samedi 6 décembre 2008

Ça se passe dans des écoles, en France, en 2008…

Quand les chiens sont lâchés…

gif_policiersFaut qu'on le sache ! Non, il n'y a pas que les journalistes qui en prennent plein la gueule, qui se font cueillir chez eux à l'heure du laitier, menotter, fouiller au corps et embastiller. Ecoutez plutôt ce terrible témoignage d'un enseignant du Gers diffusé dans l'émission de Daniel Mermet sur France Inter le 18 novembre. La police ne rafle plus seulement aux abords des écoles, elle y entre aussi ! Et ce n'est pas un cas isolé.

Extrait de l'émission "Là-bas si j'y suis",

France Inter (durée : 2mn43) :

http://www.dailymotion.com/video/x7llbm_descente-au-collge_news 

Et les témoignages dans la presse :

http://www.lejdd.fr/cmc/societe/200849/gers-une-descente-qui-passe-mal_169773.html 

http://www.lepost.fr/article/2008/12/02/1343650_des-gendarmes-au-college-elle-n-a-pas-de-hasch-mais-avec-sa-tete-mieux-vaut-tres-bien-verifier.html 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/12/04/vive-emotion-apres-une-intervention-de-gendarmes-dans-un-college-du-gers_1126785_3224.html

A diffuser sans modération !

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Portrait du despote bien de chez nous

"Que peut-il ? Tout. Qu'a-t-il fait ? Rien. Avec cette pleine puissance, en huit mois, un homme de génie eût changé la face de la France, de l'Europe peut-être. Seulement voilà, il a pris la France et n'en sait rien faire.

Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c'est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide. L'homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux.

Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l'argent, l'agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse.

Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l'insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde, d'un homme médiocre échappé".

Il s'agit de Napoléon III (Victor Hugo, "Napoléon le petit", Les Châtiments, 1852).

Vous pensiez peut-être à quelqu'un d'autre ?

D'autres larges extraits du pamphlet :

http://www.republique-des-lettres.fr/1654-victor-hugo.php

http://www.ac-strasbourg.fr/pedago/lettres/Victor%20Hugo/Napoleon-le-Petit/Sommaire.htm

Posté par CASTRONOVO à 00:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

"Le Ravi" de décembre, un numéro qui dépote grave

une_ravi_58

Dans le n° 58 de décembre, Le Ravi fait dans la politique à plein tube, avec humour et dessins. De quoi se rassasier ! On y parle de la vie de nos contrées provençales, des frasques du PS, du MoDem, du PCF, de Gaudin, des Joissains, de leur fille. Et, aussi d'un méchant Aixois (voir sa photo déjà fichée par la police en haut à gauche de ce blog) qui a fait annuler un contrat de directeur de cabinet. Franchement, vous n'allez pas rater ça ? En vente (2,80€) dans les kiosques depuis hier.

Le site avec le sommaire :

http://www.leravi.org/article.php3?id_article=697 

Le site :

http://www.leravi.org/

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]