vendredi 23 décembre 2016

Nausée : Quand Maryse Joissains s'aligne sur l'extrême-droite !

Ce n'est hélas pas la première fois que Maryse Joissains se laisse piéger et contaminer par l'extrême-droite dans un jeu nauséabond de connivence répétée proche de la consanguinité. A quand son adhésion au parti frontiste ? Rappel des faits et gestes…

centre social camus corsy

Déjà, en mai 2012, Maryse Joissains déclarait, je cite, "j'ai en commun certaines valeurs avec Marine Le Pen". Puis, à la faveur d'une interview à La Provence, le 17 septembre dernier, je cite aussi, "j'ai écouté Zemmour, c'est pas mal, ses idées".
Autre fait non moins parlant, au conseil municipal du 20 juin, après une intervention d'une élue frontiste stigmatisant des associations de quartiers dans un langage de haine et d'intolérance, et comme pour la contenter, la maire a proposé de mettre en place une Charte de la laïcité. Cette dernière a été présentée au conseil du 18 juillet. Notre groupe Démocratie pour Aix a alors démontré l'inutilité de cette charte qui faisait double emploi avec les lois existantes.
Mais, plus grave, la charte décidait de porter un coup fatal aux asssociations en leur demandant de la signer sur la base de la "neutralité" alors qu'elle outrepassait leur liberté d'opinion et d'action. Illico, la Ligue des droits de l'homme a saisi le tribunal administratif et a obtenu l'annulation de la délibération.
Lors de la séance du 13 décembre, une nouvelle charte a été proposée inspirée de celle mise au point par l'Association des maires de France. L'élue frontiste a renouvelé ses critiques en allant plus loin à l'occasion du versement de dotations aux associations faisant partie du Contrat de ville. La raison ? Selon elle, en plus de leurs activités sociales, ces structures feraient de la politique.
J'ai expliqué cela dans mon article de mardi. Il se trouve que les actions subventionnées restent dans le cadre du partenariat avec l'Etat et la région. Pour leurs autres initiatives, elles ne perçoivent rien et elles ont donc toute liberté pour les organiser. Pourtant, Maryse Joissains est de nouveau allée dans le sens de l'élue frontiste en demandant la suspension d'une subvention et en proposant une expertise externe sur la nature de ces associations.
Seul fait notable pour sauver la dérive de la maire, ce même 13 décembre, un autre élu frontiste s'est vu refuser le vote d'une motion anti-migrants qu'il avait l'intention de faire valider par le conseil municipal, Maryse Joissains lui répondant que cela ne peut être car "il s'agit ici d'humains". Mais elle n'exclut cependant pas de soumettre à un prochain conseil une autre motion sur le modèle de celle votée par le conseil régional le 7 novembre. Pas de quoi inspirer confiance quand on sait que cette motion a aussi été votée par le parti d'extrême-droite !

Le Contrat de ville du Pays d'Aix
Il réunit l'Etat, la région, le département et divers partenaires.
Il repose sur trois piliers : le développement de l'activité économique et l'emploi,
la cohésion sociale, et le cadre de vie et le renouvellement urbain.

http://www.agglo-paysdaix.fr/?eID=tx_atolfaldownload&objectId=20771

CM 27 13CM 27 13

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 20 décembre 2016

Conseil municipal : Ambiance électrique et dérapages multiples...

Ambiance tendue pour la dernière séance publique avant la trêve. Avec manifestations devant la mairie, échanges musclés entre la majorité et notre groupe Démocratie pour Aix, débat serré sur les orientations budgétaires et dérapages verbaux inacceptables...

CM 27 13

La séance de mardi dernier a été épique, c'est le moins que l'on puisse dire. En prélude, deux manifestations ont eu lieu sur la place de l'Hôtel de Ville. L'une pour la défense des arbres que l'on abat notamment à l'occasion de la requalification des trois places Prêcheurs, Madeleine, Verdun. L'autre pour la fraternité avec les étrangers afin de protester contre une question posée par un élu frontiste qui proposait une motion contre les migrants. Ambiance garantie !
Dans un premier temps, les manifestants ont été empêchés par des renforts de la police municipale d'accéder à la salle des Etats de Provence. Puis, ils ont pu y pénétrer au goutte à goutte. Maryse Joissains leur a demandé de ne pas exhiber leurs pancartes. Certains ont alors préféré quitter la salle.
Au cours des échanges sur ces sujets, ce sont mes collègues Gaëlle Lenfant et Hervé Guerrera qui ont porté le fer contre la maire. Autant dire que la température est bien montée.
Une autre élue frontiste a posé une question pour contester les subventions accordées à des associations de quartiers. Prétexte de la doxa frontiste haineuse et raciste, ces associations ne lui conviennent pas parce qu'en plus de leurs activités sociales, elles feraient de la politique. Or, ces subventions ne sont octroyées que pour les animations locales pour lesquelles elles sont reconnues dans le cadre des actions du contrat de ville mis en place par l'Etat.
Hélas, et ce n'est pas la première fois, Maryse Joissains s'est laissée piéger et même contaminer par la propagande habituelle de l'extrême-droite qui en a fait son fonds de commerce électoral. La maire est allée jusqu'à proposer la suspension des subventions et une demande d'expertise externe sur la nature de ces associations. Hélas, encore pour elle, ces sommes allouées font partie d'un partenariat financier et ne peuvent être retirées. Voilà pour cette ambiance puante qui montre la connivence, pour ne pas dire la consanguinité, entre la maire et les frontistes.
Puis, l'ordre du jour avec cent rapports (800 pages) a pu être abordé.
Incohérences budgétaires... 
J'avais préparé mon intervention avec soin pour donner le point de vue de mon groupe sur le rapport des orientations budgétaires 2017. On a encore eu droit aux sempiternelles accusations contre l'Etat qui baisse les dotations aux collectivités et aussi, nouveauté, sur de mystérieux esprits maléfiques qui s'acharneraient à cibler notre ville, et uniquement elle, pour lui vouloir tout le mal de la Terre. L'adjoint aux finances a martelé à plusieurs reprises  que "les Aixois étaient martyrisés". Oula, "martyrisés" ! Réaction immédiate de notre part : "Réfléchissez-vous à ce que vous dites ? Ce ne sont pas les Aixois qui sont martyrisés, ce sont les enfants d'Alep !" Là encore, l'ambiance a été chaude.
Pour ma part, je suis donc intervenu sur le budget. J'ai rappelé que le gouvernement s'applique à lui-même des restrictions pour réduire les déficits et stabiliser la dette laissés par le gouvernement de Nicolas Sarkozy. J'ai ainsi démontré que, par engagement du président de la République, la baisse des dotations de l'Etat sera moins forte cette année que pour les précédentes, 2 millions d'euros au lieu de 2,1, 4,8 et 4,2.
Au sujet de la maîtrise et du maintien des effectifs du personnel municipal, j'ai aussi interrogé, non sans ironie : "Comment pourrez-vous répondre à la suppression massive de fonctionnaires proposée par François Fillon, que vous soutenez, s'il entrait à l'Elysée ?" Réponses embarrassées et peu satisfaisantes de Maryse Joissains et de son adjoint.
J'ai également fait observer que les contentieux terrasses et PLU s'élèvent à 500.000 euros et que la compensation pour la fourrière est de 200.000 euros. Nous en avons déjà parlé ici.
Quant à la Taxe d'habitation, elle rapporte + 4 millions par la réduction de l'abattement (22,7% à 12%). Mais la Loi de Finance pour 2017 contient une disposition permettant de majorer la TH de 60% au lieu des 20% en place pour les résidences secondaires situées dans les zones tendues ! On peut donc moduler entre 5 et 60%. "Avez-vous l'intention de prendre en compte ce dispositif ?" Réponse de la maire : "On ne va pas pénaliser des gens qui dépensent à Aix même s'ils ne vivent pas ici tout le temps." Ben voyons, ne bousculons pas les possédants !
Enfin, mais j'y reviendrai dans d'autres articles, j'ai mis en doute la faisabilité de la vente des parkings qui est censée rapporter 13 millions d'euros par an sur cinq ans. Or, rien n'est moins sûr si l'on se fie à la récente réaction du préfet qui a déjà fait savoir que l'autre vente envisagée de l'office HLM Pays d'Aix Habitat à la Sacogiva est entachée d'illégalité.
De la même façon, j'ai questionné Maryse Joissains sur le devenir du Museum d'histoire naturelle qui n'a plus de locaux et qui n'en finit pas de ne pas renaître puisque, dans le document budgétaire, il est précisé que les premiers investissements ne sont programmés que pour 2018 et 2019. La construction est donc encore retardée alors qu'elle devient urgente après les longues années de précarité qu'il subit. Je vous réserve la suite pour bientôt.

CM 27 13

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 15 décembre 2016

Métropole : Le projet prioritaire de la mobilité est enfin en bonne voie !

Le démarrage de la métropole va plus vite que ce que certains grognards, Maryse Joissains en tête, ne voulaient l'admettre. Le chantier de la mobilité, prioritaire entre tous, a été entériné au conseil de territoire du Pays d'Aix avant de l'être aujourd'hui au conseil de la métropole. De quoi se sentir soudain commme transportés... 

CT 6 8

Un an d'existence. Mais la métropole est bel et bien lancée malgré les obstacles juridiques et de toutes sortes placés en travers par les irréductibles qui n'avaient pour seul objectif que de vouloir garder leurs petits pouvoirs. Avec, en tête de ces combats d'arrière-garde, Maryse Joissains telle qu'en elle-même prenant la posture de la rebelle qui s'obstine. Mais la loi est la loi. Et la machine d'Aix-Marseille-Provence se met inéluctablement en route. Pourtant, la présidente du conseil de territoire du Pays d'Aix continue à adresser ses critiques. Mais c'est chaque fois peine perdue.
L'ordre du jour de la séance publique de jeudi dernier en est une nouvelle illustration éclatante. Sur les 81 rapports à traiter (près de 1000 pages !), 70 ne l'étaient que pour avis du conseil et seulement une poignée pour décision. Les transferts de compétences pour les dossiers régaliens et structurants sont désormais directement gérés par la métropole. Par exemple, jeudi, le gros morceau soumis à l'avis des élus concernait la mobilité. C'est d'ailleurs cette thématique qui est l'une des principales bases qui ont poussé à la création de la métropole.
Un dossier complet intitulé "agenda de la mobilité métropolitaine" dressé par les agences d'urbanisme recense les données actuelles et trace les projets potentiellement réalisables pour les années à venir. Le projet est ambitieux et évolutif qui met en avant une vision de l'offre de transports à l'horizon 2025 puis 2030. Il a été validé à l'unanimité car il contient des propositions positives et réalistes de coopération, articulées et mutualisées, qui marquent les premiers progrès d'une politique coordonnée à mener sur le territoire de la métropole.
Dans la même veine, un autre document d'analyse intitulé "Observ'agglo" sur les principales grandes agglomérations françaises, une véritable base de données, a été présenté aux élus. Il recèle une mine d'informations à partir du recensement effectué sur les 50 indicateurs qui couvrent un large champ de thématiques et qui guideront l'élaboration des grands schémas fondamentaux que seront notamment le Schéma de cohérence du territoire (SCOT),
le Plan de déplacements urbains (PDU) et le Plan local de l'habitat (PLH)  métropolitains. 
Lors de mon intervention, j'ai insisté sur ces avancées et ironisé sur le fait que, finalement, n'est-ce pas, la métropole va plus vite que ce que certains s'ingéniaient à mettre en doute (suivez mon regard) et ne justifiait pas, ne justifie toujours pas, les contestations stériles qui ont fait perdre tant de temps. Il n'y a qu'à se rappeler comment, bien avant la création de la métropole, Maryse Joissains avait d'abord refusé de rejoindre le syndicat mixte des transports mis en place par le département et qu'elle avait fini par agréer. Comme par un retour de bâton, parmi les rapports votés figurait notamment la dissolution de ce même syndicat pour le faire renaître cette fois-ci à l'échelle métropolitaine.
Les exemples de ce travail déjà accompli pour une politique métropolitaine des transports apportent la preuve qu'il ne faut désespérer de rien.

CT 6 8

CT 6 8

CT 6 8

CT 6 8

CT 6 8

CT 6 8

 

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 9 décembre 2016

Le Ravi de décembre : Quelles perspectives pour la gauche ?

une ravi 146

Après des semaines dévolues à la primaire de la droite (où était le centre là-dedans ?), on parle enfin de la gauche. Dans sa grande enquête, le Ravi de décembre s'interroge sur ses chances ou non de retrouver des forces rassemblées pour mener la bataille. La primaire de janvier dira si les électeurs auront nettement tranché entre les candidats et si une dynamique peut éclore. Mais pour cela, il faut se battre et que tout le monde s'y mette. Sinon, on aura soit l'extrême-droite, soit la droite extrême. Beurk !
Pour illustrer ces possibles malheurs, le mensuel se fait corrosif pour porter son regard
 sur la madonne marseillaise de Fillon et l'ex-motard qui dirige notre région comme une pétrolette. Sans oublier les maints dérapages frontistes. De quoi faire réfléchir. 
Toujours au rayon élection, une page bien sentie est dédiée au zèbre farfelu et néanmoins droitier qui se rêve en candidat prétendument agissant mais dont tout laisse deviner qu'il entend se payer une bonne dose de publicité. Re-beurk ! 
Très loin des éditorialistes qui nous servent leurs soupes médiatiques toutes coagulées dans le même tonneau de l'abrutissement, rien ne vaut de lire un journal comme le Ravi qui a fait le choix de ne pas s'en laisser conter. Les dessins sarcastiques qui accompagnent les articles en font aussi sa force. Et c'est un régal !

Pour soutenir, faire un don et s'abonner : 
http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

Le sommaire de décembre :

http://www.leravi.org/spip.php?article2541
Le Ravi sur Facebook :
https://www.facebook.com/le-Ravi-129098087994/timeline/
Le site du Ravi :

http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 2 décembre 2016

Le tour de France de la corruption, un livre qui parle d'Aix !

Un vrai tour de France... de la corruption ! Et sans dopage ! Un ouvrage coup de poing que je recommande fortement. Les auteurs mettent la loupe sur des affaires qui gangrènent la vie locale et qui, contrairement aux gros scandales, ne font pourtant pas forcément la une des médias. On y parle d'argent public utilisé à des fins très intéressées. Un panorama hallucinant qui n'épargne pas Aix...

de morant corruption image

Les auteurs ont enquêté pendant deux ans dans une trentaine de communes et collectivités locales pour raconter minutieusement que la corruption, les conflits d'intérêts, les arrangements et les magouilles de toutes sortes avec l'argent public ne sont pas uniquement le fait des personnages qui ont fait ou font la une des médias. Dans les moindres recoins de notre pays, des pontes et des obscurs s'ingénient aussi à faire leurs coups tordus et leurs petites affaires.
Et il n'y a pas que des élus. Il y a aussi des tribunaux de commerce et des clans familiaux. Les dossiers épluchés sont parfois graves, parfois cocasses mais jamais sans importance. Ils sont classés par région et donnent une image peu luisante de ce qui se passe parfois dans l'ombre ou même au vu et au su de tous.
Aix n'a pas échappé à la grosse loupe des auteurs. L'un d'eux, Guillaume de Morant, m'avait contacté et était venu sur place pour me rencontrer. Notre ville figure donc dans le recensement de celles qui font parler d'elles.
J'incite mes lecteurs à se procurer en librairie ou sur internet cet excellent livre paru il y a peu. C'est un ouvrage destiné à ouvrir les yeux des citoyens pour qu'ils soient vigilants sur l'emploi de l'argent public qui après tout est le leur.

de morant tour de france corruption

de morant corruption couv - Copie

de morant corruption JPG

L'article de Marianne de fin août (par le même auteur) :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2016/09/09/34298786.html
"Les affaires judiciaires des Joissains sur France 3" :
http://castronovo.canalblog.com/archives/2016/09/16/34327672.html

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]