samedi 20 octobre 2007

Prochain conseil municipal : 22 octobre

Hotel_de_VilleLa prochaine séance publique

du conseil municipal

se tiendra

Lundi 22 octobre à 17h30

à l'Hôtel de Ville d'Aix

Le voilà donc le conseil municipal de rentrée - soit trois mois et demi après celui de juillet ! Est-ce sérieux ? - avec 140 dossiers à l'ordre du jour !

Mon analyse était juste, le maire a décidé de réduire le nombre de séances. La seule encore prévue avant les élections sera celle du 17 décembre. D'ailleurs, la stratégie est évidente, ce lundi, on débattra des orientations budgétaires pour 2008 et, la prochaine fois, du budget lui-même.

Avec Maryse Joissains, on ne pouvait imaginer autre chose qu'une fuite de ce genre pour éviter au maximum la confrontation démocratique sur son bilan. Les choses ne se passeront pas comme ça, nous sommes bien décidés à tout mettre sur la place publique.

Pour commencer, ma collègue Danielle Rumani-Elbez posera une question sur les farces de la commission sur la téléphonie mobile (voir ci-dessous).

Parmi les autres dossiers présentés, on trouve les rapports annuels de la Semepa et de la Sacogiva, le compte-rendu sur l'opération de la Duranne, le rapport annuel du casino municipal, diverses opérations d'urbanisme et d'aménagement, la passation de marchés publics et des subventions aux associations.

Beaucoup de ces sujets semblent arides mais nous ne manquerons pas de les remettre dans le cadre de la gestion catastrophique de cette municipalité depuis plus de six ans. Ambiance il y aura ! Alors, ne ratez pas l'avant-dernier moment de ce mandat. Venez assister à la séance publique.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Téléphonie mobile : Nouvelle question posée au CM

Madame la députée-maire, Chers collègues,

   Nous étions volontairement absents à la 3e réunion de la commission pour la réglementation de l’implantation des antennes de téléphonie mobile et nous vous en avons détaillé les raisons par courrier qui vous a été adressé le 2 octobre 2007.

   En effet, depuis le conseil municipal du 18 décembre 2006, où vous déclariez "qu’il convenait d’aller plus loin que le Guide des bonnes pratiques signé entre l’Union des maires et les opérateurs comme l’ont fait d’autres communes et ceci pour préserver le principe de précaution", nous avons dû attendre le CM du 26 mars 2007 pour constituer cette commission qui avait pour missions :

   Ÿ de recueillir le recensement des sites de téléphonie mobile sur le territoire de la commune,

   Ÿ de lister les lieux  où des difficultés existaient,

   Ÿ d’élaborer, pour la Ville, un guide des bonnes pratiques qui se fonderait sur des exemples existants,

   Ÿ de faire procéder à des campagnes de mesures,

   Ÿ d’assurer la transparence la plus totale sur ce dossier.

   Or, qu’avons-nous constaté après 2 réunions de cette commission ? Nous n’avons été destinataires d’aucune de ces informations, ni même des PV de ces réunions malgré la présence de la sténotypiste et nos courriers de rappel, dont celui du CIQ du Val Saint-André et le mien.

   C’est aussi avec consternation que nous avons pris connaissance du projet de charte que vous nous avez adressée le 25 septembre dernier puisqu’aucune de nos propositions n’avait été retenue :

   Ÿ transparence assurée par le respect de la réglementation,

   Ÿ exposition minime des riverains (2V/m maximum, niveau moyen sur 24h) et non celui retenu par le décret du 2 novembre 2002 (41 V/m et 61 V/m pour les antennes UMTS),

   Ÿ des campagnes de mesures effectuées par des organismes indépendants,

   Ÿ un plan de déploiement des installations, site par site, fourni à la Ville par les opérateurs,

   Ÿ et, pour prévenir les difficultés liées à certaines implantations, la création par la Ville d'une véritable Commission de concertation pour recevoir et émettre des propositions.

   Or, un an après, force est de constater qu’au niveau local, vous ne faites pas partie des maires qui se sont positionnés fermement face aux opérateurs pour limiter la puissance des émissions électromagnétiques, réglementer la distance par rapport à des sites sensibles, réglementer les obligations administratives.

   Vous n’avez pas pris en compte l’aspect social, à savoir l’acceptation par les habitants, ni l’inquiétude légitime de ceux qui vivent dans des quartiers de forte densité, comme Encagnane entre autres, et qui, locataires, ne sont pas protégés par la loi actuelle.

   De même, au niveau national, nous regrettons que vous n’ayez pas, comme de nombreux députés, y compris de votre majorité, signé la proposition de loi présentée à l’Assemblée nationale le 13 juillet 2005.

   Pour toutes ces raisons et, parce que depuis plus d’un an, vous nous avez donné la preuve de votre désintérêt et de la faiblesse de votre engagement politique malgré l’insistance des associations qui répètent sur ce sujet, comme sur bien d’autres, "attention de ne pas refaire l’erreur de l’amiante", nous ne participerons plus à ces simulacres de commission.

                                                                         Danielle RUMANI-ELBEZ

                                                                    Conseillère municipale PRG

                                                                (pour les élus de l'opposition)

Posté par CASTRONOVO à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mélo : Les sanglots longs des violons de l'automne

valises

(Clic sur les images pour agrandir)

adieu_cecilia

on_divorce

neuilly_sarkozy_cecilia

avec_un_cheminot

enfin_seuls

nouvelle_ouverture_gauche

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]