jeudi 15 octobre 2015

Joissains préfère la vulgarité de comptoir à la bienséance républicaine

S'il existait un diplôme gratifiant tout à la fois le respect républicain, la conduite exemplaire et l'élégance verbale, Maryse Joissains ne serait pas admise à concourir ! Illustration...

joissains casse bilan

Il y a une semaine, lors de la séance publique de la communauté du Pays d'Aix, la présidente, mais aussi maire d'Aix, s'est une fois de plus, de trop, singularisée devant les maires, les conseillers et les fonctionnaires, dans une de ses répliques à l'emporte-pièce qui ne la rachètent pas.
Piquée au vif par ma collègue Gaëlle Lenfant qui s'étonnait de son absence à la cérémonie officielle organisée au mémorial des Milles pour laquelle le président de la République avait fait le déplacement, elle a emprunté un ton rageur et s'est laissée aller à des débordements oratoires sans nom. 
Ayant d'abord mis en avant l'excuse d'une bronchite et d'une extinction de voix, elle a fini par étaler ses vraies motivations, empreintes de haine et de justifications politiciennes.
Sur la forme, en employant des termes d'une vulgarité de comptoir. Et sur le fond, en manquant en tant qu'élue à la tradition républicaine pratiquée à l'égard de la fonction présidentielle alors même que dans son intervention elle demandait qu'on respecte la sienne.
Son comportement, qui méconnaît le raffinement, ne date certes pas de mai 2012 où elle s'était allée à nier la légitimité de l'élection de François Hollande, tout en s'en prenant à son physique. "J'aurais aimé un président qui ait plus de prestance et pas qu'il agite ses petits bras", avait-elle lâché dans une interview. Il est bien connu que son président préféré, lui, a de la prestance, un vocabulaire châtié et n'agite jamais ses bras et ses épaules.
Depuis son accession à la mairie d'Aix, on en avait entendu d'autres aussi vertes et pas mûres, pas seulement dans les apartés mais aussi dans des réunions publiques et au conseil municipal. Vu son osmose avec Nicolas Sarkozy, ce n'est sûrement pas auprès d'elle qu'on apprendrait la sobriété des propos, la maîtrise du langage et l'éthique républicaine. 

CPA 10 8

CPA 10 8

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]