vendredi 8 juin 2007

Joissains, députée de l'extrême, maire à la traîne

Le bilan très spécial de qui vous savez

joissains

Qu'a-t-elle promis ? Qu'a-t-elle fait ? Quels pouvoirs a-t-elle eus ? Qu'en a-t-elle fait ?

Si les Aixois commencent à percevoir l'état de leur ville, il n'en est peut-être pas de même du rôle de Maryse Joissains Masini à l'assemblée nationale.

Le cumul des mandats et des fonctions ne permet pas de faire face à tout, d'être présent partout et d'être efficace partout. Alors, forcément, il y a des trous. Béants.

Comme députée depuis 5 ans, Joissains a un bilan encore plus insuffisant qu'en tant que maire d'Aix, présidente de la Communauté d'agglomération, présidente de l'OPAC Pays d'Aix Habitat et on en passe.

Parce qu'elle a la main dessus, les sites Internet de la mairie, de la députée et, depuis quelques temps, de la candidate aux législatives font la part belle à l'œuvre qu'elle aurait accomplie. Si l'on a la curiosité d'aller voir le site de l'assemblée nationale, les choses sont moins reluisantes.

Joissains n'est pas la députée qu'elle dit avoir été.

Oui, bon, elle a enfourché certains de ses thèmes chéris et obsessionnels : insécurité... nationalité française... défense des animaux... Mais, elle a surtout joué de la corde populiste, démagogique et rétrograde dans la droite ligne de Sarkozy.

Dans sa profession de foi de candidate, elle se vante d'avoir agi en faveur de grandes décisions. Manque de chance, elles n'ont souvent pas dépendu d'elle mais de l'Etat (ITER, sapeurs-pompiers, pôles de compétitivité…) qui y a associé de nombreux partenaires dont les collectivités régionale et départementale qui déboursent beaucoup plus que la Ville ou la CPA et même parfois que l'Etat.

Elle dit aussi avoir fait des propositions pour le logement HLM et là, vu son bilan négatif à Aix, on commence à se gondoler. Rappelons donc qu'en tant que maire, elle n'a construit que 12 logements HLM en six ans.

Mais voyons la suite…

Casaque bleue

Au début de son mandat de maire, trompant les Aixois en se présentant sans étiquette (ce qui veut dire… à droite), elle pourfendait les partis. Un an après, elle devenait députée avec… l'investiture UMP.

Ayant donc endossé la casaque bleue, elle s'en est aussi pris à peu près à tout le monde : plaintes contre les syndicats, contre la presse, contre les SDF, multiplication des procès à un coût élevé pour la Ville. Elle n'a cessé d'augmenter les frais de propagande à sa gloire en piochant dans la poche des Aixois.

Dans une déclaration pompeuse intitulée "Mon combat pour la France" censée appeler au vote Sarkozy, elle ne craignait pas d'écrire : "La France est endettée d’une manière scandaleuse et nous devrions avoir honte de laisser cet héritage à nos enfants." Avec ce qu'annonce le président depuis son élection, ça craint en effet.

On pourra lire ou relire dans les colonnes de ce blog quelques exemples des frasques de Joissains et de sa manière de gérer la ville.

Alors, qu'a-t-elle fait comme députée ?

Elle a voté la quasi-totalité des lois Raffarin et Villepin, dont évidemment les plus anti-sociales d'entre elles.

Elle n'a été l'auteur d'aucun rapport contrairement à la plupart de ses collègues qui en ont produits jusqu'à 30 ou 40.

Elle est membre de plusieurs groupes d'études mais on ne saura jamais ce qu'elle a fait changer en France. Plus comique, elle a fait partie du groupe "construction et logement" ! A Paris, même imposture qu'à Aix !

Le site de l'assemblée nationale répertorie 330 questions écrites, 10 questions orales, 223 propositions de loi comportant le nom de Joissains comme cosignataire. Seulement 20 sont réellement présentées par elle.

assemblee_nationale

Propositions de loi

Pour saisir l'état d'esprit du travail de la députée, voici quelques exemples de ses propositions de loi :

   - (N°2646/9.11.05/M.Joissains) visant à l'intégration directe dans la fonction publique territoriale des directeurs ou des chefs de cabinet des collectivités territoriales (on pense évidemment bien à "quelqu'un" de son entourage, mais, bizarrement cette proposition n'est pas signalée sur le site de la candidate parmi les 20 dont elle fière)

http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion2646.asp

   - (N°1802/22.09.04/N°1309/17.12.03/MJ) autorisant les communes et leurs groupements à proposer aux demandeurs d’emplois et aux bénéficiaires du RMI, un emploi correspondant à leur niveau de qualification pour réaliser des activités d’intérêt général (pour travailler à l'œil)

   - (N°1182/4.11.03/MJ) portant modification de la loi relative à la réduction du temps de travail (pour un retour aux 39 heures, si, si, on a bien lu)

   - (N°2390/21.06.05/M.J.) tendant à renforcer les règles pour l’obtention de la nationalité française (pas Français, tu peux crever)

   - (N°2689/23.11.05/MJ) visant à renforcer les conditions pour l’obtention du RMI (réservé aux Français, sinon tu peux crever une seconde fois)

   - (N°2645/9.11.05/MJ) visant à augmenter le nombre d’adjoints réglementaires et spéciaux dans les communes de grande superficie (pour récompenser sans doute quelques élus nécessiteux et besogneux disposant encore de boîtes de cirage à utiliser avant 2008)

   - (N°175/1.08.02/N°3231/28.06.05/MJ) sur la procédure d’expulsion des gens du voyage stationnant en dehors des aires d’accueil (des gens qui gâchent le paysage comme ces infâmes sans-abri)

Cosignature de propositions de loi

Joissains a aussi cosigné des propositions de loi présentées par certains de ses collègues UMP :

   - (N°1653/8.06.04/T.Mariani) visant à instituer un statut des collaborateurs de cabinet des autorités territoriales (bis repetita, pour que "le collaborateur" du maire puisse bénéficier d'un logement et d'une voiture de fonction et de frais de représentation, mais faut pas exagérer, pour le Fouquet's, faut être président au moins)

http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion1653.asp

   - (N°2499/13.07.05/L.Luca) visant à supprimer l'impôt de solidarité sur la fortune (rebelote)

   - (N°1302/17.12.03/L.Hénart) portant sur le respect du principe de laïcité dans les établissements d'enseignement public (contre les signes religieux ostentatoires mais Joissains arbore en permanence une immense croix bien visible au cou, y compris au conseil municipal, lieu républicain et laïque par excellence)

   - (N°1521/8.04.04/R.Dell'Agnola) tendant à rétablir la peine de mort pour les auteurs d'actes de terrorisme "dès qu'aura pris effet la dénonciation du protocole n°6 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales concernant l'abolition de la peine de mort" (rien que ça, et au vote solennel du 19 février 2007 sur l'inscription de l'abolition de la peine de mort dans la Constitution, Joissains s'est abstenue !)

place

Questions écrites

Joissains a aussi pas mal phosphoré par courrier. Elle a posé 330 questions écrites (avec quelques redites) aux ministres en charge de délégations dont 9 au premier ministre.

Parmi celles-ci, on y déniche des demandes qui dépassent l'entendement :

   - (N°15969/7.03.03/MJ) suppression de l'impôt sur la fortune (Aix est une des villes où il y a un fort pourcentage de revenus payant l'ISF)

   - (N°20496/23.06.03/MJ) ouverture dominicale pour les zones commerciales (bravo pour la casse du code du travail à Plan de Campagne, comme par hasard)

   - (N°23314/4.08.03/MJ) gel de l'embauche de nouveaux fonctionnaires (mais le maire demande des policiers)

   - (N°970/7.12.04/MJ) augmentation des effectifs de la police nationale à Aix (résultat : il y en a moins que lorsqu'elle a été élue maire)

Questions orales

Elle a posé 10 questions orales lors des séances télévisées de questions au gouvernement.

Mais lors des grands débats sur les projets de loi du gouvernement, on ne trouve trace de ses interventions que dans une vingtaine de séances.

Mais n'allons pas croire que c'était pour y faire de longs développements. Non, cela se résume à des exclamations de un à quatre mots !

Par exemple, lors de la séance du mardi 7 novembre 2006 portant discussion de la seconde partie du projet de loi de finances pour 2007 sur le chapitre "de la sécurité et de la sécurité sociale".

Pendant près de trois heures, alors que nombre de députés de toutes appartenances s'expriment longuement, Joissains est à sa place. Et que dit-elle ?

Voici le florilège de ses propos réactifs, figurant au compte rendu intégral de la séance.

     - Très juste !

       - Cette comparaison est ridicule !

         - Absolument !

           - Tout à fait !

             - Bien sûr !

               - Eh oui !

                 - Très bien !

                   - Très juste !

                     - C’est lamentable !

                       - Désinformation !

http://www.assemblee-nationale.fr/12/cri/2006-2007/20070037.asp

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]