mercredi 14 janvier 2009

La politique locale a aussi... ses casseroles

casseroles_politiques

Claude Filippi n'est pas à inventer. Il existe ! Et il aime faire parler de lui. Le maire de Ventabren, par ailleurs vice-président de la Communauté d'agglomération du pays d'Aix, a été amené dans les locaux de la brigade financière de la police judiciaire de Marseille pour une garde à vue de 48 heures dans le cadre d'une enquête préliminaire.

En général, ceux qui sont invités en ces lieux ne le sont pas pour aller y siroter un pastis ou deux.

Il m'est arrivé une fois d'avoir à me rendre là, de mon plein gré – en tout bien, tout honneur, je tiens à le préciser – pour une plainte grave que j'ai déposée et dont j'attends encore les résultats qui pourraient créer une autre surprise aixoise... si le procureur de la République ne s'avise pas d'étouffer le dossier. Il faudra bien que je vous raconte cela le jour venu. Je sais donc comment ça se passe.

Claude Filippi, lui, y a été conduit par la police qui est allée le chercher dans sa belle mairie. La presse évoque entre autres quelques vilénies et arrangements inadéquats avec le POS. Télescopage de l'actualité, le maire d'Orange et son épouse ont eux aussi fait l'objet de convocations pour des histoires de terrains. Ce ne sont pas des cas isolés.

Aix n'est pas exempte de turpitudes de toutes sortes. Le dernier mandat municipal a été l'un des plus honteux en termes de comportements inexemplaires. J'ai encore en mémoire les obscurs tours de passe-passe opérés il y a peu par deux ex-adjoints de la garde rapprochée de Maryse Joissains dans les affaires immobilières de la Semepa. Un autre ex-adjoint avait été condamné pour conduite en état d'ivresse sans être démis de ses fonctions, il a même été promu un peu plus tard.

Deux autres conseillers ont été récemment condamnés en correctionnelle, l'un pour injures, l'autre pour entorse au code de l'urbanisme. Tout dernièrement, c'est l'ex-directeur de cabinet de Maryse Joissains qui a vu son contrat annulé par le tribunal administratif pour absence de bases légales.

Au passage, on aimerait bien savoir quelles suites ont été données à l'explosion d'un bâtiment en construction attenant à la clinique appartenant au premier adjoint. On ne sait toujours rien non plus sur le mystérieux cambriolage des ordinateurs de l'OPH contenant les listings des bénéficiaires de logements sociaux.

Et puis, que sont devenus les 40.000 tickets restaurant volés nuitamment à l'Office de tourisme ? A-t-on identifié et puni les auteurs ?

Plus pittoresque encore, si l'on peut dire : fera-t-on un jour la clarté sur l'enveloppe contenant des informations confidentielles, tirées du fichier de police STIC, sur la personne de l'ex-directeur de l'Office public de l'habitat, enveloppe cocassement retrouvée par Maryse Joissains elle-même dans sa boîte aux lettres personnelle ?

La vie publique, a fortiori celle des élus et des détenteurs de pouvoirs publics, exige une éthique sans faille et une conduite irréprochable. Agir en conscience de ces obligations, c'est respecter la loi et honorer la confiance de la population.

Pourtant, et à regret, on serait tenté de dire : alors, à qui le tour pour une nouvelle honte ?

Les tribulations de Claude Filippi, connu des grands élus d'Aix et de Marseille :

La garde à vue :

http://www.laprovence.com/articles/2009/01/13/684362-A-la-une-ClaudeFilippi-mairedeVentabren-place-deux-jours-en-garde-a-vue.php

Sa précédente condamnation :

http://www.laprovence.com/articles/2008/10/29/611202-Region-en-direct-Deux-elus-juges-en-correctionnel.php

Jean-Claude Gaudin en dit le plus grand bien :

(bien écouter les mots qui sonnent étrangement désormais) : 

http://www.dailymotion.com/video/x3tbxz_jean-claude-gaudin-reoit-au-senat_politics

Claude Filippi, président fédéral du Nouveau centre :

(copain du ministre Hervé Morin) :

http://www.dailymotion.com/video/x3nn1v_fdration-du-nouveau-centre-des-bouc_news

Un très bon site : Anticor,

association d'élus et de citoyens contre la corruption :

http://anticor.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]