mercredi 1 février 2017

Démocratie pour Aix : Nos vœux de combat de fer contre Maryse Joissains

Il y a révolte et révolte. Mais il ne faut pas confondre. Chez Maryse Joissains, il s'agit comme toujours de jouer les victimes en lançant des diatribes démagogiques contre les institutions. Au groupe Démocratie pour Aix, nous agissons pied à pied pour défendre et faire respecter l'intérêt général qui doit prévaloir dans la gestion publique de la collectivité. Nous en avons rappelé l'impérieuse obligation lors de notre cérémonie des vœux... 

DPA voeux 28
Noëlle Ciccolini-Jouffret, Lucien-Alexandre Castronovo, Gaëlle Lenfant, Hervé Guerrera, Charlotte de Busschère, Edouard Baldo et Souad Hammal (merci à GRP pour la photo) 

Les multiples cérémonies des vœux du nouvel an donnent l'occasion de faire le point sur les bilans et les actions à venir. Cette année, elles ont été particulièrement offensives et musclées.
De son côté, se considérant comme martyrisée, Maryse Joissains s'est une fois de plus lancée dans ses diatribes excessives et carrément démagogiques contre la métropole, contre le préfet, contre le conseil constitutionnel (rendez-vous compte !), contre le gouvernement, contre tout quoi, ce qui a provoqué pour la deuxième fois après l'an dernier le départ remarqué du sous-préfet.
De l'autre côté, au groupe Démocratie pour Aix, nous avons évoqué les graves dossiers qui tournent le dos à l'intérêt général. Quelques exemples : les ventes avortées de l'Office HLM Pays d'Aix habitat et des parkings, deux tentatives montées pour se soustraire illégalement à la métropole, la manœuvre honteuse de la mise en place d'une charte de la laïcité censée contrôler les associations à la demande d'une élue d'extrême-droite mais invalidée par le tribunal administratif.
A notre initiative, deux dossiers ont pu être mis à l'ordre du jour du conseil municipal : la défense de l'aérodrome des Milles et le refus des dangereux compteurs Linky à Aix. Nous avons aussi fait état des dossiers fortement contestés de la requalification des trois places du centre-ville et de l'idée insensée de création d'un parking sous le parc Rambot qui ne peut changer de destination car il est le fruit d'un legs qui le prohibe expressément.
Dans ces derniers cas, un manque évident de concertation avec la population, les commerçants, les comités d'intérêts de quartiers et les associations de défense de l'environnement, en particulier à propos de l'abattage d'arbres encore en bonne santé, a conduit les uns et les autres à saisir les tribunaux.
Enfin, il ne faut pas oublier le peu de cas que fait la municipalité des petites associations de quartier qui permettent l'accompagnement social et solidaire des personnes les moins favorisées et pour lesquelles Maryse Joissains baisse les aides.
Comme nous nous y sommes engagés, notre groupe va continuer à s'impliquer de toutes ses forces pour faire connaître aux Aixois ce qui se trame dans cette mairie livrée aux intérêts d'un clan qui accumule les ennuis avec la justice, contrat annulé d'Alain Joissains, promotion du chauffeur également annulée, mise en examen de Maryse Joissains… Triste tableau d'horreurs !

DPA voeux provence 29DPA voeux provence 29

Une date à noter sur les agendas
Une réunion-débat ouverte à tous

DPA réunion-débat HG 15

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]