Virtuose de la pratique du favoritisme, Maryse Joissains vient d'offrir une promotion taillée sur mesure à son chauffeur, en s'affranchissant une fois de plus du respect des règles et de l'éthique...

joissains alain sophie omar

L'information circulait déjà ici et là depuis quelques temps. J'en avais moi-même entendu parler de façon insistante. Connaissant bien la façon de fonctionner de Maryse Joissains dans certaines instances s'occupant du personnel de la mairie, j'ai pensé que cette info semblait plausible.
Hier, c'est le site Marsactu qui a tiré le premier en publiant un article sur le sujet après enquête minutieuse.
A dix mois de l'élection municipale, Maryse Joissains vient d'offrir à Omar Achouri, son chauffeur en titre depuis des années, une promotion en dehors de toute règle administrative en le faisant passer par-dessus la liste des candidats au poste mieux placés.
A l'origine, simple employé de catégorie C, ce chauffeur, préposé aux œuvres latérales politiques auprès du maire, a obtenu son élévation en catégorie A au grade d'attaché territorial, bénéficiant de la sorte d'un bond de son indice salarial de 50%.
Comme le rappelle Marsactu, cette personne officiait également jusqu'en 2012 comme attaché parlementaire de Joissains. L'ex-députée ayant raté sa réélection, il fallait bien trouver à son auxiliaire à tout faire une autre source de compensation pour la perte de ses indemnités. Tour de passe-passe donc, et c'est la mairie qui paiera la différence grâce à la promotion par voie interne dudit chauffeur.
La commission administrative paritaire qui a validé la décision est normalement composée de représentants de l'administration municipale et d'élus à part égale avec des représentants des syndicats. Depuis que Maryse Joissains est maire, tout y verrouillé et la CAP fonctionne comme une chambre d'enregistrement quelle que soit la décision à valider, chacun y ayant un intérêt bien compris fait d'arrangements réciproques.
Pour mémoire, en 2005, comme je l'ai plusieurs fois raconté ici, le précédent directeur des ressources humaines avait été liciencié par Maryse Joissains, selon ses dires, pour "perte de confiance". C'était évidemment un énorme mensonge. En réalité, ce DRH avait refusé à plusieurs reprises de se soumettre aux injonctions politiques non conformes aux lois de fonction publique territoriale. Ce fonctionnaire avait saisi la justice pour licenciement abusif. Il a gagné toutes les manches jusqu'au Conseil d'Etat qui a obligé la mairie à lui payer la reconstitution financière de sa carrière. Ce précédent, le droit rien que le droit, aurait dû servir de leçon à Maryse Joissains. Et bien, non. 
Avec cette affaire de promotion complaisante de son chauffeur, Maryse Joissains n'en est donc pas à son premier diktat de favoritisme. Les lecteurs de ce blog savent, par exemple, quelle longue bataille je mène en justice contre ce même système ourdi et mis en place par Maryse Joissains qui avait recruté dès sa première élection son directeur de cabinet, Alain Joissains, sur des bases excessives illégales de rémunération.
En cette période de débat intense sur la nécessité de transparence de la vie politique et sur l'exigence de respect des lois, voilà une nouvelle manifestation du cynisme de Maryse Joissains qui devra faire réfléchir les électeurs en 2014.

Définition du statut d'attaché territorial

Un attaché territorial est un agent statutaire de la fonction publique territoriale, appartenant à un cadre d'emplois de catégorie A de même nom et comprenant les grades d'attaché territorial, d'attaché territorial principal et de directeur territorial. Il exerce ses missions au sein d'une collectivité territoriale (commune, conseil général, conseil régional) ou dans l'un de ses établissements ; il est appelé à y assurer des responsabilités dans des secteurs très divers, notamment ceux de l’administration générale (ressources humaines, finances, marchés publics...), de l’action sanitaire et sociale, de l’informatique, de l’animation.

logo marsactu newL'excellent article de Marsactu
"La promotion turbo du chauffeur de Maryse Joissains" :
http://www.marsactu.fr/politique/la-promotion-turbo-du-chauffeur-de-maryse-joissains-30901.html