Encore du grand Maryse Joissains hier sur France Inter. Face à Patrick Mennucci dans un débat sur la métropole, elle n'a pas raté l'occasion de se faire huer par le public. Morceaux choisis…

joissains mennucci métropole 4

Actualisation : Après le son du débat, voici la vidéo... Encore plus drôle !
Grand moment de radio hier matin sur France Inter. Maryse Joissains et Patrick Mennucci étaient invités à débattre en direct de Marseille sur le projet de métropole du gouvernement. Au bout de quelques minutes, puis à plusieurs reprises, la maire d'Aix a dû encaisser les huées et les sifflets du public pour s'être lâchée contre les Marseillais qui formaient le gros contingent présent dans la salle.
Mais reprenons quelques propos tout en grâce et brio qui méritent assurément de figurer dans les meilleurs recueils de perles verbales.
Premiers mots de Maryse Joissains : "J'ai la chance et l'honneur d'être maire de la Ville d'Aix-en-Provence et président de la Communauté d'agglomération du Pays d'Aix depuis 12 ans, les deux sont prospères et nous n'avons pas augmenté les impôts depuis 13 ans." Eh oui, c'est du 13 à la douzaine !
"Nous avons pris position pour une coopération métropolitaine et pas pour une métropole. Après j'expliquerai aux auditeurs quelle est la différence entre la métropole et le pôle métropolitain parce qu'il m'a fallu moi un certain temps pour le comprendre." Bel aveu d'incapacité à saisir la nuance !
"Vous imaginez que les maires savent très bien qu'il y a du clientélisme, les maires savent très bien comment ça s'organise sur Marseille depuis longtemps et les maires ne veulent pas de cette composition-là." Premiers sifflets du public. Euh, 
pardon ? Quoi ? il n'y aurait aucun clientélisme à Aix ? Pourtant... 
"Ils craignent tout à un moment où la Ville de Marseille est la plus endettée de France et à un moment où le ministère de l'intérieur dit tous les jours qu'il y a une délinquance à Marseille absolument invraisemblable." Nouveaux sifflets du public face à ces propos frisant la diffamation envers Marseille. Et il n'y aurait aucune délinquance à Aix ? Première nouvelle ! 
"Je ne suis pas venue ici pour me faire étriller par un public marseillais (nouveaux sifflets), je suis ravie que vous siffliez le ministre." La ruse ne prend pas car Patrick Mennucci répond : "Vous croyez qu'à Aix il n'y a pas de problèmes, ça fait des années qu'à Aix ils n'arrivent pas à avoir un service des transports qui fonctionne." Gros rires dans la salle. 
Réaction de Maryse Joissains : "Je suis en train de me demander si je ne suis pas tombée dans un traquenard (huées dans la salle) parce que mon collègue et ami est venu avec sa claque, voilà, eh oui, eh oui, eh oui, eh oui." Qui a dit parano ? 
Je vous laisse écouter l'intégralité de l'échange avec les répliques et l'argumentation développée par Patrick Mennucci.

L'échange entre Maryse Joissains et Patrick Mennucci en direct sur France Inter

"La démocratie pour les nuls"
La chronique de Sophie Aram qui étrille Maryse Joissains