mardi 19 mai 2009

Rénover ou détruire l'hôpital d'Aix : Coup fourré ?

centre_hospitalier_aix

Un long article paru dans La Provence le 15 mai titrait : "L'hôpital rénové in situ ou reconstruit à la Calade ?" Question étonnante au moment où le Sénat discute du projet très contesté de "réforme" sur l'hôpital.

Bon, on savait bien que l'arrivée à Aix d'un nouveau directeur du centre hospitalier avait pour objectif d'anticiper l'application de cette loi, notamment sur le rôle prépondérant qui serait confié à la direction. La Provence fait état d'une "étude en cours pour connaître le destin du centre". Il faut dire que, dans un premier temps, notre hôpital n'a pas été retenu pour entrer dans le plan 2012. Il s'agirait donc maintenant de présenter un autre dossier pour un second tour, si l'on peut dire.

On peut en effet comprendre qu'il faille des moyens pour poursuivre la rénovation des bâtiments existants, surtout pour la partie la plus ancienne, puisque la plus récente date seulement de 1995. On peut également très bien convenir que la restructuration des services nécessiterait l'édification d'une nouvelle aile qui pourrait accueillir des services regroupés de façon plus cohérente. Cela signifierait que l'on est dans la logique de renforcer le pôle hospitalier public.

Mais il paraît assez difficile d'imaginer que l'Etat ait de quoi débourser des dizaines de millions d'euros, auxquels s'ajouteraient nécessairement d'autres sommes tout aussi importantes à verser par les collectivités locales, pour démolir entièrement le centre hospitalier et le reconstruire ailleurs. Cela prendrait au moins une douzaine d'années.

Il faut bien l'avouer, il y a de quoi être dubitatif à la lecture de l'hypothèse risquée, voire irresponsable, émise par une adjointe au maire, déléguée à la santé et au patrimoine, qui y évoque aussi la récupération du foncier laissé libre par le départ de l'hôpital. Quand on voit que, sur le papier, le projet privé de polyclinique au Sud de la ville se chiffrerait à près de 100 millions d'euros, est-il pensable que l'on se lance dans une délocalisation de l'hôpital d'Aix presqu'aussi coûteuse ?

Que cachent donc les déclarations de cette élue ? S'est-elle exprimée avec l'aval de Maryse Joissains pour lancer ce "ballon" ou cherche-t-elle, imprudemment, à se faire "mousser" ? Toujours est-il que le sujet ne peut pas être traité à la légère, surtout parce qu'on ne sait pas si le plan hôpital 2012 aura les moyens d'apporter la moindre contribution ne serait-ce que pour rénover les parties existantes de l'hôpital aixois.

Quoi qu'il en soit des éclaircissements sont nécessaires pour lever toute ambigüité sur ce que pourrait en fait receler comme coups tordus la carte hospitalière locale issue de la loi Bachelot.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]