jeudi 22 novembre 2007

Il était une mauvaise foi... Joissains et ses adjoints

marguerite

La marguerite et le couteau

Attention, authentique fable aixoise ! Au commencement, était la blanche marguerite. Lorsque l'ultime pétale fut détaché sur un inespéré "je t'aime… à la folie", il fallut se rendre à l'évidence. L'incandescente passion réciproque les avait quittés depuis longtemps déjà. Pour en ouvrir les plaies, ils eurent alors recours au couteau. C'est ainsi que s'épuisa dans le sang l'ineffable et folle romance qu'ils avaient imaginé de mimer aux Aixois près de sept ans de malheur auparavant.

"Les cris de haine sont les derniers mots d'amour", dit la chanson. Pas si sûr.

* De Maryse Joissains :

          sur ses deux adjoints :

Ÿ "Je ne reprendrai pas Bruno Genzana et Stéphane Salord sur ma liste."

Ÿ "J'en ai assez des carriéristes qui font de la politique un moyen de subsistance."

Ÿ "Pendant ce mandat, au nom de l'unité, j'ai trop souvent avalé des couleuvres. J'ai encaissé tant que j'ai pu. Maintenant, je décaisse."

          sur Bruno Genzana :

Ÿ "Je doute qu'il ait le courage de monter une liste."

          sur Stéphane Salord :

Ÿ "Je n'aime pas les révolutions de palais, les trahisons, les intrigues, l'absence de travail…"

* De Bruno Genzana :

          sur Maryse Joissains :

Ÿ "Aix mérite mieux que le népotisme et les combinaisons politiques. Maryse Joissains a fait le choix de l'isolement et du repli sur son camp."

* De Stéphane Salord :

          sur Maryse Joissains :

Ÿ "Elle m'a aussi beaucoup déçu. Parce qu'elle a très vite confondu la famille et la vie politique, l'urgence et la précipitation. Et aussi parce qu'elle a été élue sur des valeurs sociales qu'elle a vite abandonnées."

Ÿ "De plus en plus, nous avons avancé sans débat interne, sans travail collectif, sans coordination."

Ÿ "Je crois qu'aujourd"hui les Aixois en ont assez de ces fonctionnements claniques et des mandats multiples qui nécessiteraient chacun un engagement à plein temps. Là-dessus, comme dans beaucoup d'autres domaines, je la renvoie à un peu plus de modestie."

"Les histoires d'amour finissent mal en général…", rugit une autre rengaine.

Oui, la rage, sans doute…

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Le silence du président, c'était donc ça…

ameliorer_le_train_de_vie

(Clic sur les images pour agrandir)

sarko_greve_attend

sarkozysilencieux

sarkozycalcule

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]