage d'arbres encore en bonne santé, a conduit les uns et les autres à saisir les tribunaux.
Enfin, il ne faut pas oublier le peu de cas que fait la municipalité des petites associations de quartier qui permettent l'accompagnement social et solidaire des personnes les moins favorisées et pour lesquelles Maryse Joissains baisse les aides.
Comme nous nous y sommes engagés, notre groupe va continuer à s'impliquer de toutes ses forces pour faire connaître aux Aixois ce qui se trame dans cette mairie livrée aux intérêts d'un clan qui accumule les ennuis avec la justice, contrat annulé d'Alain Joissains, promotion du chauffeur également annulée, mise en examen de Maryse Joissains… Triste tableau d'horreurs !

DPA voeux provence 29DPA voeux provence 29

Une date à noter sur les agendas
Une réunion-débat ouverte à tous

DPA réunion-débat HG 15

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]