gif_fantomeDepuis quelques jours, l'info ne cesse de faire le tour des blogs et des boîtes aux lettres électroniques. Il y a des députés bien réels et des députés fantômes... qui, ayant dû perdre l'adresse du Palais Bourbon, n'y mettent pas les pieds. Soyons équitables, il n'y a pas que Maryse Joissains qui ne fout rien à l'Assemblée nationale. Mais dans son cas, on n'est pas loin de l'emploi fictif.

Serait-ce à cause d'un problème technique de GPS qui bloquerait au bout de 30 kms ? Non, et même si c'était le cas, que l'on sache, le TGV ça existe ! Alors ? Ben, comme votre députée ne peut pas être partout, elle ne va pas à Paris. Il nous semblait bien pourtant qu'elle avait sollicité et obtenu un renouvellement de son mandat. Oui, ma bonne dame, on vous y verrait, vous, avec tant de casquettes à assumer !

Seulement voilà, quoi qu'elle en dise pour s'en défendre, Maryse Joissains (UMP) se retrouve bien - et même très bien - classée en terme… d'inactivité parlementaire. Sur la liste nominative des 577 députés, elle figure à la 6e place aux côtés des plus nuls. Et son mandat confine à l'imposture totale. Mais, rassurons-nous, il y en a donc 5 qui font pire !

On estime qu'environ 150 députés travaillent sérieusement, que 250 se montrent régulièrement et que 150 ne sont jamais là. On comprend mieux que le débat sur les sanctions financières, prévues dans le règlement intérieur, à appliquer aux députés absents ou inexistants soit relancé pour la énième fois. En espérant que, cette fois-ci, ce ne soit pas un nouveau coup d'épée dans l'eau de la Seine.

classement_deputes_fantomes

(Clic sur l'image pour agrandir)

Les 10 premiers députés fantômes en ordre croissant de leur "activité"

(Source : Lesinfos.com)

Par comparaison, les députés (UMP) Christian Kert et Richard Mallié se classent aux 503e et 389e rangs, parmi les plus assidus. Mais, n'est-ce pas, ces deux-là ne cumulent aucun autre mandat.

Pour établir le tableau général, ont été pris en compte le nombre d'interventions en séance et en commissions, les rapports, les propositions de loi (en tant qu'auteur) et les questions posées au gouvernement entre juillet 2007 (début du mandat) et avril 2009.

Profitons de ces moments de vérité toute crue pour aller jeter un coup d'œil sur ce qui se passe aussi du côté du Sénat. Aucun tableau d'honneur (d'horreur ?) n'est disponible. Mais en consultant les pages personnelles des sénateurs, on en apprend d'autres tout aussi croquignolettes.

Jean-Noël Guerini (PS) est cosignataire (donc pas auteur) de 10 propositions de loi. Il a fait 0 intervention et posé 9 questions écrites depuis sa réélection.

Jean-Claude Gaudin (UMP) n'a produit aucune proposition de loi et n'a a posé que 2 questions écrites depuis sa réélection. Ses interventions en séance publique n'en sont pas vraiment. Elles consistent en son rôle de vice-président de séance de deux à quatre fois par mois.

Quant à Sophie Joissains (UMP), elle a fait 1 proposition de loi comme cosignataire (donc pas auteur), a posé 2 questions écrites et fait 8 interventions en séance.

Et dire que certains parlementaires nous vantent les mérites du service minimum !

Le classement des députés

(qui contient un lien vers le tableau général) :

http://lesinfos.com/2009/04/16/exclusifdeputes-fantomes-voici-la-liste-nominative/ 

Maryse Joissains :

http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/fiches_id/267399.asp 

Jean-Noël Guerini :

http://www.senat.fr/senfic/guerini_jean_noel98022p.html 

Jean-Claude Gaudin :

http://www.senat.fr/senfic/gaudin_jean_claude89029v.html 

Sophie Joissains :

http://www.senat.fr/senfic/joissains_sophie08044w.html 

Voir mon article sur le bilan du premier mandat

"Maryse Joissains, député de l'extrême…" :

http://castronovo.canalblog.com/archives/2007/06/08/index.html