montaiguet_feu_24
(Clic sur l'image pour agrandir)
Cliché saisi à la fin de l'incendie
Les camions des pompiers sont encore sur place.
Mais quel diable a bien pu attiser ce retour des flammes ?

Si le titre de l'article ne l'avait précisé, auriez-vous reconnu ce coin de verdure où ne coule pas directement une rivière ? Pourquoi cette image, aujourd'hui ? Parce que l'incendie criminel de Carry-le-Rouet a pris le dessus, si l'on peut dire, sur tous les autres petits foyers qui se sont déclarés samedi dans les Bouches-du-Rhône.
Vers 14 heures, au Sud d'Aix, diverses alertes signalent aussi un départ de feu sur le terrain même où est projeté le transfert de la polyclinique Rambot. Le fort mistral compliquant le travail, deux heures durant, les pompiers ont tout fait pour circonscrire le périmètre et étouffer les flammes. Mission réussie.
Entre un et deux hectares ont cependant été carbonisés. A l'heure actuelle, on ne connaît pas encore l'origine de l'embrasement. Ce qui semble exclus, c'est le jet de cigarette car la route est assez distante. Alors, quoi, qui, comment ?
En 2005, le feu tragique qui avait ravagé 500 ha sur les hauteurs du Montaiguet, d'Aix à Meyreuil et jusqu'à Gardanne, n'avait pas livré son mystère.
Pour mémoire, il avait fallu mobiliser un dispositif impressionnant sur le site : six Tracker, un Dash8, un hélicoptère et pas moins de 600 hommes pour lutter contre le sinistre. Cela n'avait malheureusement pas empêché un bien triste bilan : six pompiers blessés, deux camions brûlés et des dizaines d'habitations dévastées et évacuées.
Alors, que s'est-il donc passé ce samedi après-midi sur ce morceau de terrain qui a fait l'objet d'une modification simplifiée du Plan d'occupation des sols pour y accueillir l'implantation d'un énorme établissement médical privé ?
Accident, inconscience, acte volontaire ? A-t-on trouvé sur place des éléments qui permettraient de savoir comment a démarré le feu ? Belle énigme. Et finalement une seule vraie question à se poser : quel diable a bien pu attiser ce retour des flammes sur cette partie de la colline déjà touchée il y a cinq ans ?