Le préfet fustige Maryse Joissains pour les insuffisances du Plan local de l'habitat. Et lui met la honte en recalant sa copie...

PLH doc

Et 1, et 2, et 3 - zéro ! Troisième grosse claque à l'encontre de la gestion générale de Maryse Joissains. Cette fois, c'est carrément le préfet de région en personne qui a ouvert la boîte à gifles. Hugues Parant estime en effet que le Plan local de l'habitat voté par le Communauté du Pays d'Aix n'est pas à la hauteur des besoins.
Et maintenant faisons les comptes. Pas encore de Plan local d'urbanisme (PLU), et Plan de déplacements urbains (PDU) rejeté par le tribunal administratif. Et, coup de grâce, le PLH est lui aussi retoqué. Quel bilan flatteur ! Elle est pas belle la ville ?
Maryse Joissains ne pourra plus se vanter d'avoir pensé le développement du territoire, ni pour Aix ni pour le Pays d'Aix. Douze ans, et bientôt treize, ne lui ont donc pas suffi pour mener à terme ces documents essentiels à la maîtrise générale du fonctionnement de l'intercommunalité forte de ses 350.000 habitants. Hélas, ce n'est pas un cadre de vie qu'elle laissera mais la désolation d'un cadre de survie.
Et voilà à présent la dernière catastrophe annoncée, qui n'est pas une surprise. Qui a oublié que Maryse Joissains a été incapable de gérer l'Office Pays d'Aix Habitat ? Qui n'a pas relevé qu'elle n'a jamais attaché aucune importance au logement vraiment social ?
Et c'est bien ce que lui reproche le préfet, de la façon la plus sévère. Un peu avant, le sous-préfet d'Aix lui-même avait émis des réserves sur le PLH "dores et déjà insuffisant devant les besoins que les éus mettent eux-mêmes en exergue". Mais Maryse Joissains avait passé outre.
Avait suivi, encore plus cinglant, l'avis défavorable du Comité régional de l'habitat : "Il n'y avait pas le compte. Ce PLH reporte ses problématiques de logement sur les territoires voisins et ne précise ni comment ni où il mettra en œuvre sa politique. Ce projet reste profondément marqué par l'insuffisance de production de logements, la gouvernance défaillante du PLH illustrée par l'absence de délibérations de plusieurs communes" (20 sur 34 n'avaient pas présenté le PLH en conseil municipal !).
Et puis l'estocade : "le bien trop faible lien avec les documents d'urbanisme qui laisse penser que les objectifs du PLH déjà insuffisants ne pourront pas trouver de véritable concrétisation".
N'en jetez plus, la benne est pleine...

(Clic sur l'image pour agrandir)

PLH prov 13PLH prov 13

PLH extrait propagande fév 2013

Ce qu'en disait déjà la Chambre régionale des comptes en 2010

PLH extrait CRC 2010