vendredi 15 juin 2007

BILAN 13 : Savez-vous compter vos sous ?

sousLors du dernier conseil municipal, en l'absence du maire, l'adjoint aux finances a présenté le compte administratif de l'année 2006.

Evidemment, il s'est auto-félicité des résultats mais en a attribué les grands mérites à Joissains.

On l'aurait cru sur parole.

A l'entendre, l'équipe municipale est formidable, tout va bien et la Ville avance.

Ça, c'est la vitrine… En revanche, pour ce qui est du fond de commerce… c'est un peu vide !

Reprenons donc quelques éléments qui en diront plus sur la réalité de la situation. En 2006, le budget s'est élevé à 250M€, une somme en stagnation depuis au moins trois ans.

Le fonctionnement représente 66% et l'investissement 34%. Ces chiffres expriment un manque manifeste de dynamisme de la Ville.

Pour ce qui est du fonctionnement, la part de la masse salariale est de 54%. C'est évidemment beaucoup trop. Le reste sert aux services rendus aux Aixois, si l'on peut dire.

A l'intérieur de cette enveloppe, on trouve des informations stupéfiantes. La Caisse nationale d'allocations familiales se désengage et la Ville perd 500.000€. Ce seront donc moins de moyens consacrés à la petite enfance.

En revanche, le maire a continué a assurer sa propagande en consacrant 2,4M€ à la communication.

Elle a aussi dépensé 274.310€ pour frais de justice et notamment pour un certain nombre de procès fantaisistes que le maire perd et que les Aixois doivent donc payer de leur poche. C'est devenu une très fâcheuse habitude.

Concernant l'investissement, ce n'est pas très reluisant non plus. Ce qui était prévu au budget primitif n'a été réalisé qu'à 80%. Alors, on se demande si la Ville a une politique de développement en propre.

La part des investissements transférés à la Communauté d'agglomération du pays d'Aix est supportée par les autres communes qui commencent d'ailleurs à s'en plaindre ouvertement.

Après avoir totalisé l'exercice de l'année, que reste-t-il à reporter sur l'année 2007 ? Pas grand-chose, 6M€. On comprend mieux pourquoi certaines opérations n'ont pas été menées à terme malgré le recours à l'emprunt pour 15,5M€.

Le budget supplémentaire que la Ville présentera d'ici peu (bizarrement, pour la première fois, il ne l'a pas été en même temps que le compte administratif… sans doute pour éviter des débats trop criants de vérité pendant les élections) n'offrira pas de nouvelles marges de manœuvre pour agir.

Faut-il encore épiloguer ?

Les problèmes demeurent, l'exemple le plus significatif étant l'absence de construction de logements sociaux.

Finalement, pour Joissains, être maire, cela consiste à demander à son adjoint aux finances de gérer la Ville comme un épicier plutôt que comme un entrepreneur.

C'est bien beau de décorer la devanture du négoce et de l'illuminer avec de gros néons, il est plus difficile de maquiller la pénurie des étagères.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

TVA = Taxe Vraiment Antisociale

TVA_lourde

(Clic sur l'image pour agrandir)

Les commentaires vont bon train. Fillon essaie de rectifier le tir. La gauche tire à boulets rouges.

Certains économistes ne semblent pas emballés non plus par la mise en place de cette TVA antisociale, pointant ses risques, notamment pour le pouvoir d'achat.

L'homme de la rue se demande s'il ne va pas être le dindon de la farce, mangé à la sauce piquante. Bref, c'est le foutoir.

Si on ajoute à cela le délire sur les heures supplémentaires censées enrichir tout le monde à grosses gouttes tombant du front, on peut se faire une idée du "sérieux" du programme de Sarkozy.

A ce propos, il est assez cocasse d'entendre les policiers, sous les ordres du même Sarkozy, réclamer des impayés pour 6 à 7 millions d'heures supplémentaires effectuées depuis 1998, estimés à 160M€ ! Elle est bien bonne celle-là, non ?

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]