lundi 22 juin 2009

Municipale : La dame, les cavaliers et les deux tours

A ce jour, 5 listes sont déjà annoncées : Extrême gauche, PS/MoDem, Ecologistes, Salord, UMP. Deux d'entre elles sont constituées sous forme de blocs et, sauf suprise, envisagent d'être départagées au second tour avec ou sans ralliements d'autres listes du premier tour.

A droite, le gros bloc, c'est celui de l'UMP et ses satellites, le FN ayant renoncé à se présenter. A côté, il y a la liste Salord, faussement sans étiquette, dont beaucoup s'accordent à dire qu'elle risque de faire chou blanc par rapport à ses prétentions liées au fait que l'annulation de l'élection leur est due.

Au centre et à gauche, on trouve le bloc PS/MoDem qui pense pouvoir absorber les écologistes pour le second tour. Enfin, il y a l'extrême gauche qui pourrait troubler un peu le jeu de l'alliance socialiste/centre.

Si l'on compare les résultats des élections européennes au niveau national et à Aix, on constate une grande similitude en termes de participation et d'abstention.

France

   Inscrits : 44.282.679

   Votants : 18.000.454 (40,65%) Exprimés : 17.218.974 (38,88%)

   Abstentions : 26.282.225 (59,35%) Blancs ou nuls : 781.480 (1,76%)

Avec les scores rapportés à l'ensemble des inscrits (44 millions), en réalité, on a :

  FN : (2,47%) UMP : (10,8%)

   Europe écologie : (6,33%)

  MoDem : (3,29%)

   PS : (6,41%)

   Front de gauche : (2,35%) NPA : (1,9%)

Aix

   Inscrits : 88.861

   Votants : 35.761 (40,24%) Exprimés : 35.012 (39,40%)

    Abstentions : 53.100 (59,76%) Blancs ou nuls : 749 (0,84%)

Selon le même calcul que ci-dessus, les vrais scores (sur 88.861 inscrits) sont :

   FN : 2.400 (2,70%) UMP : 11.061 (12,44%)

   Europe écologie : 7.577 (8,52%)

   MoDem : 2.742 (3,08%)

   PS : 5.014 (5,64%)

   Front de gauche : 1.668 (1,87%) NPA : 1.238 (1,39%)

Mais, sur les suffrages réellement exprimés (sans tenir compte des abstentions), la répartition est la suivante. Elle va nous servir à établir des tendances.

   FN : 2.400 (6,85%) UMP : 11.061 (31,59%)

   Europe écologie : 7.577 (21,64%)

   MoDem : 2.742 (7,83%)

   PS : 5.014 (14,32%)

   Front de gauche : 1.668 (4,76%) NPA : 1.238 (3,54%)

(Compte non tenu des "petites" listes européennes, environ 2.207 voix, soit 9,46%, sensiblement moitié à gauche et moitié à droite)

            

renaut_de_montauban

(Clic sur l'image pour agrandir)

Une partie d'échecs meurtrière par Renaut de Montauban (1462-1470)

       

Même si les européennes sont des élections ressenties comme trop éloignées des préoccupations locales, si elles sont à la proportionnelle intégrale à un tour et que les abstentions ont atteint un record, il est possible de retenir que la proximité temporelle en fait un test sur l'état présent de l'opinion des électeurs.

Est-il pertinent de transposer ces résultats à l'élection municipale ? En tout cas, on peut s'en inspirer mais en toutes précautions. Seuls, les écologistes se sont engouffrés dans le calque complet les yeux fermés. Les autres formations considèrent que des élements importants entrent en jeu.

L'élection est à deux tours, à portée locale, et met en compétition des personnalités du sérail. Par ailleurs, les recompositions des listes et les accords passés entre formations apportent une nouveauté différente de celle du scrutin de mars 2008. Enfin, on peut raisonnablement penser que la participation atteindra au moins 60% au second tour, ce qui inverserait les ratios des européennes.

Jusqu'à présent, il n'y a que le score de l'UMP qui laisse entrevoir une tendance de résultat pour le premier tour, disons un peu supérieur à 30% pouvant approcher les 35%. La seule et vraie inconnue réside dans les effets de dynamique ou d'effondrement (par vote dit utile) des trois listes Extrême gauche, PS/MoDem et Ecologistes.

La première peut atteindre 10% par ajout des déçus de la désunion d'avec le PS.

La deuxième, sur la base des européennes, se situerait à 22%. Mais il faut corriger ce score qui est sous-dimensionné par rapport aux résultats traditionnels à Aix. Il est possible que cette alliance toise les 30% si les électeurs qui ont rejoint les écologistes aux européennes reviennent en nombre suffisant au premier tour dans leurs camps respectifs, PS et MoDem. Mas rien n'est moins sûr.

Car selon le principe des vases communicants, soit les écologistes confirment leur "succès" aux européennes (avec un gros bémol : on cherche encore un Cohn-Bendit… aixois !), soit ils retombent à la moitié de leurs scores européens pour la raison légitimiste évoquée il y a un instant. En tout cas, il n'est pas farfelu d'émettre l'hypothèse que les écologistes atteindront facilement les 10%. Ils seraient alors les arbitres du second tour pour une alliance avec le PS / MoDem. L'impensable, à l'heure actuelle, serait de voir les écologistes arriver en tête (hors UMP) et bouleverser complètement la donne.

Quoi qu'il en soit, au second tour, en cas de triangulaire en présence de l'extrême gauche voulant s'assurer un minimum de sièges d'opposition au conseil municipal, PS+MoDem+Ecologistes peuvent soit dépasser les 40% si tout s'additonne correctement, soit stagner à ce score si les alliés enregistrent des pertes à cause du passage à cette étape.

Quant à l'UMP, même si la capacité de nuisance de la liste Salord est difficilement quantifiable, elle peut espérer l'addition des voix de droite sans patrie, outre le possible bénéfice de "la prime aux sortants" lors d'une élection partielle.

Paradoxalement, l'élection de juillet 2009 ressemblerait à celle de mars 2008. A la grande différence que la triangulaire se ferait par le maintien d'une liste de l'extrême gauche au lieu d'une liste du centre. L'issue recèlerait alors le même suspense qu'il y a un an.

En cas de duel, ce qui signifierait que l'extrême gauche ne peut se maintenir, l'UMP aurait plus de mal à l'emporter car sa marge de progression entre les deux tours n'est guère extensible. A moins que des abstentionnistes du premier tour ne viennent lui sauver la mise au second.

Dernière observation, si l'issue du second tour semble devoir être tirée à pile ou face, on ne peut sérieusement croire que l'élection puisse être pliée en un seul tour.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]