joissains marine

Une occasion à ne surtout pas rater en juin, celle de dégager enfin Marine Joissains en la rendant illégitime lors de la législative. Vu son bilan, ses prises de position honteuses et ses frasques en tous genres, elle mérite d'être sortie comme l'a été Nicolas Sarkozy notamment pour avoir osé caresser de trop près la flamme de l'extrême droite.
On devrait constater sans délai si elle s'obstine encore à le soutenir et si elle s'en vante toujours autant en faisant apparaître en gros caractères la mention "avec Nicolas Sarkozy" sur ses affiches et ses documents de campagne.
Ce sera là un vrai signe. Car, si elle le fait, elle aura du mal à son tour à faire figure de possible vainqueur. Si elle ne le fait pas, elle montrera qu'elle n'agit qu'au gré du vent et, en réalité, pour ses propres intérêts.
En lui ôtant son siège de parlementaire, les électeurs feraient là un premier acte de salubrité publique. Le second pourrait s'en trouver facilité à brève échéance pour que les Aixois la dégagent également de la mairie à l'élection municipale de 2014. L'enjeu mérite qu'on y réfléchisse bien d'ici juin.
Rappelons-nous. Déjà, lors des élections municipales de 2008 et de 2009, la curieuse absence de listes de l'extrême-droite n'avait pas manqué de susciter des interrogations. Et pour cause. On a ensuite appris, par exemple, qu'elle avait donné son accord pour le recrutement d'un ancien FN, puis MNR, devenu villieriste, pour occuper la fonction de directeur de la communication à la Semepa.
Cette leçon vaut avertissement. Et il ne faudra pas se tromper. Si Joissains est battue à la législative, elle n'aura plus aucun scrupule, pour tenter de s'accrocher à son poste de maire, à surenchérir sans limite. D'ailleurs, s'il fallait encore s'en convaincre, il n'y a qu'à reprendre la liste de gages qu'elle a obligeamment fournis à la droite extrême chaque fois que l'occasion s'en est présentée, comme je l'ai plusieurs fois écrit. 

joissains le pen

Cette fois-ci, dès la défaite de Nicolas Sarkozy et en vue de la législative, Marine Joissains a déjà ouvertement franchi le pas du cousinage effectif avec l'autre Marine. Les deux semblent bien s'entendre et se répondre avec force amabilités.
A peine Joissains a-t-elle déclaré "Les valeurs qu'a Marine Le Pen, je les ai toujours défendues" que cette dernière s'est empressée de lui dérouler la banderole de bienvenue en disant avec gourmandise qu'elle pensait qu'il y a des "gens bien à l'UMP" et qu'elle estimait la députée maire-maire d'Aix "sincère" dans ses propos. Ce qui l'a amenée de facto et sans surprise à se déclarer "ouverte à la discussion". Seul bémol, elle a fait mine de rejeter tout accord avec l'UMP pour écarter "ceux qui apparaissent comme ayant les dents qui rayent le parquet et qui ne sont là que pour garder leur siège, je regarderai aussi ce qu'ils ont voté par le passé".
Mais difficile de se fier à cet excès de pudeur quand on entend tout de suite après qu'elle pourrait ouvrir la porte à des discussions "au cas par cas" pour celles et ceux qui s'affranchiraient préalablement de l'UMP. Ce qu'a fait Marine Joissains en déclarant qu'elle se veut indépendante de son parti, quand ça l'arrange. Sur cette base, elle pourrait bien être, elle qui a déjà fait assidument ses classes au sein de la droite populaire, la pionnière qui reniera, piétinera et souillera sans vergogne les valeurs républicaines.

(Clic sur l'image pour agrandir)
joissains canard 16

Qui a honte de Marine Joissains ?
Lit-elle ce qui s'écrit sur sa page Facebook ?
A l'évidence, soit son site n'est pas tenu à jour,
soit il échappe totalement à son contrôle...
http://www.facebook.com/pages/Maryse-Joissains-Masini/31029824660

Humour de droite...
http://www.facebook.com/humourdedroite/posts/10150938362754610?comment_id=23898901&offset=0&total_comments=35