Coup d'œil sur le bilan de la région sous gouvernance de gauche. Rien n'a été négligé pour assurer le progrès et le développement de notre territoire. La droite et l'extrême-droite qui prétendent faire mieux ne proposent en fait que la régression par des promesses aussi anti-sociales que démagogiques…

région hémicycle

A une semaine du premier tour des élections régionales, il n'est pas inutile de jeter un œil sur le bilan du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur sous gouvernance de gauche. A titre d'exemple, rien que pour l'année 2013, de très nombreuses initiatives ambitieuses et mesures positives ont été prises dans les domaines de l'économie, des déplacements, de l'environnement, du social, de l'éducation et de la vie citoyenne. La région joue donc un rôle essentiel dans la vie quotidienne de tout un chacun.
Depuis que la campagne électorale a commencé, les candidats de droite et d'extrême-droite ne cessent de faire des promesses démagogiques qui mettraient à bas des années de développement et de progrès. Pour se faire une idée précise de tout ce qui a été réalisé, rien de mieux que de lire ce bilan.
Christophe Castaner, candidat de la gauche, s'est engagé à poursuivre et à amplifier encore le travail de Michel Vauzelle à la tête de la région en mettant à profit les nouvelles compétences suite à la réforme de la nouvelle organisation territoriale.

(Pour un meilleur confort de lecture, clic sur le rectangle en bas à droite du document)