Après une série de hausses en tous genres décidées par la municipalité, c'est au tour des tarifs des prestations funéraires de connaître une augmentation massive des taux jamais vue à ce jour. Les Aixois en général et les familles en difficulté économique en particulier peuvent aller dire merci à Maryse Joissains pour cette délicate attention mortelle...

aix cimetière saint-pierre
Entrée du cimetière Saint-Pierre d'Aix 

Chaque année, la municipalité révise les taxes et tarifs divers que les Aixois paient pour une multitude de prestations. La délibération qui en présente la longue liste (près de 80 pages) figurait à l'ordre du jour du conseil municipal du 1er février (voir plus bas).
Que dit ce rapport ? L'augmentation moyenne pour 2016 est fixée à +3%. Déjà, ce taux attire l'attention car il est trois plus élevé que celui de l'inflation. L'explication de la mairie tient en deux arguments.
Un, c'est un des effets de la baisse des dotations de l'Etat qui met à contribution les collectivités locales pour réduire les déficits. On pourrait comprendre que, comme les autres, Aix réponde à cette contrainte.
Or, je n'ai cessé de le répéter à l'ex-Communauté du Pays d'Aix et au conseil municipal, Maryse Joissains use et abuse sans fin de cet argument pour tenter de justifier des tas d'augmentations ici et là.
Il y a quinze jours, j'ai rappelé ici même quelques exemples qui touchent et pénalisent directement la vie quotidienne des Aixois. En moins de douze mois, ont été relevés les tarifs d’entrées dans les musées, les piscines, les locations de salles, les tarifs de bus (+11%) ou encore la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (de 9,60 à 10,60%).
Et voilà à présent que, dans le cadre très large d'une révision des tarifs publics, l'on augmente le coût des prestations funéraires qui se voient appliquer des taux jamais vus jusqu'ici. Certains atteignent plus de 60% d'un seul coup ! Je suis intervenu au conseil municipal pour m'insurger contre cette envolée des prix.
Deux, on m'a répliqué que ces hausses étaient devenues nécessaires car il faut faire face à des travaux d'entretien et de réfection des cimetières. Là encore, si l'on peut admettre cette logique, il n'en reste pas moins inadmissible que l'on fasse subir aux familles déjà dans le chagrin une double peine avec des tarifs insupportables notamment pour celles qui rencontrent des difficultés économiques et qui sont déjà écrasées par les tarifs pratiqués par certaines entreprises de pompes funèbres.
Je trouve très inconvenant de faire porter aux familles un effort aussi pesant dans ce qu'on nomme le "marché de la mort". J'en connais personnellement qui sont obligées de contracter un crédit pour offrir une sépulture digne à leurs chers disparus. Il existe pourtant bien d'autres domaines plus judicieux et moins douloureux qui auraient pu être choisis pour alimenter le budget de la ville.
Et combien vont rapporter les hausses de la liste figurant dans le recueil des tarifs de service public ? La réponse tombe : entre 4 et 5 millions d'euros. Et comment appelle-t-on cela ? Des impôts indirects qui viennent contredire les assertions habituelles de Maryse Joissains clamant et se vantant que la fiscalité directe à Aix, elle, n'a pas augmenté depuis 15 ans. Il va bientôt falloir aller mourir ailleurs !

CM 20 1

CM 20 1

CM 20 1

Un exemple des augmentations
(Clic sur l'image pour agrandir)
CM 20 1

La délibération suivie du recueil des tarifs où l'on peut voir catégorie par catégorie
toutes les prestations dans le détail et les taux d'augmentation.
Les tarifs cimetières sont en pages 23 et 24 du recueil.
(Pour un meilleur confort de lecture, clic sur le rectangle en bas à droite du document)